Search
mardi 19 oct 2021
  • :
  • :

Rencontre avec Antoine Thiriat : sky (race !) is the limit Son titre aux championnats de France de trail, ses projets, ses centres d'intérêts

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Antoine Thiriat Athlé Vosges (3)

Il aura 21 ans le 11 novembre prochain et c’est à Leeds qu’il fêtera son anniversaire. Antoine Thiriat vient de remporter le titre de champion de France de trail chez les espoirs et l’occasion était trop belle de le rencontrer juste avant qu’il ne traverse la Manche ce mercredi.

Pur produit de la cité scolaire de la Haie-Griselle, le jeune Gérômois est passé par la filière ES ainsi que la section sportive planche à voile dans laquelle il s’est pleinement épanoui et éclaté pendant de formidables années partagées entre amis, sports et soirées : « Car oui, j’étais plutôt fêtard à l’époque et ne pratiquais pas la course à pied, et pour la planche à voile on va dire que la VO2 max n’était pas la qualité fondamentale ! » précise-t-il avec humour. Il obtient son bac avec mention très bien en 2018 avant d’entrer à la faculté de droit de Nancy en parcours licence de droit des pays du common law. « S’intégrer à la fac n’est pas chose évidente mais nous avions un bon petit groupes d’amis. J’ai continué à sortir et profiter de ma vie étudiante, et ce n’est qu’à la fin de ma deuxième année que je me suis lancé dans le trail un peu plus sérieusement en m’achetant ma première montre de sport ». Un simple achat dans l’absolu, mais qui a pourtant été un élément déclencheur, permettant notamment à Antoine de structurer ses entrainements. En parallèle, il poursuit son petit bonhomme de chemin et valide cette année 2021 avec l’obtention de sa licence en 3 ans et rentre donc en master 1 droit des affaires, toujours à Nancy.
A Leeds pour améliorer son Anglais
En ce début d’année scolaire, il part à Leeds pour 4 mois via le programme Erasmus dans le cadre de ses études afin d’améliorer son anglais tout d’abord, et découvrir le monde et la culture anglaise : « Oui je suis extrêmement curieux et tout est source d’intéressement, il suffit de s’investir et d’écouter ce que les personnes, les lieux ont à nous apprendre. En Angleterre je compte donc aller  vers l’inconnu tout en continuant à courir car j’aime profondément cela. Bien sûr  ce sera sur du bitume mais bon, il faut s’adapter et je compte faire une préparation cross si ceux-ci ont lieu » ajoute Antoine qui compte donc faire quelques cross en Angleterre mais relativise « car il est temps de faire une « petite coupure »après une saison riche en émotions ». Il faut dire que l’ascension a été plutôt fulgurante jusqu’à maintenant puisqu’il a commencé à courir assez tardivement : « Ça ne fait que 2 ans, et on va dire 1 an que je cours sérieusement avec des compétitions. Avant c’était plus trail en famille et amis. Ça m’est venu naturellement habitant près de la station de ski de Gérardmer, je n’avais qu’à regarder les pistes qui m’appelaient pour courir et non pas skier, et voilà comment je me suis retrouvé à enchainer les kilomètres qui resteront toujours un pur plaisir. »
Mont Blanc, Sky Race ou trail Orsières-Champex-Chamonix
Antoine Thiriat Athlé Vosges (2)Et avec ce titre de champion de France chez les espoirs, Antoine a déjà quelques objectifs en tête avec très clairement une participation à des étapes du Golden Trail Series… « S’aligner sur un marathon du Mont Blanc, une Dolomythe Skyrace ou un trail OCC (week-end UTMB), c’est la Mecque de tous traileurs. Donc je compte bien continuer à apprendre et progresser pour viser l’élite mondiale car je ne me ferme jamais aucune porte. Tout est question de mental, il faut y croire et garder ses ambitions et rêves d’enfants comme Peter-Pan. » Et en parlant de rêve, Antoine a également des projets professionnels, puisqu’il ambitionne de travailler pour une organisation internationale basée dans le sport tel que le CIO, l’UCI ou l’ITRA   ou un service juridique de marque de sport. « Après je vis à l’instinct et je ne me ferme pas de portes donc mon choix sera peut être différent dans quelques années, mais l’avantage du droit c’est que c’est un domaine omniprésent dont nous devons tous nous soucier pour concilier chaque intérêt. Je suis aussi un fervent défenseur de l’environnement et de la biodiversité, donc oui travailler pour la défense de l’environnement ca prendrait encore plus de sens. Le développement durable devrait être le mot d’ordre de nos politiciens à l’heure actuelle. Bref je n’aime pas prendre parti et préfère écouter, toutefois sur ces questions environnementales il y a beaucoup à faire ! »
Pizza, philo & vélo
Beaucoup à faire en dehors du trail également pour Antoine qui est, selon lui, de nature très curieuse : « J’aime découvrir toutes sortes de choses, que cela touche au savoir-faire d’un pizzaiolo pour faire de bonne marguarita, à la découverte des cités perdues présentées par Albert Lin. (…) J’aime lire, voyager et voir mes amis, ainsi que rencontrer de nouvelles personnes. J’adore la philosophie et me rappelle de mon prof de philo qui nous disait qu’il avait croisé de ces anciens élèves lui dire qu’ils appréciaient relire ses cours de lycée. Et bien moi je n’ai jamais cessé de les lire et je conseille fortement le livre de Guillaume Martin « Socrates à vélo ». Bref ce n’est pas parce qu’on est sportif qu’on ne peut pas concilier cette passion avec d’autres centres d’intérêts, et d’ailleurs parmi le peu de chose que je n’apprécie guère, il y a les préjugés. Selon moi rien n’est acquis et tout est discutable. » En tout cas, on ne peut pas nier qu’il est bien rentré dans la discussion en matière de trail et il sera l’un des jeunes Vosgiens à surveiller de près dans les années à venir s’il continue sur sa lancée et qu’il aime toujours autant courir !
Son portrait chinois :
Antoine si tu étais…
-1 ville : « Je dirais bien n’importe laquelle car je souhaite découvrir, mais on va dire New-York pour tout ce dont elle regorge. »
-1 chanson : Sunflower de Post malone et Swae Lee : « Ça m’inspire la joie et détente. Petit bonus, c’est la musique d’un Spider-Man. »
-1 plat : « Une bonne calzone/un diabolo kiwi »
-1 animal : « Un chien »
-1 film : « Free solo » ; « Alex Honnold qui grimpe el Captain, c’est un documentaire incroyable sur un exploit sportif ! »
– Quelqu’un d’autre : Kilian Jornet ; « C’est un classique mais je le suis début toujours comme un héro. Mais aussi mon père, Pascal. Sincèrement c’est un père formidable qui l’a toujours donné les bonnes clés au bon moment, il n’a jamais tort lorsqu’il s’agit de me conseiller. »
-1 proverbe : « Ne dis jamais jamais« .
Antoine vous raconte sa course du titre :
Antoine Thiriat Athlé Vosges (1)« Mes championnats de France : comme tout compétiteur, je m’aligne pour tenter la victoire. Même si je savais que je revenais de loin et que ça allait être dur, je ne m’avouais pas vaincu pour le titre. Car un mois avant je me suis cassé et luxé le pouce sur le GR20, nécessitant opération à Remiremont et 3 broches dans la main. Donc je relativise et suis déjà très heureux d’avoir pu y participer et faire un beau top 10 et un titre espoir, même si je vise plus le classement général. Par exemple, Arnaud Bonin, victorieux, nous avions couru ensemble en juillet au Maratrail des passerelles et après une bataille incroyable sur une dizaine de kilomètre, j’avais réussi à le lâcher dans la dernière montée. Donc je me dis que j’avais probablement le potentiel pour faire mieux, mais j’ai concocté avec les ingrédients du jour. Les autres étaient tout simplement supérieurs et c’est la magie du sport. Il faut rester humble et reconnaître la supériorité des autres, même si cela sonne un peu de manière archaïque c’est une sorte de loi naturelle. Le seul regret que j’ai, c’est d’avoir oublié mes semelles orthopédiques pour la course, haha ! »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.