Search
mardi 18 jan 2022
  • :
  • :

Galette des rois – le jour de l’Épiphanie, mais pas seulement La traditionnelle galette se déguste pendant tout le mois de janvier

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Le cap de la nouvelle année passé, tout le monde navigue à pleines voiles vers l’Épiphanie qui célèbre l’arrivée des rois mages devant Jésus. C’est ce jour-là que l’on mange traditionnellement la galette des Rois, cet événement gourmand est l’occasion de se rassembler autour d’un dessert iconique pour commencer l’année sous les meilleurs auspices.

Johanny et Jonathan Poirel, les sympathiques gérants et leurs employés de la Boulangerie pâtisserie « Les gourmandises de Granges » à Granges-Aumontzey, ne chôment pas : la journée commence dès 4 heures du matin, la pâte pétrie est mise à pousser dans une chambre de fermentation, elle est ensuite découpée, divisée et façonnée en pâtons avant la cuisson. Ainsi baguettes, viennoiseries, quiches et autres gourmandises encore toutes chaudes sont servies dès l’ouverture du magasin à 6h30.

Cette année l’Épiphanie était célébrée le 6 janvier, que les retardataires se rassurent, les galettes se dégustent traditionnellement pendant tout le mois de janvier. La gourmandise a de quoi séduire avec son feuilletage inversé au beurre AOP Charentes-Poitou et sa frangipane amande à la crème pâtissière. Johanny et Jonathan proposent également des déclinaisons allégées à la pomme ou à la frangipane-framboise, mais également une version choco-noisette pour les plus gourmands. Cerise sur le gâteau, le prix de la galette reste inchangé par rapport à l’année dernière, et cela malgré l’augmentation du prix de l’électricité et des matières premières.

Selon la tradition, le boulanger introduit une fève qui servira à désigner le « roi » ou la « reine » parmi les convives partageant la galette. « Cette année c’était difficile de se procurer des fèves car le fournisseur était en rupture de stock, on a mis des fèves en forme de galette, un peu comme des smileys » précise Johanny. N’oubliez pas que selon la coutume, le ou la monarque du jour paye sa tournée à toute la tablée, vous avez jusqu’à fin janvier pour tenter de décrocher la couronne.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.