Search
mardi 21 sept 2021
  • :
  • :

Reprise du Festival RésoNuances le 17 août avec un trio Oud/Tabla/Saxophone venu de Belgique RDV à 20 h 00 dans les jardins de "Chapeau de Paille et Bottes de Pluie" à Le Tholy

image_pdfimage_print

Après 2 semaines de pause, le Festival Résonuances reprendra le 17 août à 20 h 00 dans les jardins de  Chapeau de Paille et Bottes de Pluie à Le Tholy avec SAOUTA, un trio Oud/Tabla/Saxophone venu de Belgique qui nous emmènera dans leur univers jazz-oriental !

résoNuances-VisuelWebLeur tournée se poursuivra le 18/08 au Palais Grenier à Saulxures-sur-Moselotte, le 19/08 à Une Figue Dans Le Poirier au Girmont-Val-D’Ajol et le 20/08 Clos Yakari à Granges-Aumontzey.

Les organisateurs espèrent un public nombreux et rappelle qu’il faut penser à se couvrir chaudement, les nuits vosgiennes pouvant être fraîches à la tombée du jour…

Réservations possibles sur https://www.helloasso.com/associations/resonuances/evenements/festival-resonuances-saouta-du-17-aout-au-20-aout

Tarifs en conscience à 6, 12 et 18€.

Concert à 20 h 00.

Organisation dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Vous pouvez également soutenir le festival sur https://www.helloasso.com/associations/resonuances/collectes/festival-resonuances-2021

Plus que jamais, la culture et les artistes ont besoin de vous ! Alors venez nombreux !

A propos de SAOUTA :

SaoutaUn oud, des tablas, un saxophone soprano : les trois voix s’entrecroisent. Elles parlent au travers de leurs intonations et de leurs couleurs. L’univers de Saouta, fruit d’un imaginaire nourri de musiques celtique, arabe, indienne et de jazz, est une ode aux voyages, à l’instant, au souffle qui passe.

Le trio Saouta est né de la rencontre entre Bernard Flament (tabliste) et Damien Brassart (saxophoniste, hautboiste, flûtiste), lui qui, inspiré par les couleurs orientales, l’improvisation et le jazz, a composé les morceaux du trio. A l’écoute de ce qu’il ressentait, au gré des expériences, il improvisait en soufflant dans ses instruments, et a enregistré ce qu’il en est sorti.
Des univers et des mélodies, qui se sont très vite mariés avec les percussions indiennes de Bernard Flament, naissent alors de ce plaisir du jeu. Plus tard, la rencontre avec le joueur de oud Akram Ben Romdhane conduit le groupe dans une formule “trio”.
L’alchimie entre ces trois univers sonores et les couleurs des instruments utilisés révèle un équilibre très séduisant et sonne comme une évidence.
Saouta voyage à travers un répertoire de compositions originales qui s’inspire de diverses traditions musicales (celtiques, arabes, indiennes). Avec sa grande part d’improvisation et de liberté musicale, la musique du trio reste intimement liée au jazz.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.