Search
mardi 7 fév 2023
  • :
  • :

La Mauselaine – l’univers des dameurs et leurs fabuleuses machines Guette dans l’rétro, à la découverte des engins de damage d’autrefois

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Dameuse-5546Le public était nombreux ce samedi sur le front de neige de la Mauselaine pour découvrir des dameuses des années 80 à l’occasion de cette première journée de Guette dans l’rétro !

Il y avait une ambiance de fête ce samedi sur le front de neige de la Mauselaine à l’occasion de cette première journée de Guette dans l’rétro ! Animée par des professionnels, cette rencontre permet de découvrir une dizaine de dameuses des années 80, pour le plus grand bonheur des petits et des grands enfants venus admirer ces machines vintages prêtées par les domaines du Gaschney, du Haut du Tôt, des Truches, du Valtin et d’un peu partout dans le massif des Vosges. Les dameuses exposées ont une cinquantaine d’année et sont d’une solidité à toute épreuve, c’est la raison pour laquelle elles sont encore utilisées aujourd’hui ; Celle de Grouvelin sert à approvisionner l’auberge en hiver, celle du Gaschney sert à préparer les soirées luge et celle de Grosse Pierre est utilisée pour la piste des motos de trial.

Le but de cet événement est de mettre en lumière les gens qui travaillent dans l’ombre, comme le précise Benoît Perrin, directeur de la station de Gérardmer : « Le métier de dameur est nécessaire mais il n’est pas très connu du grand public, c’est une manière de mettre en avant ces professionnels de la neige, qui la travaillent afin de permettre aux skieurs de glisser dans de bonnes conditions ». Le domaine de la Mauselaine a un parc de 9 dameuses ultra modernes, en comptant celle du domaine de ski de fond. Les 9 conducteurs sont répartis en 2 groupes, avec une équipe qui travaille de 17h30 jusqu’à 2h00 du matin, heure à laquelle la seconde équipe prend le relai. Le public a jusqu’à la fin du weekend pour découvrir l’univers des dameurs et leurs fabuleuses machines.

 

Dameuse-5546Le public était nombreux ce samedi sur le front de neige de la Mauselaine pour découvrir des dameuses des années 80 à l’occasion de cette première journée de Guette dans l’rétro ! Il y avait une ambiance de fête ce samedi sur le front de neige de la Mauselaine à l’occasion de cette première journée de Guette dans l’rétro ! Animée par des professionnels, cette rencontre permet de découvrir une dizaine de dameuses des années 80, pour le plus grand bonheur des petits et des grands enfants venus admirer ces machines vintages prêtées par les domaines du Gaschney, du Haut du Tôt, des Truches, du Valtin et d’un peu partout dans le massif des Vosges. Les dameuses exposées ont une cinquantaine d’année et sont d’une solidité à toute épreuve, c’est la raison pour laquelle elles sont encore utilisées aujourd’hui ; Celle de Grouvelin sert à approvisionner l’auberge en hiver, celle du Gaschney sert à préparer les soirées luge et celle de Grosse Pierre est utilisée pour la piste des motos de trial. Le but de cet événement est de mettre en lumière les gens qui travaillent dans l’ombre, comme le précise Benoît Perrin, directeur de la station de Gérardmer : « Le métier de dameur est nécessaire mais il n’est pas très connu du grand public, c’est une manière de mettre en avant ces professionnels de la neige, qui la travaillent afin de permettre aux skieurs de glisser dans de bonnes conditions ». Le domaine de la Mauselaine a un parc de 9 dameuses ultra modernes, en comptant celle du domaine de ski de fond. Les 9 conducteurs sont répartis en 2 groupes, avec une équipe qui travaille de 17h30 jusqu’à 2h00 du matin, heure à laquelle la seconde équipe prend le relai. Le public a jusqu’à la fin du weekend pour découvrir l’univers des dameurs et leurs fabuleuses machines.   [gallery type="thumbnails" link="file" size="medium" ids="186909,186908,186906"]



7 réactions sur “La Mauselaine – l’univers des dameurs et leurs fabuleuses machines

  1. Fleur

    Le doliprane pourquoi je nai ni la fievre ni la covid. ? Et vous un suppo peut etre pour votre reponse! Houlà !!!!!!
    Deja quand on voit tout eclairé pour les dernieres nocturnes merci.
    Je pensais que lon devait faire des économies mais Gerardmer ne sait pas en faire. Le domaine , la regie sont plus bien importants que nous Geromois au porte monnaie inferieur.
    Cet eté on vera les taxes foncieres augmentees et là ca va raler.

    répondre
    1. JC DEFAY

      Décidément Fleur ne voit pas la vie en rose….
      C’est une belle idée et initiative que de présenter le travail et les outils de ceux qui entretiennent dans l’ombre des nuits le domaine skiable qui est aussi un grand pan de l’économie locale! Honneur aux personnels de la station n’est vraiment pas une gabegie et Gérardmer sans son tourisme aurait combien de chômeurs,ne l’oublions pas. Alors ce genre de critiques est vraiment aux raz des Pâquerettes Fleur !

      répondre
    2. Houlà.

      Je crois que rien que sur le domaine skiable de la Mauselaine on doit compter 120 employés à la regie municipale, des dizaines dans les 4 restaurants et 3 locations de ski, plus 80 moniteurs à l’ESF.
      Cela sans tenir compte des centaines d’emplois directs et indirects generés par l’activite ski dans la vallée.
      Chez nous sans cela, les corbeaux voleraient sur le dos….

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.