Search
jeudi 21 oct 2021
  • :
  • :

La quiétude dans les espaces naturels du département des Vosges en question Communiqué de la Préfecture des Vosges

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Les derniers mois ont été le théâtre de profonds bouleversements dans les habitudes de
vie des citoyens du département des Vosges. La fermeture de nombreux lieux ouverts au
public et l’impact de la crise sanitaire sur le secteur des loisirs sportifs et culturels ont
entraîné un besoin d’évasion et un accroissement de la fréquentation du milieu naturel.
Le département des Vosges est doté d’un écrin de nature exceptionnel tant par la richesse
des milieux qu’il abrite (forêts, tourbières, lacs, rivières…) que par la biodiversité que ces
derniers renferment. Cette richesse environnementale exceptionnelle peut se trouver
mise à rude épreuve et les milieux naturels perturbés par les activités de loisirs dans notre
massif.
Il nous appartient d’être vigilant sur les usages que nous faisons du milieu naturel qui
héberge la biodiversité qui fait la richesse de notre massif. Les activités de loisirs en milieu
naturel (VTT, marche et course à pied, cueillette, utilisation de véhicules à moteur) doivent
être pratiquées dans le strict respect de la réglementation en vigueur et des milieux
traversés afin d’éviter toute perturbation et dégradation.
Quelques principes simples :
– la circulation des véhicules à moteur est interdite dans les espaces naturels hors voies
ouvertes à la circulation publique. Il vous appartient de vérifier le statut de la voie que
vous empruntez (l’absence de signalisation d’interdiction n’assurant pas l’ouverture à la
circulation) ;
– l’utilisation des sentiers et itinéraires balisés par les piétons permet de respecter la
quiétude de la faune sauvage ;
– la circulation des VTT à l’intérieur des peuplements forestiers, en dehors des chemins,
est strictement interdite. En forêt domaniale, la circulation des vélos est généralement
possible sur les chemins forestiers, toujours dans le respect de la forêt et des autres
usagers. Dans des secteurs très fréquentés et dans certains sites touristiques ou particulièrement sensibles, leur circulation est limitée aux allées forestières larges (de plus
de 2,50 m) et aux itinéraires balisés ;
– il convient de respecter la réglementation en vigueur, et généralement présentée sur des
panneaux, dans les sites protégés que vous traversez (tenue des chiens en laisse, cueillette
interdite, etc.).
– la pratique sportive notamment en milieu naturel est réglementée et parfois soumise à
déclaration ou autorisation (nombre de participants ou nature de l’activité). Vous
trouverez tous les renseignements sur les démarches administratives applicables sur le site
internet de la préfecture des Vosges ;
– en ce qui concerne la cueillette des espèces sauvages comestibles (myrtilles et
champignons), celle-ci est limitée en quantité et destinée à une consommation familiale
(la cueillette dans les zones de protections spéciales des réserves naturelles est par ailleurs
interdite).
M. le Préfet des Vosges en relation avec M. le procureur de la république veillent au
respect de la réglementation en vigueur par le biais de la mission inter-services de l’eau et
de la nature des Vosges qui est en charge de coordonner et d’appuyer les actions des
agents de la police de l’environnement sur le département. Ces agents (Office français de
la biodiversité, Office national des forêts, gendarmerie et police nationales, réserves
naturelles…) réalisent régulièrement des opérations de contrôle, afin de garantir le respect
et la quiétude des milieux naturels. Ils peuvent dresser dans ce cadre des procédures
pénales exposants les contrevenants à des amendes conséquentes et à des poursuites
devant le tribunal.
La préservation des milieux et de la biodiversité est l’affaire de tous. La hausse de la
fréquentation des milieux naturels nous oblige à renforcer notre vigilance. La nature est le
refuge et le cadre de vie de nombreuses espèces patrimoniales, parfois lourdement
menacées. Et si elle demeure encore aujourd’hui un cadre propice au ressourcement, il
nous appartient de garder à l’esprit que seule une utilisation responsable et respectueuse
de la nature nous permettra de la préserver.

 

Communiqué de la Préfecture des Vosges




15 réactions sur “La quiétude dans les espaces naturels du département des Vosges en question

  1. Michèle Valence

    J ai croisé hier derrière Nayemont près de Martimprey sur un chemin étroit une file de quads emmené par un local
    Il y en avait près du Haut du tot il y a une quinzaine de jours
    Il y aurait peut-être une action à mener auprès des loueurs et des accompagnateurs

    auprès des loueurs

    répondre
      1. david michel

        Bonjour,

        Je peux vous dire que les hordes de quads traversent régulièrement ma propriété à Liezey sur un chemin privé alors que je n’ai jamais eu une
        demande d’autorisation , ni par conséquence autorisé le passage ..
        Alors vos tracés validés cela me fait bien rigoler …..

        DAVID Michel…

        répondre
        1. MC M

          Totalement solidaire avec vous Mr. DAVID. Habitante de Liézey, je croise régulièrement ces hordes de quad, comme vous dites, quand je me balade sur nos sentiers, particulièrement celui du chemin du Grand Liézey. On ne sait plus où aller pour être tranquille. Et en plus, ces beaufs sont conscients des désagréments qu’ils causent puisqu’ils essaient toujours de vous ramener à leur cause en faisant un petit bonjour, comme si on allait les dédouaner de leur c…Désolée pour ce vocabulaire, mais je ne comprends pas qu’on puisse avoir du plaisir à faire du raffut dans la nature alors qu’on y vient justement pour s’y ressourcer.
          Il faut interdire ce genre d’activités débiles partout….

          répondre
  2. Bingo.

    Pas respect pour l’ensemble de la faune, tous les engins de loisirs à moteur thermique ( motos, quads ) devraient être interdit dans les chemins et sentiers.

    répondre
    1. Schmit

      Bien d’accord avec vous !! Ce qu’il faudrait avec obligation stricte, c’est ne plus autoriser les moteurs bruyants! Verbaliser les motards et autres utilisateurs de mobylettes ou de quads qui traficotent leurs pots d’échappement afin de faire le plus de bruit possible ! Ces nuisances sonores sont de plus en plus insupportables ! Le contrôle technique devrait leur être imposé mais quand ??
      Le Maire a des pouvoirs (comme dans beaucoup d’autres domaines ) pour réglementer ces nuisances sonores… Mais il ne les utilise pas !!

      répondre
    2. Honteux

      Juvaincourt organise une manche du championnat du monde des motards!!!! Trois courses ont déjà étés annulées pour cause sanitaire en Allemagne. De plus on en veut plus chez eux et ils préfèrent les Vosges .
      Déjà qu’ils occupent les routes en été. Après cela ce sera quoi ????

      répondre
  3. Lili

    Ah ben il serait tant de s’en préoccupé !! Toute façon d’ici quelques années plus aucun près, aucun sapin ! Se sera une armée de chalets ! Félicitations à ceux qui ont laissé faire tou ça ! mais bon encore aujourd’hui je suis passée près du lac ! Slalomer entre les crottes de chien ! Et les papiers ça vend du rêve la perle des vosges

    répondre
    1. Houlà.

      Il faut qu’elle arrête les psychotropes notre lilli .
      Meme en période de haute fréquentation, la ville de Gérardmer est plutôt très propre et bien entretenue.
      Ceci n’évitant pas un « accident » ici ou là.

      répondre
  4. Robert

    A quand une surveillance du bruit de certains motards et automobilistes bas de la rue Mitterrand en soirée.
    Pour une soirée bruyante venez vous installer et déguster à une terrasse !!!
    La Perle des Vosges a été un endroit de vacances charmant , mais cela a bien changé, malheureusement pour ses habitants et ses touristes
    ……..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.