Search
mardi 18 jan 2022
  • :
  • :

Un conseil communautaire « de mise en place » Indémités et commissions pour bien démarrer l'année...

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Mercredi soir avait lieu le premier conseil de l’année pour la Communauté  de Communes Gérardmer Hautes (CCGHV) dont les élus se sont réunis à l’Espace LAC. Peu de débat dans ce conseil « de mise en place » pour reprendre les mots du président Stessy Speissmann, puisqu’il s’agissait là de poser les bases de cette nouvelle structure.

Rien de bien nouveau dans les 77 points qui ont été votés à cette occasion, il faudra sans aucun doute attendre la prochaine réunion pour entrer dans le vif du sujet. Néanmoins, on retiendra le vote des indemnités de fonction du président et des vice-présidents qui a recueilli 3 abstentions de la part des représentants du groupe Gérardmer Notre Perle. « Cela aurait été un bon signal de la part du conseil pour les administrés que le total des 2 enveloppes des 2 nouvelles communautés de communes concernant les indemnités ne dépasse le montant initial fixé par l’ancienne communauté de communes » précisera ainsi André Jacquelin pour expliquer le choix de son groupe de s’abstenir sur ce vote. Ce dernier rappellera également que le montant de la précédente enveloppe était, sauf erreur de sa part, de 9 521 € contre  13 400 € pour le total des deux nouvelles communautés de communes. « Nous parlons de deux structures et de deux strates de populations différentes, avec un nombre de vice-présidents qui diffère. (…) Et nous parlons d’une somme (les indemnités de fonction pour la seule CCGHV) qui ne représente que 2 % du budget. (…) Il ne faut pas laisser croire que cette scission coûte cher » répondra le président de la CCGHV Stessy Speissmann. Au final, les indemnités s’élèveront à 1 677,58 € (brut) pour le président et 718,97 € (brut) pour les vice-présidents.

Ce dernier en profitera d’ailleurs pour présenter les fonctions de chaque vice-président(e), comprenez les commissions thématiques dont ils sont responsables : Damien Descoups est en charge de l’eau et de l’assainissement, Elizabeth Klipfel du service à la population, Frédérique Thomas des finances et de la taxe de séjour, John Voinson de l’aménagement du territoire et de la mobilité, Michel Bertrand de l’environnement et des déchets ménagers, Eric Tisserant du développement économique et touristique et enfin Anicet Jacquemin de la culture. On notera également que le conseil a procédé à l’élection de 16 membres (les 8 maires plus un membre par commune) au sein de la commission Finances temporaire afin que le budget puisse être rapidement mis en place et voté. « La commission sera ensuite revue sur le même modèle que les autres commissions » expliquera Stessy Speissmann, évoquant le caractère urgent qu’impose le budget.

A retenir de ce conseil, pêle-mêle, le transfert de la ludothèque, de la médiathèque et de l’école de musique de Gérardmer vers la CCGHV, sans oublier le transfert de nombreux agents pour porter le total à 54 agents au sein de la nouvelle collectivité. On notera le cas spécifique de deux agents du service prévention et tri des déchets de l’ancienne communauté de communes : la chargée de mission «Prévention et tri des déchets» et l’ambassadeur du tri qui sont mis à disposition des deux communautés de communes jusqu’au 30 juin 2022. « Afin de poursuivre les actions engagées notamment avec les écoles, il est proposé de mettre à disposition de la future CCGHV le chargé de mission « Prévention » et l’ambassadeur de tri à hauteur de 40% de leur temps de travail » précisait ainsi Michel Bertrand. Un bon point, mais seront-ils assez de deux pour assumer pleinement leurs fonctions jusqu’en juin ? Qu’adviendra-t-il de ces deux agents par la suite et qu’en sera-t-il de la politique de la CCGH concernant la prévention et le tri des déchets après cette date ? Des questions qui restent encore en suspens.

Enfin, l’Office de Tourisme Communautaire (nouvelle appellation – NDLR) va plus ou moins revenir à sa forme originelle avec néanmoins une petite modification de statuts portant sur l’animation et la coordination des différents acteurs du tourisme sur le secteur. Une nouvelle mission qui sera sans doute intéressante à définir et à mener. Et pour finir sur la question du tourisme, le conseil a également fait le choix de ne pas faire bouger les lignes en matière de taxe de séjour cette année afin de ne pas risquer de mettre en difficulté certains socioprofessionnels.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.