Search
mercredi 22 sept 2021
  • :
  • :

MCL de Gérardmer : relancer la machine après la période COVID Bénévoles, adhérents, et équipes de la maison doivent être au centre des préoccupations

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
Un concert de Leynad ainsi qu'on pot de l'amitié venait conclure cette assemblée générale

Un concert de « Leynad » ainsi qu’on pot de l’amitié venait conclure cette assemblée générale

Cette année encore, l’assemblée générale de la MCL était programmée en septembre et non en juin afin de permettre à un maximum de personnes d’être présentes à cette réunion qui se voulait festive afin de distiller un message positif pour cette nouvelle saison qui démarre sur les chapeaux de roue en septembre.

En effet, comme l’explique la directrice de la maison Ludivine Colomb, la MCL a préféré décaler ses assises annuelles afin de pouvoir impliquer un maximum de personnes et ne pas être contrainte de limiter trop fortement la jauge en raison des protocoles en vigueur au printemps. Le bilan de l’année 2020 se fait donc avec un peu de retard, mais mieux vaut tard que jamais… On retiendra que la maison a fonctionné au ralenti et a notamment dû stopper ses activités hebdomadaires (activités sportives, culturelles, créations, ateliers divers et variés, cours de langue et de musique etc.). « Nous avons donc enregistré une baisse de 40% de nos adhérents sur les activités hebdomadaires, et une baisse de 30% au total, légèrement compensée par l’accueil de loisirs (ALSH) qui nous a permis de nous maintenir » précise Ludivine Colomb.

Ludivine Colomb.

Ludivine Colomb.

C’est donc principalement l’ALSH, avec la contribution du secteur cinéma qui a pu ouvrir par intermittence, qui a permis de maintenir de la vie à la MCL. Financièrement, la maison s’en sort très bien et affiche un résultat positif car le soutien des collectivités a toujours été maintenu, sans oublier l’apport du fond de solidarité de l’État. Pas de crainte de ce point de vue, même si le budget de fonctionnement a logiquement été revue à la baisse en 2020 (600 000 €) ainsi qu’en 2021 (650 000 €) par rapport à 2019 (800 000 €). « L’excédent sera finalement reversé avec la gratuité de nombreuses animations en septembre par exemple, ou en garantissant le maintien des activités toute l’année (sans minimum d’inscrits). (…) Pour nous, aujourd’hui, l’enjeu est vraiment de faire revenir les gens, de proposer de nouvelles choses. Les équipes de la MCL, les bénévoles et les adhérents doivent être au centre des préoccupations » ajoute la directrice de la maison.

Pour résumer, ce début d’année scolaire devrait permettre d’ouvrir les portes de la MCL, rattraper un peu le temps perdu et tirer un trait sur une période où il aura fallu faire et défaire, programmer, déprogrammer, reprogrammer. Un automne et une période un peu charnières avec également le festival Graines des Toiles qui va arriver très vite et apporter sa contribution à la relance et au dynamisme d’un lieu qui n’attend plus que vous pour que la fête soit plus belle !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.