Search
vendredi 22 oct 2021
  • :
  • :

Les hôpitaux de Saint-Dié-des-Vosges et Gérardmer vers un rapprochement avec le CHRU de Nan

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Screenshot_20210719-211032_ChromeMathieu Klein, maire de Nancy et président du Conseil de Surveillance du CHRU nancéien, et Bernard Dupont, directeur général de ce même CHRU, se sont rendus au Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges ce lundi matin.

L’objet de leur visite ? Evoquer la coopération entre le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy et les hôpitaux déodatien et gérômois avec Pierre Tsuji, directeur du CH de Saint-Dié-des-Vosges, le maire David Valence, également président du Conseil de Surveillance de l’hôpital déodatien, et Stessy Speissmann, maire de Gérardmer et président du Conseil de Surveillance du CH Claudius-Regaud.

La venue de la délégation nancéienne était l’occasion de rappeler que le CHRU de Nancy et le CH de Saint-Dié-des-Vosges travaillent ensemble depuis 2001. Anesthésie, cardiologie, chirurgie bariatrique et vasculaire, hématologie, rhumatologie, dermatologie, endocrinologie et diabétologie, néphrologie… toutes ces spécialités médicales font l’objet de coopérations entre les 2 établissements. « Ces collaborations permettent de maintenir notre offre de soins » souligne Pierre Tsuji.

Pour David Valence, « la santé est un élément d’attractivité et de justice territoriale. Les années à venir vont demander beaucoup d’imagination en terme de coopérations hospitalières. Ma conviction, c’est qu’un rapprochement avec le CHRU est ce qui fait sens en terme d’organisation, afin de maintenir une offre de soins complète aux 116 000 habitants de notre bassin de vie. » Des propos corroborés par Mathieu Klein, qui estime que « les coopérations renforcées sont absolument indispensables. C’est un vrai enjeu également sur le plan démographique. La collaboration du quotidien existe déjà entre nos établissements, dotons-la d’une structure administrative. »

Car la volonté partagée par tous ce matin est d’acter le rapprochement des établissements publics de santé de la Déodatie et de Gérardmer avec le Groupement Hospitalier du Territoire Sud Lorraine – GHT 7 – qui regroupe notamment le CHRU de Nancy ainsi que les CH de Lunéville et Toul. Actuellement, les établissements du territoire déodatien et gérômois sont rattachés au Groupement Hospitalier du Territoire Vosges – GHT 8 – avec Epinal, Remiremont et Vittel.

« Nous n’avons pas trouvé de solution au sein du GHT Vosges. Le CHRU est déjà l’hôpital support dans la réalité du travail. Aujourd’hui, nous demandons à ce que l’Agence Régionale de Santé – ARS – Grand Est ouvre la porte à ce rapprochement. Le ministre de la Santé Olivier Véran n’y est d’ailleurs pas opposé » ajoute David Valence, tout en précisant qu’un projet de fusion entre le CH de Saint-Dié-des-Vosges, le CH de Gérardmer, le CH Intercommunal des 5 Vallées de Moyenmoutier et l’Hôpital Local de Fraize est en cours. Cette fusion devrait aboutir le 1er janvier 2022.

J.J.




2 réactions sur “Les hôpitaux de Saint-Dié-des-Vosges et Gérardmer vers un rapprochement avec le CHRU de Nan

  1. Mangin D

    Aimerait bien sûr l on puisse aussi avoir des ophtalmologistes. Cela devient très compliqué d obtenir des rendez vous maintenant dans notre région

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.