Search
mercredi 22 sept 2021
  • :
  • :

Conseil municipal : une étape clé pour la Communauté de Commune Gérardmer Hautes Vosges Le projet de périmètre voté à l'unanimité

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

conseil municipal

Un conseil municipal supplémentaire (par rapport au programme annuel initial) a été programmé ce jeudi 26 août afin notamment de procéder à plusieurs votes essentiels afin d’avancer sur un dossier qui l’est tout autant : la création de la future Communauté de Communes Gérardmer Hautes Vosges.

Le premier de ces 4 votes concernait le projet de périmètre, sachant que les communes concernées ont 3 mois pour procéder à ce vote suite à la demande effectuée auprès de M. Le Préfet en juillet dernier. L’objectif est d’obtenir une majorité qualifiée sur les deux futures communautés de communes, ce qui est particulièrement bien engagé confiait le maire gérômois. Néanmoins, ce qui est fait n’est plus à faire et la municipalité souhaitait franchir cette nouvelle étape rapidement pour continuer à avancer sur ce dossier en ayant en ligne de mire une nouvelle communauté de communes effectives pour le 1er janvier 2022. « Plus vite c’est fait, plus vite nous pouvons avancer. C’est une étape clé qui vient d’être franchie en vue de la délibération finale. Les maires des communes se réunissent déjà régulièrement pour travailler à l’élaboration de la future com’ com’. (…) C’est une procédure que nous avons engagé il y a près de 2 ans déjà » précise Stessy Speissmann. Une procédure qui permettra de revenir au découpage initial, et sans doute de simplifier bien des choses.

Les élus de Gérardmer étaient également appelés à voter la répartition du personnel suite à la scission de la Communauté de Communes des Hautes Vosges et la création de la Communauté de Communes Gérardmer Hautes Vosges. Comme l’a expliqué le premier magistrat, l’ensemble du personnel a été consulté et, à l’exception d’un agent, les vœux de chacun ont été respectés. Concernant la formalité de la répartition des biens, bien que laborieuse, elle aura eu le mérite d’avoir permis d’effectuer un « petit » inventaire. Enfin, concernant la répartition des sièges de la future com’ com’ qui est strictement cadré par la loi, deux options s’offraient aux élus. La répartition par accord local semblait initialement être séduisante en permettant d’attribuer 25% de sièges en plus, et donc un siège supplémentaire aux plus petites des communes (qui passaient ainsi de 1 à 2 sièges). Mais la loi ayant changé, ces sièges en plus ne concerneraient que les communes de Granges-Aumontzy, Xonrupt-Longemer, Le Tholy et Gérardmer, ce qui perdrait tout intérêt et ne répondrait as à la problématique des petites communes.

Les élus ont donc, par biais du vote, opté pour la répartition de droit commun avec un conseil communautaire qui compterait 30 sièges (sachant qu’aucune commune n’aurait la majorité absolue) répartis comme suit : 15 pour Gérardmer, 5 pour Granges-Aumontzey, 3 pour Le Tholy et Xonrupt-Longemer, et 1 pour Liézey, Réhaupal, Champdray et Le Valtin. Ajoutons, pour conclure, que l’ensemble de ces 4 points concernant la future communauté de communes ont été votés à l’unanimité.




Une réaction sur “Conseil municipal : une étape clé pour la Communauté de Commune Gérardmer Hautes Vosges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.