Search
mardi 15 juin 2021
  • :
  • :

Visite préfectorale : ça va chauffer à la Gendarmerie ! 2 nouvelles chaudières individuelles dans le cadre du plan France Relance

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Gendarmerie Gérardmer prefet visite (2)

Suite et fin de la visite préfectorale du mercredi 26 mai dans les Hautes Vosges avec un passage obligé du côté de la brigade de gendarmerie de Gérardmer pour Mme la Préfète de la Région Josiane Chevalier, M. le Préfet des Vosges Yves Séguy, ainsi que Mme Carole Dabrigeon, Sous-Préfète de Saint-Dié des Vosges.

L’occasion d’évoquer les futures améliorations prévues sur le site grâce au plan France Relance. En effet, dès que les conditions météo seront plus clémentes, deux nouvelles chaudières devraient être installées pour chauffer la petite dizaine d’habitations présentes dans l’enceinte de la brigade. Coût de l’opération : 70 000 €. Des bâtiments qui étaient jusqu’à présent chauffés par une seule et unique chaudière située au niveau du bâtiment principal, ce qui provoquait une déperdition thermique considérable. Par la suite, cette unique et immense chaudière sera elle aussi remplacée par une plus petite, adaptée au volume du bâtiment sous lequel elle se situe. Autant dire que ça va chauffer à la Gendarmerie de Gérardmer, et on ne s’en plaindra pas du côté des hommes du Major Schupp, car les hivers sont parfois longs et rudes à Gérardmer.

Gendarmerie Gérardmer prefet visite (1)De plus, il était temps de rafraîchir un peu le bâtiment principal qui date tout de même des années 40. La brigade a ponctuellement fait appel à la Ville qui a toujours répondu favorablement pour les petits travaux. Récemment, le personnel de la gendarmerie a également rafraîchi les locaux lui-même pendant la période de confinement/couvre-feu, profitant de la baisse d’activité pour sortir les pinceaux, notamment au niveau du point d’accueil et des bureaux. Concernant ce chapitre, le Commandant de compagnie Guyomard et le Major Schupp ont précisé que 3 nouveaux bureaux bien distincts avaient été créés. L’un pour accueillir les victimes d’atteintes aux mœurs et les jeunes enfants notamment, l’autre pour tout ce qui touche à la sécurité des mobilités, et enfin un dernier dédié aux VIF ou Victimes Intra Familiales.

A ce sujet, la brigade qui compte en temps normal 18 gendarmes affirme ne pas avoir enregistré de hausse en matière de VIF, contrairement aux autres secteurs du département. « Bien souvent, lorsque nous avons des VIF, il s’agit plutôt des vacanciers, rarement des locaux. C’est vrai que de manière générale Gérardmer est très sollicitée en été, encore un peu plus l’année dernière où il a fallu en plus faire accepter le port du masque pendant les vacances » précise le Major Schupp. Une très forte affluence estivale qui justifie d’ailleurs les habituels renforts estivaux hébergés par la Ville de Gérardmer.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.