Search
mardi 21 sept 2021
  • :
  • :

Hautes Vosges Initiative : aucune défaillance enregistrée en 2020 La structure a soufflé ses 20 bougies au cours du printemps 2020

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Hautes Vosges Initiative (1)

Une fois n’est pas coutume, l’assemblée générale d’ Hautes Vosges Initiative (HVI) a eu lieu au Beau Rivage ce jeudi 16 juin, la traditionnelle salle des Armes de la mairie gérômoise n’étant pas disponible en cette période électorale.

Philippe Francin

Philippe Francin

L’occasion pour le président Daniel Grandemange de revenir sur une année 2020 où le soutien de Hautes Vosges Initiative a parfois été encore plus essentiel pour certains entrepreneurs et repreneurs du secteur. A ce propos, comme le veut la tradition, l’un d’entre eux était invité à témoigner de son expérience lors de ces assises annuelles, en la personne de Philippe Francin, créateur de la société Dronelor’N basée à Gérardmer, rue de Lorraine. Société créée il y a environ un an et qui, en raison du COVID, a forcément peiné à trouver son rythme de croisière et sa clientèle jusqu’à ce mois de juin 2021 où la situation se débloque progressivement. Le démarchage commence à payer et les réponses positives commencent à affluer pour Philippe qui, avec son matériel, propose différents types de services : photo, vidéo, modélisation 3D, cartographie, suivi de chantier, ou encore tout une catégorie « thermique » afin d’évaluer par exemple la déperdition de chaleur sur un bâtiment, le bon fonctionnement de panneaux solaires ou même la recherche de personne(s). Pour créer son entreprise, Philippe a bénéficié d’un prêt de 3 000 € par le biais de Hautes Vosges Initiative, prêt qui l’a bien aidé pendant la période CONVID et qui l’aide encore aujourd’hui. « J’ai continué mon démarchage auprès des agences immobilières, de la DDE ou de l’ONF par exemple, et si ça prend bien, j’espère même pouvoir embaucher par la suite » précise-t-il. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Daniel Grandemange (à gauche sur la photo).

Daniel Grandemange (à gauche sur la photo).

Pour en revenir à l’année passée, Daniel Grandemange a rappelé que l’association a soufflé ses 20 bougies au cours du printemps 2020. Une année particulière qui a conforté Hautes Vosges Initiative et ses chevilles ouvrières dans la mission assurée auprès des entrepreneurs qui ont été accompagnés et financés depuis 20 ans. « En effet dès les premiers jours du confinement de mars 2020, nous nous sommes attachés à contacter chacun des entrepreneurs, pour lesquels un prêt était en cours, pour prendre des nouvelles, nous assurer des démarches qu’ils avaient engagées et surtout leur apporter des conseils pour cette période qui s’annonçait comme durable. Nous avons été attentifs pour chacun d’entre eux à leurs préoccupations et nous leur avons proposé de décaler si nécessaire les échéances de 3 à 6 mois avec un accord de la BPI » précise le président. et d’ajouter : « Ce qui est paradoxal dans ces évènements exceptionnels, c’est que le nombre d’instructions et de prêts réalisés a fortement augmenté et n’a pas tari au cours de l’année 2020. (…) A fin 2020 aucune défaillance n’a été enregistrée. La crise sanitaire n’a rien enlevé à la motivation à entreprendre des porteurs de projet, bien au contraire. Cette pause exceptionnelle dans notre société, a conduit un certain nombre de porteurs à réaliser leur projet. » Une bonne nouvelle en somme, et un constat plutôt encourageant pour cette période qui n’augurait rien de bon.

Enfin, cette assemblée générale était également l’occasion d’officialiser la passation de pouvoir entre Christine Urbès et Noémie Guarisco, nouvelle chargée de mission. Après avoir animée la plateforme HVI pendant toute l’année 2020, Christine Urbès cède donc sa place car elle vient elle-même de créer une structure qui accompagne les créateurs et repreneurs d’entreprises : « Créa Fabula ». Elle restera néanmoins bénévole, notamment pour la mission locale de Remiremont, et souhaite principalement accompagner les jeunes.

Noémie Guarisco et Christine Urbès.

Noémie Guarisco et Christine Urbès.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.