Search
mardi 15 juin 2021
  • :
  • :

Liste « Ensemble pour notre canton » : Jacqueline Valentin et Gilbert Poirot officialisent leur candidature Patricia Calbrix et Pierre Imbert sont les deux remplaçants

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
De gauche à droite : Pierre Imbert, Jacqueline Valentin, Gilbert Poirot et Patricia Calbrix.

De gauche à droite : Pierre Imbert, Jacqueline Valentin, Gilbert Poirot et Patricia Calbrix.

Le binôme sortant composé de Jacqueline Valentin et Gilbert Poirot vient donc d’officialiser sa candidature aux élections départementales. Avec le conseiller municipal Pierre Imbert et l’ancienne adjointe au maire de Corcieux Patricia Calbrix, ils forment le groupe « Ensemble pour notre canton » qui se présente sur le canton de Gérardmer.

J. Valentin Gilbert poirot liste ensemble  (2)Une campagne qui sera vraisemblablement la dernière pour Gilbert Poirot, lui qui est engagé depuis longtemps au service de ses concitoyens, tant au niveau local que départemental. Ancien conseiller municipal à Gérardmer, impliqué dans le monde associatif et sportif depuis sa jeunesse, il souhaite mettre toute son expérience à disposition du conseil départemental. Conseillère municipale à Plainfaing, apicultrice de profession, Jacqueline Valentin souhaite elle aussi continuer à s’investir au service de tous en étant proche et à l’écoute des préoccupations de ses concitoyens. Aux côtés des deux titulaires, on retrouve l’adjoint au maire de Gérardmer Pierre Imbert, ancien sapeur pompier et officier rattaché au SDIS pendant 23 ans. Il est aujourd’hui prêt à mettre son expérience au service des habitants du département qu’il connaît bien. Enfin, Patricia Calbrix est gestionnaire du collège Paul-Henry Victor, adjointe au maire de Corcieux de 2014 à 2020, active dans le monde associatif. Elle souhaite s’engager au sein du Département pour faire avancer avec toutes et tous le projet de vie et d’aménagement du canton, consciente que « nous vivons un moment crucial tant en matière de transition écologique que d’urgence sociale. »

Une équipe qui annonce clairement être animée par des convictions simples et élémentaires : solidarité, laïcité, citoyenneté et développement durable, valeurs que « nous souhaitons contribuer à remettre au centre de l’action publique. » « Nous devons également apporter des résultats dans les compétences obligatoires que sont l’aménagement du territoire, l’enfance et la famille, l’éducation, la culture, le SDIS ou encore l’insertion professionnelle, car le retour à l’emploi est primordial pour nous. Tout cela sans oublier les autres compétences telles que le tourisme, l’agriculture et l’aide aux communes » ajoute Gilbert Poirot. Et d’ajouter : « Nous sommes dans un des cantons les plus dynamiques et touristiques des Vosges et nous souhaitons que cela se poursuive, notamment à travers un soutien au tourisme qui doit être mieux déployer par des actions fortes et notamment le développement du 4 saisons. » Des propos que prolongent Pierre Imbert : « Il faut redonner de la qualité au tourisme, savoir attirer un tourisme respectueux de la montagne. » L’équipe a de beaux projets en tête autour du tourisme 4 saisons, évoquant également les voies vertes et/ou voies partagées, à l’image de celle qui se profile autour du lac de Longemer : « Un projet qui est déjà lancé et que l’on soutiendra, un projet fort et emblématique ! » Pour mener à bien ses missions, le groupe « Ensemble pour notre canton » jouera la carte de la proximité avec la population du canton et il se veut être « une opposition bien sûr, mais aussi une opposition constructive car nous savons que le canton de Gérardmer est écouté, qu’il y a une écoute au sein de la majorité. » Écoute essentielle pour porter les projets, vos projets.




5 réactions sur “Liste « Ensemble pour notre canton » : Jacqueline Valentin et Gilbert Poirot officialisent leur candidature

  1. Braud

    M Poirot avait déjà promis il y a 6 ans que ce serait la dernière….pour ne pas faire comme Le président Poncelet….faites ce que je dis, pas ce que je fais !

    répondre
  2. Eliane

    …être élus, c’est être présent tout le temps.., pas que quand les élections approchent !!! Les voilà qui sortent du bois… un peu tard !

    répondre
  3. Valentin

    Tout à fait d’accord, il serait grand temps de laisser la place à des jeunes plutôt que de s’acharner encore et encore….

    répondre
  4. Fr. Laubacher

    Et puis …

    Pourquoi voter pour Pierre Imbert comme numéro deux ?…
    Malgré tout le respect que j’ai pour lui et sa personne dans son engagement pompier…
    Malgré mon admiration pour la qualité de ses clichés qui prouvent un certain amour et de la nature et de notre Gérardmer …mais ce ne sont que des clichés….

    Que dire de son engagement en tant qu’adjoint à l’urbanisme gérômois qui approuve souvent dans ses discussions et dans ses discussions seulement…, dans le sens de Gerardmer Patrimoine Nature (GPN) mais dont la vitesse de réaction, de concert avec le maire… n’a d’égal que celle des Gastéropodes pressés et en déroute….Pourquoi ?

    Par exemple…

    Où en est la fameuse enquête sur la modification du PLU ? ??…
    Rappelons que tout a été fait pour qu’elle puisse être critiquée puisque nombreux sont les gérômois, dont je suis, qui n’ont rien reçu dans leur boite aux lettres…

    Pourquoi avoir attendu que GPN monte, monte et monte encore au créneau pour enfin daigner parler (parler … mais toujours pas agir…) de ce vieux problème de l’urbanisme qui ne fit même pas partie des mesures proposées par cette équipe dans sa campagne des dernières municipales?

    Pourquoi avoir accordé et continuer à accorder des PC alors que tous les quartiers concernés s’y opposent ?

    Pourquoi avoir signé et continuer à signer des PC qui ne respectent pas les divers cahiers des charges ?…

    Pourquoi… tenir bien plus compte de la poignée de promoteurs et des futurs résidents épisodiques que des gerômois lambda ? …

    Les geromois seraient ils devenus secondaires ? ??…

    Pourquoi avoir participé à un mensonge honteux concernant la visite de conformité du SDIS sur « le chantier de Monsieur Jourdain… » entendez par là le triple bâtiment récemment construit à la droite du lac et qui a plus à voir avec un bâtiment d’élevage, écurie ou porcherie… qu’avec une résidence digne de ce magnifique bord du lac ….
    Pourquoi ?…
    Pourquoi avoir accepté cette déforestation en amont de ce projet du bord du lac, rendant, de ce fait, cette horreur possible à construire puisque désormais, la forêt ayant artificiellement reculé … il n’y avait plus d’obstacle…

    Pourquoi , pourquoi, Pourquoi ? ….
    Pourquoi donc lui faire confiance ?

    Envoyé depuis l’application Mail Orange

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.