Search
jeudi 29 juil 2021
  • :
  • :

Musique : être soi-même et respecter l’autre Une séance d'impro qui privilégie l'écoute à la technique

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

ecole musique residence (1)

L’école de musique et la MCL de Gérardmer ont le plaisir d’accueillir le musicien et ingénieur du son Anthony Laguerre pour une résidence artistique qui s’inscrit dans le cadre du Contrat territorial d’éducation artistique et culturelle (le fameux CTEAC). Résidence de création réparties sur 4 séances et deux week-ends dont bénéficient 8 jeunes musiciens âgés de 12 à 18 ans issus des deux structures.

ecole musique residence (2)Et le premier volet de cette rencontre avait lieu ce week-end à l’auditorium de la maison de la musique où Anthony Laguerre a pu faire connaissance avec les 8 élèves ainsi que le professeur de percussions Grégory Grosjean. L’occasion de revenir avec eux sur les multiples objectifs de la résidence, à commencer par le fait d’amener les élèves à voir et écouter différemment du son amplifié, mais aussi à utiliser cette matière sonore pour en faire de la musique. « Tout est musique quand on prend le temps d’écouter ce qu’il y a autour de nous avec notre sensibilité, notre culture, nos connaissances… » précise l’intervenant pour qui, sur certains de ses projets, les méthodes de prise de son sont elles-mêmes utilisées/considérées comme un  instrument de musique.

« L »idée, l’important dans cette résidence et cette démarche, c’est le cheminement, le parcours et l’ouverture des élèves qui vont jouer sans partition, à auteur de leurs moyens et dans le respect des autres » ajoute Anthony Laguerre. L’un des objectifs est donc aussi d’être soi-même dans son approche de l’improvisation et dans sa façon de produire des sons par rapport aux autres, le tout en privilégiant l’écoute plus que la technique, mais aussi en respectant l’autre, en respectant l’espace sonore. Tout réside dans la subtilité de ne pas prendre toute la place dans cette espace, mais bien d’y trouver sa place. « C’est une approche de l’improvisation qui est différente du carcan scolaire et qui incite aussi les élèves à se découvrir musicalement, à être créatifs » explique Grégory Grosjean.

Qu’il soit batteur/percussionniste, flutiste ou guitariste, chaque élève se fait plaisir et explore de nouvelles pistes, de nouveaux horizons, de nouvelles combinaisons avec ses camarades et l’artiste en résidence qui sert de guide en les incitant à ouvrir de nouvelles portes. Pour conclure, sachez qu’une petite restitution de cette résidence est prévue le dimanche 20 juin prochain à l’issue de la dernière séance. Restitution qui n’est qu’un petit bonus sur ce parcours musical, Anthony Laguerre rappelant que l’important est avant tout le cheminement des élèves, leur ouverture, leur exploration de nouveaux champs musicaux, la découverte de nouvelles pistes qui restaient (pour eux) inexplorées jusqu’alors.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.