Search
samedi 4 déc 2021
  • :
  • :

Conseil municipal : protection des coteaux et interdiction de la chasse aux oiseaux Et du changement pour la restauration scolaire

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
Grégory Bonne (à gauche sur la photo).

Grégory Bonne (à gauche sur la photo).

Le dernier point à l’ordre du conseil municipal du 15 octobre portait sur le vote d’une motion visant à interdire la chasse aux oiseaux sur les parcelles communales. Un projet qu’avait impulsé la liste Gérardmer Solidaire et son représentant Eric Defranould et une motion que s’est chargée de rédiger l’adjoint à l’écologie et au développement durable Grégory Bonne. Ce dernier a d’ailleurs procédé à la lecture d’une version allégée de la motion avant de la proposer aux votes des élus, rappelant entre autre « qu’au niveau national, depuis 30 ans, les populations de 43 espèces d’oiseaux régressent, telles que le Chardonneret élégant, la Tourterelle des bois ou l’hirondelle de fenêtres. En Lorraine, sur la même durée, les constats sont les mêmes avec des effectifs en chute de 30%. Par exemple, selon la LPO Grand Est, 90% des hirondelles ont disparu depuis 1970. Au niveau local, la situation est tout aussi inquiétante : la population de Grand tétras est de 20 individus sur l’ensemble du Massif des Vosges, la population du Faucon Pèlerin est stable mais on observe une chute de la survie des jeunes, celle du Tarier des Près aurait perdu 39% de ses effectifs depuis 2001... (…) Les oiseaux sont un excellent indicateur d’un écosystème. Le Bilan national est mauvais, c’est une véritable hécatombe urbaine et agricole » résume l’adjoint. « La chasse aux oiseaux n’est pas un loisir, il faut arrêter avec ça, c’est fini et plus personne n’a besoin d’oiseaux pour manger. (…) Il faut espérer que Gérardmer donne à nouveaux des idées aux autres communes avec cette motion » ajoutera Eric Defranould.

Retour en début de conseil avec un point concernant la modification du taux de la taxe d’aménagement qui était jusqu’à présent fixée à 2% sur l’ensemble du territoire communal. Il était notamment proposé de passer ce taux à 5% (soit le maximum autorisé par la loi) pour l’ensemble des zones du Site Patrimonial Remarquable (principalement les coteaux de Gérardmer) afin de contribuer à les protéger. Une modification validée à l’unanimité par les élus, néanmoins, André Jacquelin pour la liste Gérardmer Notre Perle a tenu à ajouter : « Compte tenu de l’explosion urbanistique que nous connaissons, n’aurait-il pas été bon d’aller au-delà des 5% dans certains cas et certaines zones ? »  la loi permettant en effet d’aller au-delà de ce taux dans certains cas particuliers, si des travaux substantiels et complémentaires doivent être engagés par exemple. « Ce sera à étudier dans la refonte de notre PLU sur des zones particulières » répondra en substance le premier magistrat.

Passons à la restauration scolaire avec 2 points pour autant de convention passée entre la Ville et d’un côté la FOL 57 (pour le centre des Jonquilles à Xonrupt) et l’ODCVL. Fini la Haie Griselle pour certains écoliers qui vont donc casser la croûte aux Jonquilles le midi ou à l’ODCVL de la Mauselaine qui accueille également les enfants de l’accueil de loisirs du mercredi. Deux solutions plus que satisfaisantes mais qui, souhaitons-le, ne soient que temporaires pour les quelques 270 écoliers gérômois concernés par la cantine. En effet, le maire a rappelé qu’une réflexion était engagée sur le thème de la restauration scolaire afin d’améliorer ce service à tous les niveaux, y compris du contenu des assiettes en continuant à privilégier circuits courts et produits locaux. C’est d’ailleurs dans cet esprit, mais aussi dans un esprit solidaire et de prévention que 57 élèves de l’école Jules Ferry bénéficieront du dispositif « Petits déjeuners » en lien avec le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports. Un ptit dèj’ un jour par semaine leur sera servi pendant 28 semaines du 8 novembre 2021 au 5 juillet 2022.




4 réactions sur “Conseil municipal : protection des coteaux et interdiction de la chasse aux oiseaux

    1. Houlà.

      Voilà envers cet élu un procès d’intention bien ridicule et très grossier.
      Avec la disparition progressive de nos amis oiseaux , il est en effet scandaleux que leur chasse soit autorisée.
      Bravo à la municipalité d’avoir soutenu l’initiative d’Eric Defranoux.

      répondre
  1. michel marchal

    poids d’un chardonneret élégant……….19g

    poids d’une tourterelle des bois…………170g

    poids d’une hirondelle des fenetres……….14g

    Bon appétit chasseurs!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.