Search
jeudi 29 juil 2021
  • :
  • :

Disparition de Monique Badonnel

image_pdfimage_print

MBMadame Monique Badonnel est décédée à Granges-Aumontzey le mardi 15 juin 2021. Âgée de 77 ans, la Gérômoise souffrait de la maladie d’Alzheimer de longue date et résidait à L’Accueil de la Vologne depuis cinq ans et demi. Elle était l’épouse d’André Badonnel, inspecteur de l’Éducation nationale à la retraite.

Monique Guillaume est née à Golbey le 17 mai 1944. Elle s’est mariée à André Badonnel à l’âge de vingt ans. De cette union sont nés trois enfants : Sylvie (épouse Frêlon) en 1965 (fonctionnaire au ministère des Armées, qui vit à Santeny dans le Val-de-Marne), Eric en 1971 (directeur-adjoint à la Caisse nationale de l’assurance maladie, qui vit à Paris) et Valérie (épouse Fichter) en 1972 (professeur d’éducation physique et sportive au collège Vautrin Lud de Saint-Dié-des-Vosges, qui vit aux Gouttridos à Gérardmer). Monique Badonnel comptait cinq petits-enfants : Pauline, Nicolas et Antoine, les enfants de Sylvie, et Paul et Romain, ceux de Valérie.

Le couple a d’abord vécu au Plateau de la Justice à Epinal. Monique fut sténo-dactylo de 1958 à 1967, puis de 1976 à 1978. Entre 1980 et 1982, elle a pris la gérance du magasin Phildar (fil à tricoter) situé rue des États-unis à Epinal.

La famille s’est ensuite installée rue de la Résistance à Xonrupt-Longemer en 1982, quand André est devenu inspecteur de l’Éducation Nationale, en poste à Gérardmer puis à Saint-Dié-des-Vosges. La famille s’est établie ensuite à Gérardmer, au Bergon et finalement à la Cercenée.

Monique a été vendeuse au magasin Phildar situé rue Charles de Gaulle à Gérardmer de 1984 à 1989. Elle a ensuite été secrétaire médicale à Plombières-les-Bains. En 1993, elle a racheté le même magasin où elle a travaillé pendant dix ans.

La défunte aimait jouer au bridge. Femme de convictions et de caractère, elle était dévouée aux autres et forcément elle aimait particulièrement s’occuper de ses petits-enfants et leur mitonner des petits plats.

Son mari et ses enfants tiennent à remercier le Docteur Jean-Jacques Christ et l’équipe de L’Accueil de la Vologne pour la qualité de leur prise en charge et de leur accompagnement, ainsi que pour leur grande humanité.

Le corps de Monique Badonnel repose au funérarium de Gérardmer impasse des Granitiers où la famille reçoit. Un hommage laïc lui sera donc rendu au funérarium le vendredi 18 juin 2021 à 9h30.

Son corps sera inhumé au cimetière Saint-Michel d’Epinal,  vendred 18 juin 2021 à 11 heures 30.

Nos sincères condoléances à sa famille et ses proches.




Une réaction sur “Disparition de Monique Badonnel

  1. Canuel Delahaigue

    Sincères condoléances à vous et votre famille pour ce deuil cruel qui vous frappe.
    Une mère devant ce coup du sort, je suis triste et décontenancée.
    Je voudrais vous apporter un peu de lumière réconfort, mais aujourd’hui les mots me manquent.
    Recevez toute ma tendresse.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.