Search
samedi 4 déc 2021
  • :
  • :

CRESUS Vosges à l’heure du bilan

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

AG_CRESUS-3Jeudi dernier, CRESUS Vosges a tenu son assemblée générale annuelle à la Tour de la Liberté, en présentiel contrairement à l’an dernier… crise sanitaire oblige.

Créée en 2005 et aujourd’hui labellisée Point Conseil Budget – PCB – l’association CRESUS Vosges s’engage à aider les personnes en difficulté financière. La dizaine de bénévoles de l’association et son unique salariée, Sophia Parmentier, les conseillent et les informent sur les démarches à effectuer afin de résoudre leurs problèmes financiers. Ce qui se traduit concrètement par le dépôt de dossiers de surendettement auprès de la Banque de France, le microcrédit ou la mise en relation vers d’autres organismes compétents.

3800 appels en 2020

Dans son rapport moral, le président Dominique Rudolf a souligné que l’association a continué de fonctionner durant la crise sanitaire, même durant les périodes de confinement. « Nous avons maintenu une permanence téléphonique. Nous avons notamment reçu plus de 300 appels pendant le premier confinement. Sur toute l’année 2020, nous avons reçu 3800 appels. Soit une moyenne de 327 appels par mois. Nous en avons déjà reçu 2944 lors des 9 premiers mois de 2021. 25% des appels en 2020 ont été orientés par les services sociaux, 15% par des banques et 17% par des bénéficiaires de CRESUS Vosges. »

222 dossiers de surendettement ouverts et 69 dossiers de microcrédit déposés

L’année dernière, l’association a ouvert 222 dossiers de surendettement, contre 345 en 2019 et 203 au 1er octobre 2021. Ces 222 dossiers découlant de 420 rendez-vous préalables. Les causes du surendettement étant majoritairement les crédits à la consommation ainsi que les charges de la vie courante, comme les factures d’électricité ou de gaz. « Le surendettement pour payer les charges de la vie courante augmente, ce qui est très inquiétant. Le surendettement concerne des personnes de plus de 60 ans dans 42% des cas. C’est également inquiétant » a commenté Dominique Rudolf. Le profil du surendettement le plus fréquent étant les femmes seules, divorcées ou séparées, avec un ou plusieurs enfant(s) à charge.

Concernant le microcrédit, 33 dossiers sur les 69 déposés ont été jugés recevables en 2020. « Cela équivaut à un taux de transformation de 48%. Nous sommes souvent le dernier recours pour réparer ou changer la voiture qui permet d’aller travailler. 91% des demandes concernent en effet l’achat ou la réparation d’une voiture. Car la majorité des demandes de microcrédit sont faites par des actifs. 86 000 euros ont été débloqués en 2020 pour le microcrédit, avec environ 2600 euros par dossier. L’idée du microcrédit est que la personne bénéficiaire puisse le rembourser. Il n’est donc pas accordé systématiquement » précise Sophia Parmentier, en charge du secrétariat de CRESUS Vosges, tout en mentionnant la possibilité de solliciter un microcrédit par téléphone.

Installée au 24, rue de la Prairie, CRESUS Vosges propose des permanences hebdomadaires à Saint-Dié-des-Vosges et Neufchâteau, ainsi que 2 points d’accueil temporaire à Mirecourt et Cornimont. Renseignements complémentaires et contact sur cresusvosges.fr.

J.J.

AG_CRESUS-2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.