Search
vendredi 3 déc 2021
  • :
  • :

Chemin des Charmilles : les riverains craignent le pire et se mobilisent Plusieurs banderoles pour faire entendre leur voix et exprimer leur mécontentement

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

 

Un nouveau collectif de riverains vient de se former, cette fois dans le secteur de la rue des Charmilles où un nouveau projet immobilier est loin de faire l’unanimité. Soutenu par tout un quartier, certains voisins ont décidé de passer à l’action en réalisant plusieurs banderoles afin de faire connaître la situation et leur mécontentement, mais aussi d’alerter sur « la situation générale de l’immobilier à Gérardmer« .

« Ce projet, s’il se réalise, va forcément causer beaucoup de désagrément. Pour nous, voisins directs, il y a déjà le problème du vis-à-vis et de la tranquillité avec ces deux immeubles qui vont comporter 5 logements chacun. Mais surtout, c’est un chemin où la circulation est compliquée, notamment en hiver, et ça n’est pas arrangé par la Creuse qui est actuellement en sens unique. A par quelques rares endroits, on ne pas se croiser à deux véhicules et même si le promoteur nous a assuré que l’accès au site se ferait uniquement par les Adrets, on a du mal à y croire. Les gens ne remonteront pas le chemin des Adrets pour repartir, et personne ne vérifiera ou ne fera respecter ça de toute façon » déplorent Christine Béguinet et ses voisins. Et d’ajouter : « Au départ, la mairie avait rejeté le permis de construire, mais elle vient d’être condamnée au Tribunal Administratif et a fait appel de la décision. Nous allons à notre tour contester le permis de construire et attirer l’attention  sur le problème de l’immobilier à Gérardmer de manière générale. Nous avons le soutien unanime de tout le quartier, il y a un ras-le-bol général un peu partout à Gérardmer, et ce projet va rendre un quartier invivable ! »

« Le projet m’a été présenté, et nous nous attendions à une maison individuelle, ce qui ne posait aucun problème, bien entendu. Mais ce que j’ai vu m’a horrifié. (…) C’est incompréhensible, ce projet est pourtant tout proche d’un site patrimonial remarquable, avec plusieurs belles villas. Il y a un beau mur en pierre qui doit normalement être conservé d’ailleurs. (…) A l’origine, cette parcelle contenait une villa et son jardin, le tout faisant partie d’une même unité foncière. Ce genre de projet ne devrait donc pas pouvoir se faire. Mais l’ABF n’en pas pas tenu compte je suppose, il n’a d’ailleurs pas souhaité se déplacer, et le morcellement des parcelles fait naître des constructions qui n’ont pas leur place. En cela, ce projet est assez emblématique de ce qui se passe à Gérardmer malheureusement, ville qui se détruit autant par le coup d’œil autant que par la qualité de vie. On nous  a donné une perle, et voilà ce qu’on en fait… » précise pour sa part François Laubacher.

Quoiqu’il en soit, ce collectif semble déterminé  : « Il faut que ça se sache, c’est pour ça qu’on a commencé à mettre ces banderoles et nous allons continuer. Il faut en faire parler et que la Ville et les promoteurs sachent qu’on est pas d’accord et qu’on se battra ! » Mais les chances de réussite sont faibles, d’autant plus qu’à priori, la procédure d’appel n’est pas suspensive. « Actuellement, on vit en quelque sorte avec une épée de Damoclès au-dessus de a tête, si un voisin part, on se demande toujours à qui il va revendre et ce qu’il risque de se passer. Il vaut mieux avoir de bonnes relations avec ses voisins du coup ! » ironise l’une des membres du collectif des Charmilles.




24 réactions sur “Chemin des Charmilles : les riverains craignent le pire et se mobilisent

  1. Georges

    J’ai eu le même problème il y a 2 ans, j’ai fais le choix de vendre ma maison et de partir dans une autre vallée sans regrets pour la qualité de vie.
    Pas facile tout de même de franchir le pas , on a laissé une partie de notre vie et aussi tous nos souvenirs, c’est dramatique d’en arriver là et tout le monde à Gérardmer ne va pas partir à cause de promoteurs peu scrupuleux, c’est trop facile.
    La politique de la ville a un moment donné c’était le plus de monde possible à Gérardmer, il est temps que tous les Géromois se réveillent.
    La commune ne contrôle plus rien, il y aura un moment donné le revers de la médaille malheureusement il sera trop tard !
    Bon courage en tout cas au collectif, je compatis.

    répondre
  2. Christiane

    Alors là, autant pour certaines manifestations, (ex. Rallye)nous n’avons pas les mêmes opinions, autant je vous rejoins sur ce sujet.
    Il est plus que temps de cesser ce bétonnage incessant dans votre belle ville et alentours.
    L’an dernier, nous avons rendu visite à des amis qui louaient un chalet.
    Je ne sais plus le nom de ce quartier. C’est sur la route côté lac à gauche. Nous avons été sidérés par tous ces « chalets » construits les uns collés aux autres. C’est affreux et très bruyants. Même chose pour le côté Mauselaine.
    Que des chalets de ‘vacances »
    Nous allons en vacances à Gérardmer l’été et d’autres saisons depuis 21 ans. Nous voyons du changement à chaque fois et pas dans le bon sens.
    C’est triste parce que votre belle ville ne va plus pouvoir absorber le flot de vacanciers.
    Et les nuisances sonores jour et nuit qui vont avec.
    Là je rejoins tout à fait vos points de vue.
    Bonne journée.
    P S. Nous habitons les Hauts-de-France, c’est exactement la même chose. Bétonnage, bétonnage. C’est bien triste. Toujours le fric qui prime.

    répondre
    1. Marre du bruit

      Je viens de découvrir que vous n’êtes pas une géromoise ni une habitante de la région . Je comprends donc que vous aimiez le rallye et autres sports moteurs puisque vous n’en subissez pas les nuisances . Ce n’est que 2 jours Oui mais ils s’ajoutent à tous les week-ends de beau temps et aux nombreuses activités programmées. Vous reconnaissez vous-mêmes que le flot de vacanciers amènent les nuisances sonores jour et nuit! Et pourtant vous avez même écrit suite à une anecdote d’un autre commentateur » pauvres parisiens ». Vous maniez le chaud et le froid ! Je précise , j’habite cette belle vallée et j’estime que le cadre suffit amplement à attirer les touristes en mal de nature , de calme et de sérénité. Il n’est pas nécessaire d’ajouter d’année en année d’autres activités qui nuisent au bien-être des véritables habitants . Trop c’est trop. Le tourisme de masse tue le vrai tourisme ! Par contre je suis complétement d’accord Gérardmer et les bords du lac sont défigurés d’année en année .

      répondre
      1. Bingo.

        Le calme.., la nature.., le tourisme vert.., que certains exhibent à longueurs d’articles est un leurre.
        Les pourtours du lac et le centre ville sont noirs de monde.
        Les sentiers et chemins sont deserts..

        répondre
        1. ???

          Vous n’allez jamais sur les sentiers des crêtes, Bingo. C’est noir de monde aussi . Et là si on peut aller le plus loin possible avec la voiture , pas de problèmes . Le bel effort !
          Derrière chez moi , idem . Beau parking le long de la départementale mais non on vient se fourrer dans une impasse , devant une barrière, un garage.
          Tous les lieux vantés par la publicité, style cascades, vues panoramiques, pierres d’énergies, lieux de pèlerinages et lacs sont envahis par les touristes ; Par contre vous avez raison les petits sentiers bien loin dans la forêt qui demande un peu d’effort physique sont désertés.

          répondre
          1. Bingo.

            Je suis allé cet après midi faire une petite rando pédestre en partant du parking de la Chaume Francis.
            Direction tête de Grouvelin par le chemin du coucou > les hautes vannes > derriere le haut > puis retour Chaume Francis.
            J’ai croisé deux vttistes et pas un seul marcheur…

          2. Georges

            La faute aux offices du tourisme qui envoient tout le monde aux mêmes endroits.
            de toute façon,les gens sont de plus plus assistés et ne cherchent pas eux même les coins insolites, la preuve c’est les randonnées payantes avec guide alors que l’on a des sentiers balisés , avec une carte IGN rien de plus facile facile,la forêt vosgienne n’est pas l’Amazonie, aucun risques non plus par rapport aux animaux, que du business comme pour tout le reste !

      2. Christiane

        Dans notre région nous avons le rallye du Touquet, rallye du Bethunois, circuit de Croix en Ternois.
        Nous avons l’Enduropale.
        Nous avons toute la côte d’Opale avec toutes ces engins et voitures qui vous dérangent.
        Je préfère en rester là avec vous qui êtes visiblement très borné.
        Ça n’est pas parce qu’on n’est pas de votre région que nous n’avons pas les mêmes manifestations.
        Vous allez être content, encore une fois pas de feux d’artifice cet été.
        Vous ne subirez pas le flot de personnes et autres bruits de moteur.
        Ou alors vivez dans une bulle quelques mois de l’année.

        répondre
    2. Georges

      Les rallyes qui sont d’une époque révolue et qui ne servent à rien à part polluer et causer des nuisances sonores ont tout de même un impact sur l’environnement tout comme le bétonnage dont vous êtes consciente
      C’est assez paradoxal, sans vous froisser chère Christiane, il faut bien l’avouer et ce n’est pas un avis personnel, les courses de bagnoles c’est un truc de beaufs !

      répondre
  3. Fr. Laubacher

    Oui oui ….
    « Debout les gars réveillez-vous  » disait la chanson …
    Et bien oui on en est là:
    « Debout les gerômois ! »… enfin ceux qui restent ….
    Mais
    – le retard pris depuis 2015 est immense
    -les dégâts réalisés sont impressionnants,
    -les projets
    -en cours,
    -déposés,
    -accordés sont légions ….

    Pendant ce temps, en haut lieu… on n’en finit pas de se regarder de se sonder de se réunir de discuter…mais surtout pas de décider….
    Un pompier…, on en connaît, … sait pourtant parfaitement que le feu naissant est le plus facile à vaincre …..

    répondre
  4. Georges

    Il y a des communes en France qui ont réussi a limiter les ventes aux promoteurs et faire en sorte que les locaux achètent et restant dans le secteur.
    Si ça marche ailleurs, il n’y pas de raison qu’à Gérardmer ça ne marche pas .
    Ici ce qui prime c’est le tourisme de masse au détriment des autochtones.

    répondre
    1. Fr. Laubacher

      Allez sur les pages Facebook de GERARDMER PATRIMOINE NATURE, elles donnent plusieurs exemples de villes où les décideurs ont, eux, compris (depuis 2015 pour certains) qu’il fallait agir et prendre des décisions rapides peut être brutales mais indispensables face au contexte de submersion programmée que représente l »hyperconstruction avec ou sans promoteur et le tsunami que représente la disproportion hypercroissante de propriétés secondaires …
      A Gérardmer rien de tout cela, même si une action au TA contre le projet qui nous guette est intentée en appel contre le promoteur Marchetti.

      répondre
  5. FR

    Gérardmer et La Bresse, villages en voie d’enlaidissement accéléré du fait d’un tourisme volontairement non maîtrisé. La cupidité extrême aura son revers. Quelle honte, quelle très grande honte, pour nos générations qui n’ont pas eu le courage de préserver le cadre magnifique dont nous avions hérité des générations précédentes.

    répondre
  6. Verguin

    Tout à fait d’accord avec F.laubacher, il faut se mobiliser. Ce projet est un non sens urbanistique, écologique et sociétal. L’architecte que je suis ne peut que déplorer l’attitude incompréhensible de l’ABF et des élus qui valident à tour de bras des projets ineptes.
    Les jeunes couples Gérômois ne peuvent s’installer tant le prix des terrains à augmenté !
    Une fois encore, le manque de courage politique, associé à une non-vision de l’avenir de Gérardmer doivent nous interpeller.
    Alors, « Debout les Gérômois » ! Il ne faut rien lâcher.

    répondre
    1. Fr. Laubacher

      Une banderole supplémentaire posée ce jour et visible depuis la Montée de la Rayée demande justement à l’ABF des Vosges de bien vouloir venir sur place dans le Chemin des Charmilles et son accès pour se rendre compte de la réalité que nous décrivons…
      Je doute fort qu’il soit venu avant de donner son accord à ce PC ….
      C’est comme si un vétérinaire laissait entrer un animal sur une foire ou un marché… sous prétexte que ses papiers sont en règle…sans même regarder ledit animal…..

      répondre
      1. david michel

        Bonjour,

        Je vous souhaite du courage en ce qui concerne votre requête auprès de l’A B F…
        Personnellement en tant que président de l’association des riverains du
        Costet je suis intervenu auprès de lui ,mais je n’ai jamais reçu de réponse.
        Donc je pense que la politesse n’est pas sa qualité première …..
        Il doit s’agir d’une nouvelle mode de ne pas daigner répondre aux courrier car notre premier magistrat fait de même……
        DAVID Michel

        répondre
        1. Fr. Laubacher

          Monsieur David,
          En ce qui concerne nos échanges avec l’ABF des Vosges dont je maintiens le constat de son incroyable absence sur le terrain et notamment dans le projet du Chemin des Charmilles et toutes ses incommodités d’accès …
          (Il est en effet impossible d’accepter d’infliger un tel châtiment du quotidien à notre quartier quand on constate sur place toutes les difficultés d’accès…)

          Une lettre lui fut envoyée en lui rappelant la situation et la beauté du site, la proximité des villas dites « remarquables » dans les textes, l’importance du coup d’œil et sa signification en tant que, comme tous les coteaux qui entourent le lac… , de signature du Gerardmer que l’on aime ….
          En lui rappelant sa mission qui dépasse largement le « bureau d’enregistrement  » , en lui rappelant que Gérardmer, ville martyre de la 2° guerre mondiale ne méritait pas de ce second châtiment historique dont ce projet pouvait être l’emblème….
          En lui rappelant bien sûr toutes les difficultés d’accès, les problèmes de circulation de tous les « fluides » …, des eaux de pluie aux véhicules….

          Et bien Monsieur David, tenez vous bien ….il nous a répondu et dans sa lettre, que nous tenons à votre disposition, il a l’audace de nous répondre qu’il est d’accord avec nous mais ….qu’il faut … signer quand même…
          D’où la question:
          A quoi sert ce Minsieur à ce poste d’ABF si son travail se résume uniquement à comparer une liste de paramètres édictée legalement et une autre proposée par le promoteur ?
          Une secrétaire… voire un tout petit logiciel peut le remplacer….
          A QUOI SERT DONC, À CE POSTE, CE MONSIEUR , HAUTEMENT DIPLÔMÉ ?????

          répondre
      2. Schmit

        Ce projet est effectivement une catastrophe (une de plus !) Un saccage de cet endroit qui est un des plus anciens de Gérardmer et qui a un charme incomparable…
        De plus, le chemin d’accès est très étroit, on ne peut pas passer à deux véhicule… Il faut que les (le) responsables de ABF viennent sur place constater que cette construction sera un non sens architectural!
        Que faire d’autre pour se faire entendre ?

        répondre
  7. FAFA

    La « Perle  » de jadis est devenu un gros trou nauséabond où l’on fait tout et son contraire et où rien n’est respecté il suffit de regarder cette rue de la gare où tout est moche et incommodant..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.