Search
lundi 6 déc 2021
  • :
  • :

Disparition de Maurice Léonard

image_pdfimage_print

IMG_07381Après une courte hospitalisation, nous apprenons avec tristesse le décès de Monsieur Maurice Léonard survenu à l’âge de 94 ans. Le défunt était une figure de Gérardmer pour avoir été l’un des premiers participants à la fête des jonquilles de 1935 alors qu’il avait tout juste 7 ans. Il fut ensuite, à l’âge adulte, responsable de la cueillette à la société des fêtes pour une bonne répartition des fleurs sur les lieux de piquage. Maurice aimait à dire « le corso fleuri me coule dans les veines ». Un événement qu’il chérissait particulièrement tout comme son métier d’enseignant puis de conseiller pédagogique  et son activité de correspondant de presse qu’il exerça dans les colonnes La Liberté de l’Est pendant pas moins de 25 ans.

Maurice avait vu le jour rue de la république, il était né de l’union de Martine et Gustave Léonard,  marchand de bestiaux. Sa jeunesse fut heureuse avec son frère Pierre mais aussi studieuse : Maurice était un élève brillant, enfant de l’école laïque, il réussissait d’ailleurs le concours d’entrée à l’école normale  le 6 juin 1944, jour du débarquement des alliés en Normandie.

Au delà de ses activés professionnelles, Maurice était un amoureux inconditionnel de la nature qu’il parcourait régulièrement à la recherche de champignons ou lors de longues balades à pied ou à vélo mais aussi à la manœuvre  de sa barque lors de parties de pêche sur un petit étang perdu dans la montagne vosgienne.

D’un 1er mariage Maurice eut 2 enfants :  Odile, kinésithérapeute qui demeure à Gérardmer et Daniel qui habite Nancy. C’est avec Jocelyne qu’il passait une grande partie de son existence soit presque 40 ans de vie commune.

Maurice laisse l’image d’un homme singulier, unique, irremplaçable, il a d’ailleurs laissé une empreinte encore vive en qualité d’enseignant auprès de ses anciens élèves.

Le défunt repose au funérarium de Gérardmer, où un hommage lui sera rendu le Samedi 13 Novembre 2021 à 14h30 à la salle omniculte suivi de la crémation.

A sa famille et ses proches nos sincères condoléances.

 

 

 




13 réactions sur “Disparition de Maurice Léonard

  1. Guillaume Seynave

    Merci Maurice pour tous ces bons moments d’écolier que tu as gravés dans nos mémoires.
    Tu as été le promoteur de la classe verte quand aux beaux jours, tu nous emmenais dans les prés et les bois pour nous enseigner les merveilles de la nature.

    Mes sincères condoléances à la famille.

    répondre
  2. Yves Dumay

    Que de souvenirs chez Yvonne et Dédé, repose en paix Maurice.
    Sincères condoléances à la famille et en particulier à Jocelyne, Odile et Daniel.
    Yves Dumay

    répondre
  3. Jean Poigeaud

    Adieu Maurice .ton départ me fait beaucoup de peine . Je me souviens de tous ces moments passés ensemble aussi bien chez l’un que chez l’autre qu’au sein des enseignants de la circonscription de Gérardmer et leur chef , le regretté Raymond Tritz ainsi que dans nos rencontres de correspondants de presse . Mes amitiés à Odile et Daniel
    J’ai appris ton décès ce samedi matin , je ne pourrai dons assister à tes obsèques , à mon grand regret .

    répondre
    1. Daniel Léonard

      Bonjour Jean,

      Bien sûr la mémoire de R. Tritz, ses innovations pédagogiques et l’enthousiasme qu’elles suscitèrent à l’époque dans la circonscription furent évoquées … Le dynamisme de la presse locale aussi. Un tonitruent « c’est Gérardmer perle des Vosges, c’est Gérardmer que l’on acclame » raisonna pour ponctuer la cérémonie.
      Salutations amicales,
      Daniel

      répondre
  4. Jean-Marie CHARLES

    Pensée émue pour notre inoubliable instituteur de CE1. Il fut l’un des enseignants qui m’a donné très tôt la vocation pour ce métier.
    Sincères condoléances à toute la famille.

    répondre
  5. PICART Sylvain

    Ne pouvant assister aux obsèques de Maurice, un de mes premiers instituteurs, je tiens à présenter à Jocelyne, Odile et Daniel, ainsi qu’à tous les membres de votre famille mes sincères condoléances.

    répondre
  6. Claude CROUVIZIER

    Adieu Monsieur LEONARD.
    Mon instituteur des années 50 à
    l’école du Centre (Jean Macé) dans les baraques en bois de la reconstruction. Vous étiez un jeune instituteur
    23-24ans. Nous avions plaisir à apprendre avec vous, on appréciait toutes vos qualités. J’avais gardé contact dans d’autres activités (sportives: ASG Ski et professionnelles: DDE). Toujours aussi précis dans vos commentaires et reportages. Merci MONSIEUR Léonard !
    Sincères condoléances à la famille…

    répondre
  7. Tontonreporter

    Salut l’ami, tu resteras à jamais dans ma mémoire, reporter photographe à la Liberté de l’Est tu m’ as super bien conseillé et bien aidé dans mes reportages dans la vallée des Lacs. Repose en paix.

    répondre
  8. Tonton Reporter

    Aprés la tristesse l’anecdote.: Au début des années 70, jeune reporter photographe à la « LIB » la direction, décide de m’envoyer « couvrir » la fête des jonquilles, novice je m’adresse à Maurice ;notr correspondant à Gérardmer Place réservée dans l’enceinta du parcours, avec possibilité de sortir à mi défilé, à l’époque nous faisions 4 pages. Plusieurs balcons stratégiques, à ma disposition, etc…un véritable tapis rouge. Mort de peur, avant l’événement, notre concurrent, avait lui envoyé un cador, venu de l’agence de Montbéliard, autant titré qu’un ancien combattant. sur ce genre d »évenement.. Le lundi matin la direction me convoquait….. pour m’offrir le champagne. Merci Maurice

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.