Search
mardi 15 juin 2021
  • :
  • :

Ouverture des commerces le dimanche Communiqué

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

zone pietonne

La réouverture de l’ensemble des commerces a été autorisée le mercredi 19 mai 2021. Après consultation des chambres consulaires et des organisations professionnelles et syndicales, Yves Séguy, préfet des Vosges, a décidé d’autoriser l’ouverture des commerces vosgiens les dimanches 13, 20, 27 juin 2021.
Ces autorisations d’ouverture exceptionnelle contribuent à la relance économique et viennent en complément des mesures déjà existantes pour soutenir ce secteur d’activité lourdement impacté par la crise sanitaire.
Les dispositions du code du travail relatives aux dimanches autorisés s’appliquent notamment pour le recours à des personnels volontaires, le nombre d’heures travaillées, le respect de la durée hebdomadaire de travail, les temps de pause et de repos hebdomadaires.
L’accueil des clients devra se faire dans le strict respect du protocole sanitaire, qui prévoit une jauge 4m2 par client depuis du 9 juin 2021.




14 réactions sur “Ouverture des commerces le dimanche

  1. jack

    C’est donc ça le fameux monde d’après , le monde de l’ultra consommation, pour remplir des caisses étatiques qui se vident aussitôt ,acheter pour au final remplir les déchetteries, le monde déculturé de l’ennui et du superflu…

    répondre
  2. Lili

    Bien d’accord avec vous ….ca va finir comme en amérique commerces ouvert non stop ,plus aucun jours de congé…et de plus c est souvent ceux qui ne travaillent pas et qui on toute la semaine pour venir, qui viennent le dimanche….belle mentalité

    répondre
  3. ???

    Décidément savez-vous ce que vous voulez ? Il y a quelques mois haro sur la fermeture des commerces non-essentiels et maintenant qu’on leur accorde le dimanche , vous n’êtes toujours pas d’accord .
    Si le français a envie de dépenser , il a raison. C’est son portefeuille et pas le vôtre à tous les râleurs qui changeaient d’avis constamment. MDR

    répondre
    1. jack

      la fermeture des commerces non essentiels n’avait pas plus de sens que leur ouverture 7jours/7…et si l’employé n’a pas envie de bosser le dimanche , c’est son choix aussi??….et puis ce qui est est dépensé le dimanche ne le sera pas en semaine donc même économiquement ,votre argument ne tient pas la route….

      répondre
      1. ???

        Désolé Jack , mais vous ne faites pas souvent du lèche-vitrines . En effet quand on se ballade , que l’on est détendu , accompagné, on a plus envie de faire plaisir ou de se faire plaisir. On dépense. En semaine pas le temps ce sont les courses habituelles et rapides suivant une liste , à moins d’être retraité . Et l’employé fera son nombre d’heures habituelles en concertation avec son patron . C’est une exception , pour quelques dimanches .Je pense que l’on qu’on veut con server son emploi ,on est prêt à des concessions surtout si celles -ci sont exceptionnelles .N’encouragez pas la fainéantise . Nos commerces ont besoin de travailler. Bon dimanche de repos!!!!

        répondre
        1. jack

          ah ok….il me semble qu’il y quelques décennies , les gens travaillaient beaucoup qu’aujourd’hui et il n’y avait à l’époque aucun commerce ouvert le dimanche…comment faisaient donc nos ancêtres…??profitez bien de votre dimanche pour trouver des arguments un peu plus convaincants:)

          répondre
          1. ???

            Avez-vous oublié Jack qu’il y a quelques décennies les femmes étaient au foyer et pouvaient dons faire leurs courses de la semaine !
            Je n’ai pas eu besoin de mon dimanche pour argumenter.
            Je viens de voir votre commentaire!

  4. THOMASS

    Gérardmer perd de la population d’année en année, et il y en a toujours pour critiquer toutes les initiatives économiques.
    A quand le paradis fait d’indemnisés et de retraités ?

    répondre
      1. Jacques Litaize

        Le salarié est volontaire, son salaire est doublé et il a un jour de repos compensateur. Si un commerçant veut ouvrir lors de ces 3 dimanches autorisés, c’est son problème et il faut respecter sa liberté si il estime que l’opération sera rentable pour lui. Les commerces ont tellement souffert qu’on peut comprendre qu’il faille les aider. Le « pognon » gouverne le monde, ai-je lu. Sans doute, mais il gouverne aussi le monde des salariés et et des retraités qui n’ont rien perdu de leur « pognon »pendant la crise. Les commerçants ne gagnent leur « pognon » que si ils travaillent, et ils en ont été largement empêchés depuis longtemps. Donc, un peu de respect plutôt que du mépris, svp.

        répondre
      2. Délégué

        Il faut toujours lire l’article avant de faire un commentaire.
        Il est préciser: « Après consultation des chambres consulaires et des organisations professionnelles et syndicales… code du travail de dimanche..pour le recours à des personnels volontaires ».

        répondre
  5. Lili

    Je suppose que ceux qui sont d accord pour l’ouverture des commerces le dimanche travaillent ou on travailler….dans le public….voila voilà tout s explique…feuilles….râteaux…c’est le chant des …..

    répondre
  6. Lili

    Une quinzaine de jours en tant que caissière ou caissièr on va rire ….sans rtt,sans avoir 6 mois de vacances dans l’année …oupsss..du coup ils réfléchiront à deux fois avant d’aller faire chier les gens le dimanche à 12h…. sans compter que très très souvent…c est du volontariat forcer …lol …..volontariat ahhh rien que le mot sa le fait rire

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.