Search
lundi 6 déc 2021
  • :
  • :

Éviter le gaspillage, privilégier le tri & compostage : c’est le menu de la CCHV pour la semaine du goût La smoocyclette répond à vos questions autour d'une boisson faite "maison" !

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

La Communauté de Communes de Hautes Vosges (CCHV) a décidé de participer à sa manière à la Semaine du Goût en proposant une animation sur le thème du gaspillage alimentaire ce jeudi 14 octobre. Une action qui s’inscrit dans le cadre des objectifs mis en place dans le Plan Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPMA) 2020-2025, déployé sur le territoire depuis cette année.

La CCHV était donc présente sur le marché de Gérardmer ce jeudi matin avec une « Smoocyclette » qui permet de pédaler tout en mixant des fruits et légumes pour obtenir des smoothies frits et prêts à déguster ! En l’occurrence, la matière première avait été gentiment offerte par l’Intermarché et Biomonde à Gérardmer. « Il s’agit de fruits et légumes déclassés qui n’auraient sans doute pas été consommés malheureusement » précise Lucie Laudrin, chargée de mission prévention des déchets. Et d’ajouter : « Chaque année en France, plus de 10 millions de tonnes de déchets alimentaires sont produits. Sur le territoire vosgien, cela représente en moyenne 61 kg par habitant et par an, dont 10kg de produits alimentaires encore emballés qui n’ont rien à faire dans les poubelles. »  On ajoutera que le budget des ménages est directement affecté par le gaspillage alimentaire, à hauteur de 109 € par personne et par an.
Accompagner les usagers pour mieux trier
Les déchets organiques représentent 29% du contenu moyen des poubelles et 50% du poids de ces dernières. Un impact qu’il est possible et surtout impératif de réduire en évitant le gaspillage bien sûr, et en privilégiant le tri et bien sûr le compostage de ces déchets organiques autant que possible. Et pour vous aider dans cette démarche responsable, un deuxième représentant de la CCHV était présent ce jeudi matin en la personne de Philippe Blondiaux, ambassadeur du tri et maître composteur : « Nous développons le compostage individuel ainsi qu’aux pieds des immeubles, nous apprenons également aux gens à composter et même à utiliser le composte, car il ne s’agit pas de les laisser avec ce concept sans rien derrière. Nous les aidons à mieux gérer leurs déchets, à mieux les trier à travers une démarche en lien avec les agents chargés des collectes pour repérer les erreurs de tri et lieux accompagner les usagers » explique Philippe Blondiaux.
Pas de l’écologie, mais du bon sens
La CCHV joue donc la carte de la pédagogie et de la sensibilisation en essayant notamment de coller au plus près des besoins et des habitudes, ce qui n’est pas toujours facile malgré les tournées et les 230 sites d’apport volontaire sur le secteur. « Le tri est souvent bien effectué à la source par les particuliers, y compris les touristes, mais il arrive qu’après ils se trompent de bac(s), ou qu’ils n’aient pas accès au(x) sites d’apport, voire que les sites d’apports soient pleins, ce qui provoquent des incivilités. Même s’il y a de plus en plus de bornes, c’est compliqué de gérer les secteurs touristiques. Il faut s’adapter en fonction des saisons, adapter les tournées, le nombre de bornes etc. C’est pour les professionnels que c’est le plus compliqué. En plus, certains ne jouent pas le jeu et ce sont des déchets plus difficiles à gérer, qui ont un plus gros impact... » précise Philippe Blondiaux.
Vous l’aurez compris, à bien des égards, le gaspillage alimentaire fait partie des fléaux en matière de tri des déchets et de consommation. Vous avez tout intérêt à veiller à ce que vous consommez et vous assurer que les déchets finissent au bon endroit car cela finit forcément par faire mal au portefeuille et à la planète !

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.