Search
mardi 21 sept 2021
  • :
  • :

Non à la transformation des sentiers pédestres en circuit de vitesse pour les VTT Communiqué de SOS Massif des Vosges

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

SOS Massif des Vosges Protéger la naturalité et la beauté du massif des Vosges

Les Vosges bientôt orphelines de la randonnée pédestre
et de la quiétude de leur nature ?

« Circulez il n’y a rien à voir » pourrait être le slogan et la justification de l’annonce incroyable de l’ouverture à la circulation des VTT et autres enduro des sentiers pédestres par le Président du Club Vosgien du Haut-Rhin, soutenu par la Communauté de Communes de St Amarin et le Parc des Ballons des Vosges. (Voir article DNA 03 juillet 2021).
Comment comprendre que la principale association de randonnée pédestre du massif, qui sait ce que randonner veut dire et ce que recherche le randonneur, qui promeut la beauté des Vosges, ouvre ses sentiers les plus précieux, là où ils existent encore, à la fréquentation des deux roues avides de vitesse et garants de dégradations et de pollutions multiples ?
Comment comprendre que soit méconnu le danger qui résulte de la cohabitation entre montagnards paisibles et descendeurs nécessitant un espace sécurisé plus large ?
Comment comprendre le soutien à ce laisser-aller, du Parc des Ballons des Vosges, qui se veut défenseur de la tranquillité en communiquant à grand frais sur la « quiétude attitude » ? SOS Massif des Vosges est sidéré par une telle attitude et dénonce ce qui ressemble à une abdication générale face au phénomène commercial des activités ludiques. toujours plus dépendantes de la technique et de l’argent Le VTT enduro serait-il à même d’engranger plus de revenus que le brave randonneur ?
La quiétude n’est-elle qu’un souhait marginal ? Non, c’est l’aspiration de tous ceux qui ne pratiquent pas le « sauvagement irresponsable » et c’est la grande majorité. Les randonneurs préfèrent-ils voir surgir des guidons et des casques au lieu de cornes d’animaux ? Non, c’est certain, mais ils n’ont pas été consultés, comme bon nombre de sections du club vosgien d’ailleurs…
La nature peut-elle s’adapter sans fin ? La réponse est bien connue, avec la triste chute de la biodiversité.
Le « partage » des sentiers pédestres est imposé de trois façons : soit sans aménagements, soit avec aménagements des virages, soit avec tronçons parallèles proches. Les sentiers prenant peu à peu la forme de sillons, les bénévoles du Club Vosgien, aidés des cyclistes ou des communes, oeuvreront annuellement pour réparer les dégradations et en permettre de nouvelles.
Les promoteurs de ce « partage » ont posé les bonnes questions au départ : faut-il « sacraliser la nature ? », Faut-il concentrer les pratiques qui fâchent dans les stations ou diffuser largement ?
Les réponses qu’ils apportent auront pour effet de banaliser le VTT dans tous les espaces montagnards et forestiers qu’il s’agisse comme c’est déjà le cas, des pistes dans les stations, dans les zones Natura 2000, l’homologation de descentes VTT clandestines en circuits légaux. Et maintenant avec les sentiers partagés, plus aucune limite ne sera opposée à l’envahissement des VTT enduro, électriques etc., hors des chemins forestiers carrossables où ils ne posent aucun problème.
Il va sans dire que contrairement aux affirmations des promoteurs et ainsi que nous pouvons déjà le constater, cette banalisation ouvre un boulevard aux pratiques sauvages, bien plus excitantes. Le hors piste deviendra la norme et il sera trop tard pour réagir.
Ces pratiques vont à l’encontre d’un apprentissage et d’une perception responsable de la nature et de la forêt. Elle ne font que conforter une approche instrumentalisée au service du plaisir qui
transforme la nature, les espaces sauvages et la montagne en particulier, en parc de loisirs soumis à la vitesse et au vacarme pour le bonheur de quelques marchand du temple. Déjà de nouvelles modes apparaissent, comme le « Trot », croisement improbable entre un VTT enduro et une trottinette électrique, et sans doute que Monsieur Le Président du club vosgien du Haut Rhin et la direction du Parc s’enquièrent déjà de savoir quelles espaces ils pourraient réserver à ses pratiquants, avant l’apparition du prochain gadget de notre société malade et irresponsable.

SOS massif des Vosges lance une pétition et appelle tous les randonneurs et les amoureux de la nature et de la montagne à réagir massivement contre ces décisions irresponsables.
La pétition est à cette adresse : http://www.sos-massifdesvosges.fr/?p=1741




21 réactions sur “Non à la transformation des sentiers pédestres en circuit de vitesse pour les VTT

  1. vetetiste

    Que d’amalgames dans un tel communiqué !

    – les vététiste avides de descente : il s’agit de la confusion permanente entre les vététistes pratiquant la randonnée VTT et les vététistes pratiquant la descente (type enduro ou DH). S’agissant de ces derniers, ils ne représente qu’un très faible pourcentage des vététistes.
    – Toujours la même rengaine à vouloir pousser les VTT uniquement dans les « sentiers carrossables » (on notera la confusion entre un sentier et une *voie*) :non les VTTiste peuvent passer partout où ils le veulent et c’est comme ça : il faut en effet apprendre à partager.Ce n’est aps le code de al route qui s’applique et le code forestier n’est pas en cause ici. Et ce n’est pas parce que quelques rares vététistes malpolis sont sur les sentiers que tous les vététistes devraient subir les foudres des randonneurs qui se croient partout chez eux.
    – L’érosion : parlons-en. Non, non et encore une fois non, les VTT ne sont pas la source de l’arosion des sols. C’est le manque de couvert végétal et le très mauvais management forestier qui est la véritable cause. Oui : passer et repasser à pied ou en vélo sur des sentiers dans une pépinière cause de l’érosion, mais pourquoi? parce que le couvert végétal est inexistant. Qui ose parler de « nature » ici, alors que nous ne faisons qu’évoluer dans des *exploitations* forestières ?
    – ce qui érode et tout le monde en convient, ce sont les traces « sauvages » faites exprès par les adeptes de l’enduro… OK. Mais il suffit de rappeler à la loi, vu que c’est interdit. Il y a donc *déjà* des dispositions prises par le législateur pour cela. Mais on peut aussi se poser la question : pourquoi les communes qui souhaiteraient attirer plus de tourisme ne feraient pas davantage d’infrastructure dans ce sens ? Il y a un besoin, il faut bien qu’il s’exprime.

    Alors les randonneurs et les VTT vivent en fait en parfaite entente. Prétendre que les VTT dérangent les randonneurs est tout simplement faux : dans la grande majorité des cas, randonneurs et vététistes se saluent et font attention les uns aux autres. Prétendre le contraire, c’est servir une attitude réactionnaire qui ne comprend pas que les usages et les espaces se partagent.

    répondre
    1. Club

      Que de grands mots
      Amalgame réactionnaire et autre bla bla
      Vous seriez un peu plus crédible en étant un peu plus posé dans votre discours et l arrogance en moins
      Vous ne servez pas votre cause qui effectivement avec des gens raisonnables doit pouvoir trouver un consensus apaisé

      répondre
  2. EMBT

    Je pense qu’il est trop tard . Ce n’est que la régularisation d’une situation qui existe déjà . Les autorisations de parcours des sentiers pédestres doivent être données par les propriétaires(privés, ONF, mairie,..).
    Je présume qu’il en est et sera de même pour les VTT et autres .
    Allez-vous mettre un policier à chaque sentier ? Les propriétaires vont ‘ils parcourir tous les jours leur propriété.
    Le club vosgien a déjà des difficultés à entretenir certains sentiers pédestres ,alors ne vous faites pas d’illusions . Quand les sentiers autorisés seront impraticables et bien ils en emprunteront d’autres . Ce qui est déjà le cas!
    La conclusion : Tout n’est question que d’éducation et de civisme.

    répondre
  3. cricri

    A quand une action de SOS massif contre les randonneurs qui n ont pas leur carte de membre? ou qui ne sont pas dans leurs petits papiers? ou qui ne se prosternent pas devant le chef?
    d’ailleurs aucune référence dans les dna citées:
    https://www.dna.fr/archives/2021/03-07
    L intégrisme guette (euphémisme?)SOS massif des Vosges
    Allez j’exagère, voir plutôt les commentaires de vetetiste et EMBT nettement plus adaptés que le mien sous le coup de l’énervement.

    répondre
  4. Solexine pour grimper toutes les belles collines.

    Je vais dés demain sortir mon stylo.
    Non pas pour signer cette enieme petition des khmers verts d’ SOS massif, mais pour parapher le bon de commande d’ un VTTAE .
    Youpiee.

    répondre
  5. André Francois

    Dépensez votre énergie au vivre ensemble, plutôt que de vouloir tout réglementer, et monter les gens les uns contre les autres…
    Ce sera beaucoup plus intelligent… ne croyez pas qu’un randonneur à pied est plus respectueux de la nature, qu’un vétetiste…
    Dont acte…

    répondre
  6. Pascal

    Que d’âneries énoncées dans ces commentaires (notamment à propos de l’érosion des sols)… Je suis marcheur, pratique la course à pieds, le VTT (musculaire), et suis naturaliste de terrain pour le compte de plusieurs associations.
    La nature est devenue un terrain de jeu pour le plus grand nombre sans aucun respect pour la faune et la flore, méconnaissance totale des milieux traversés et saccagés. Mon VTT musculaire ne me permet pas d’accéder aux sentiers ou alors sur une courte distance et ce au prix d’efforts… Contrairement aux VTTAE où on l’on va chercher des sensations parce-que justement c’est facile de grimper un sentier raide et de redescendre par la suite…
    Maintenant, j’ai abandonné toute incursion dans nombre de secteurs, notamment à proximité des crêtes, dommage de ne plus profiter de ces paysages autrement qu’à de rares moments privilégiés mais c’est préférable de laisser place. Continuez à creuser, surcreuser les sillons, piétiner, effrayer/déranger la faune par le moyen de votre choix pour atteindre le but qui est le vôtre, recherche de sensations, de galets, de caches Geocaching, vidéos GoPro, photos à poster sur les réseaux…

    répondre
  7. Randonneur

    Juste pour préciser également que tout ces sentiers que nous empruntons, on été créé par des gens a pieds et…qu’il continuent d’être entretenus par des gens a pieds, je n’ai pas encore vu de « vetetiste » avec un sécateur, une pelle ou une tronçonneuse entretenir ces sentiers. Nous verrons d’ici quelques temps comment vos se retrouver tous ces sentiers quand plus personne ne sera là pour les entretenir.

    répondre
    1. Gilles.

      Le plus simple pour eviter tous ces embrouillaminis serait que les sentiers soient entretenus par la collectivité.
      Le splendide sentier à flanc qui relie le refuge des plombes au collet de la mine est à ce jour encore encombré des chablis de l’hiver dernier.

      répondre
  8. Randonneur

    En vacance cette été dans le massif des Vosges ( La Bresse) je ne reviendrai plus. Sur les sentiers des VTT parfois dangereux. Sur les routes des motos souvent immatriculées DE et souvent bruyantes et en excès de vitesse sans parler des camping car ventouse sur les aires de repos… Dommage c’est un beau massif.

    répondre
    1. CBT

      Essayez hors saison, c’est tranquille et encore mieux: le matin de bonne heure, au lever du soleil . C’est ce que je pratique et c’est super calme.

      répondre
        1. CBT

          Je suis bien d’accord avec vous, il y a du monde à proximité des lieux de stationnement des véhicules mais plus on s’en éloigne et moins on rencontre de monde.

          répondre
  9. Parmentier

    Ce n’est pas faute d’avoir proposer un projet de bikepark à Gérardmer en 2011… un rdv avec l’ancien maire et directeur du domaine… de plus, faut arrêter d’être autant anti-tout.

    répondre
  10. Kaim

    Les Vosges ,montagne a vaches, le club vosgien essaye de survivre comme il.peut et de faire vivre les sentiers, les randonneurs vieillissent et disparaissent petit a petit.

    répondre
  11. André Francois

    Encore vouloir réglementer… alors que l’on est pas capable de faire respecter ce qui existe…
    Cueillette des champignons… myrtilles…
    Déchets…
    Etc…

    répondre
  12. a bobo maman.

    On me glisse dans l’oreille que la prochaine cible des Kmers verts d’ SOS massif sera le randonneur pedestre en tee shirt coton non bio et batons de marche carbone.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.