Search
mercredi 29 sept 2021
  • :
  • :

Triathlon D.O : Metz Triathlon en force avec Maxime Hueber-Moosbrugger et Zsanett Bragmayer "Maxime marche sur l'eau en ce moment !"

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

En guise de bouquet final pour ce grand week-end de triathlon à Gérardmer, le Distance Olympique (D.O) avait tout de même réuni près d’un millier de participants ce dimanche après-midi. Que ce soit chez les dames comme chez les hommes, le club de Metz triathlon, venu en force dans les Vosges, a écrasé la concurrence.

Premier à franchir la ligne d’arrivée, Maxime Hueber-Moosbrugger continue sur sa lancée, lui qui est en passe de réaliser une excellente saison. Pourtant légèrement en retard à l’attaque du parcours vélo, il a su revenir lors de la deuxième boucle sur son camarade de club Thomas Sayer (2:07:23). Creusant doucement l’écart, Maxime s’impose finalement assez logiquement en 2:06:10 avec une bonne minute d’avance sur son dauphin. « C’est normal, Maxime roule sur l’eau en ce moment, il roule sur tout le monde et il était au-dessus aujourd’hui. Même si je suis déçu d’être deuxième je suis content pour lui, il le mérite. Moi j’ai réussi à m’accrocher pour garder ma deuxième place parce que ça poussait derrière. (…) En tout cas c’est toujours de la folie ici au niveau de l’ambiance, c’est chez moi, il y avait ma famille et mes potes dans la Rayée que j’ai toujours à cœur de passer en tête à la première montée, ce que j’ai réussi à faire puisque j’ai même fait quasiment un tour et demi en tête. C’est fou, on a l’impression d’être au tour de France ! » commente Thomas Sayer. Ce dernier était suivi de près par le Brésilien Reinaldo Colucci et un autre sociétaire de Metz Triathlon en la personne de Nathan Guerbeur, habitué du rendez-vous.

Chez les dames, Metz triathlon encore et toujours avec la victoire de la Hongroise Zsanett Bragmayer en 2:28:19 qui devance Pauline Landron (2:29:17) d’une petite minute. Bragmayer a fait la course presque parfaite en dominant la natation et le vélo puis en gérant son effort sur la course à pied, confiant qu’elle avait néanmoins souffert sur ce parcours. Pauline Landron pourrait presque avoir des regrets car elle avait amorcé un retour somptueux sur cette troisième et dernière partie de l’épreuve réalisant un temps canon de 41:04 (contre 44:15 pour Bragmayer). Quelques kilomètres de plus et qui sait ce qui serait arrivé ! Pour compléter ce podium messin, c’est Alexia Bailly des Sables Vendée Triathlon qui a su tirer son épingle du jeu, devançant ainsi Charlotte Belaubre-Morel. Que dire de plus si ce n’est que cette édition est une réussite et que le Triathlon de Gérardmer vous donne rendez-vous l’année prochaine !

Tous les chronos ici : ChronoRace

Maxime Hueber-Moosbrugger

Maxime Hueber-Moosbrugger




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.