Search
jeudi 29 juil 2021
  • :
  • :

TG2V roule à l’hydrogène La Région Grand Est a commandé des rames hybrides à Alsthom pour un montant de 86 millions d'€

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Tout le monde connaît ce vieil adage qui voudrait « avant l’heure, ce n’est pas l’heure« ….Le moment est peut-être venu pour l’association TG2V dont l’objectif est de faire revenir le train en gare de Gérardmer afin d’améliorer la mobilité des habitants et des visiteurs sur fond de développement durable. Depuis 15 ans, date de création du groupe de réflexion, la société a changé, la circulation est beaucoup plus dense avec, dans son sillage,  une foultitude de désagréments flagrants. Ce qui était utopique pour certains il y a encore quelques années, le retour du train  comme moyen de transport devient aujourd’hui une solution envisageable à l’instar des adhérents de TG2V dont le président Robert  Frayon a développé lors de l’assemblée générale de l’association le projet de la Région Grand Est intitulé Régiolis H2 soit l’installation de trains à hydrogène (hybride électricité) commandés à Alsthom pour un montant de 86 millions d’euros. Les 1ers tests sont programmés en 2023, autant dire demain,  pour une utilisation commerciale en 2025. Le dossier national, puisqu’il concerne d’autres régions de France, est une éclaircie dans la vison futuriste de TG2V qui prône depuis toujours le développement du territoire via la transition énergétique et écologique. Reste à savoir  si les lignes des Hautes-Vosges  vont rentrer dans le schéma du territoire Grand Est : le chantier de rénovation a débuté mais l’accès à certaines petites gares a disparu comme celle de Gérardmer bloquée aujourd’hui par l’urbanisation de la commune notamment au niveau de son ancienne zone industrielle. Et enfin, il faudra poursuivre  une communication active avec pour but de convaincre les automobilistes de délaisser leur véhicule au profit d’un train sans doute du futur.

A suivre !




10 réactions sur “TG2V roule à l’hydrogène

    1. Xlpc

      Pour l instant il faut des sources carbonées pour que le coût soit raisonnable. Le rendement de l electrolyse est trop faible dans ce cadre.

      répondre
  1. Loco

    Bravo Teuf teuf.
    J’ajouterais qu’il faudrait le mettre sur pneumatiques pour emprunter la D423.
    Un ancien rapport de RFF (réseau ferré de France) mentionnait qu’il faudrait renouveler entièrement l’assise de la voie + renouvellement des rails pour rouler à une vitesse nominale de 90 km/h.
    Rénover voire remplacer la majorité des ouvrages d’arts (ponts etc …)
    Le pont de la Jamagne ??? pour arriver à la gare.
    Remettre en service 34 points dangereux (passages à niveaux). Accidents mortels à la clé. Faut-il pleurer ou rire…

    répondre
  2. Laurent

    Encore une fois vous confondez votre loisirs et transports d’ usagers décidément !!!
    Ou alors vous etes des « anti-trains » ou anti-friche! Mais où sont donc passés les anti-voitures ??certainement les mêmes personnes qui se plaignent du trop voitures et des circulations impossible,du bruits, du manque de services, et qui sont les seuls a payer des impots … mdr

    répondre
  3. Teuf teuf.

    Une rame à hydrogène c’est 20 millions d’euros.
    La remise en etat des 20 kms lavelines / Gerardmer c’est grosso modo 40 Millions.
    Hors frais d’entretien des voies, du materiel, et des très élevés frais de fonctionnements.
    Tout ça pour arriver dans une gare qui serait située à 2 kms du centre ville.

    Un bus à hydrogene c’est 600 000 euros.
    Un chauffeur,
    Un reseau routier existant.
    Departs et arrivées centre ville.

    Pour transporter une petite poignée de passagers par rotation, la formule bus est largement dimensionnée et très adaptée à nos maigres finances.

    répondre
  4. Pascal

    Pourquoi ne pas fermer les routes secondaires qui parfois se rejoignent aussi et où elles sont parallèle et arrivent au même endroit… lol
    en sachant qu’ elles coûtent un bras !!! Dans le principe nous pouvons faire la même chose pour des km de route alors non ?

    répondre
  5. Pascal

    Teuf teuf je ne sais pas si votre commentaire me concerne, mais dans votre domaine, vous êtes pas mal non plus concernant vos délires de velomania a Gogo sur des lignes de trains !
    Plaisanterie, plaisanterie
    Mais vraiment si vous vouliez faire du velo demander la fermeture de certaines routes très peu fréquenté, ou du moins pendant certaines périodes a moins que ce ne soit évidemment une excuse pour ne plus (pas) être dérangé par le retour des trains …

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.