Search
lundi 6 déc 2021
  • :
  • :

Mise en œuvre d’un plan d’actions spécifique à destination des deux-roues motorisés Communiqué de la Préfecture des Vosges

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Dans les Vosges, le nombre d’accidents corporels impliquant des deux-roues motorisés ne cesse d’augmenter. Ils représentent aujourd’hui 44 % des accidents contre 22 % entre 2015 et 2019. L’année 2020 est volontairement exclue de la comparaison en raison de la crise sanitaire qui a beaucoup réduit la circulation routière.
Au 30 septembre 2021, 35 % des victimes de la route dans les Vosges sont des usagers de deux-roues motorisés (7 sur 20 ), ce qui en fait la deuxième catégorie de victimes derrière les usagers véhicules légers alors qu’ils sont bien moins nombreux.

Face à ce constat, le préfet des Vosges a souhaité la mise en oeuvre d’un plan d’actions
spécifique aux deux-roues motorisés.
Élaboré en collaboration avec l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la
Gendarmerie Nationale et la mission sécurité routière des Vosges, ce plan a été présenté hier
par Mme Virginie Martinez, directrice de cabinet du préfet, aux différentes associations de
motards du département (FFMC88, association moto-club des Images et Association de
formation des motards).
Les représentants des associations ont ainsi été amenés à présenter leurs observations et à faire part de leurs propositions qui permettront de coconstruire un plan d’actions 2022.
Ce plan d’actions se décline autour quatre axes prioritaires :
– la communication : il s’agira de relayer le plus largement possible des messages de prudence
et de prévention pour sensibiliser l’ensemble des motards vosgiens.
– le comportement des usagers : des formations à la trajectoire de sécurité seront proposées
à l’instar de ce qui a déjà été fait en 2021 grâce aux chargés de mission moto des Vosges et à
des bénévoles. La programmation d’opérations de contrôle se poursuivra.
– l’équipement : des partenariats seront recherchés avec les différents acteurs (auto-écoles,
associations de sécurité routière, garages, revendeurs, etc.) pour participer au financement
d’équipement de protection.

 




11 réactions sur “Mise en œuvre d’un plan d’actions spécifique à destination des deux-roues motorisés

  1. ROBERT

    Mise en oeuvre d’un plan d’actions: prévention, formation, sécurité = TRES BIEN.
    Par contre le respect des motards envers les autres n’est pas abordé.
    En priorité sanctionner les motos qui ne sont pas aux normes avec les décibels et pourrissent la

    répondre
  2. Quoi

    Encore beaucoup de blablas pour aboutir à quoi ??
    Quel équipement de protection ? Si tu ne sais pas d’acheter l’équipement tu ne roules pas en moto .
    Arrêtons d’assister . Pourquoi les randonneurs ne demanderaient ‘ils pas des bottines et des bâtons , les cyclistes des casques et des gants , …. STOP. Respectez le code de la route !!!

    répondre
    1. Vrouuuuum.

      Le code de la route concernant les équipements de sécurité pour les motards est beaucoup trop laxiste et n’impose que 3 choses.
      Un casque, des gants, un gilet à haute visiblité ( gilet jaune ).
      Ce qui signifie qu’un motard peut rouler en short, claquettes et tee shirt fluo.

      répondre
  3. SILENCIEUX

    Quand, mais quand les autorités prendront à bras le corps le problème du bruit, et de la conformité des pots d’échappement !!!!!
    STOP AU BRUIT Tout simplement et que les motos qui sont hors normes soient contrôlées! les autres sont bienvenues.

    répondre
    1. Schmit

      Il y a bien longtemps que je dénonce le bruit insupportable de beaucoup de motos … Trop peu de motards roulent « silencieux »
      A quand l’installation de sonomètres doublés de flashs pour les motards récalcitrants?? Si les sanctions ne tombent pas, ces nuisances continueront…
      Manque plus que le Motors days et la semaine infernale en bruit et pollution qu’ils nous font subir!!

      répondre
      1. Vrouuuuum.

        On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs.
        Autant les nuisances sonores de certains motards les WE de beau temps sont à combattre, autant celles du motors day sont à relativiser en regard des millions d’euros de chiffre d’affaire que cet évènement ( qui n’a lieu que tous les deux ans..) génère pour la vallée.

        répondre
  4. Robert

    Un radar Rue Charles de Gaulle déjà en service .
    Un enregistreur de décibels Bd d »Alsace serait le bienvenu pour le confort des riverains.
    Motos et voitures hors normes.
    Faire appliquer la loi tout simplement !

    répondre
  5. Luckyjl

    Et éduquer certains piétons pour qu’ils prennent les passages piétons, les automobilistes pour qu’ils prennent bien les rond-point et arrêtent et les vélos qui n’utilise pas les pistes cyclables. Il n’y a pas que des motards sûr les routes.

    répondre
  6. Deplanque j p

    Tout sa pour quoi???motard de longue date et automobiliste je constate tout les jour des voitures qui prenne des libertés…des motos aussi d ailleurs mais les voitures plus que les motos a 50 en ville avec mon 1000 cbr f les voitures double on ne mais pas de clignotant on téléphone on force le passage dans les rond point etc ect ect et je ne parle même pas des voiture sans permis pour qui tout est permis …

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.