Search
mercredi 6 juil 2022
  • :
  • :

Urbanisme – Gérardmer : appel au rassemblement samedi 2 avril à 10 h 00 Communiqué

image_pdfimage_print
GERARDMER PATRIMOINE NATURE
GERARDMER ÉCOLOGIE SOLIDARITÉ
 « Gérardmer Patrimoine Nature, Gérardmer Écologie Solidarité avec les riverains et tous les Gérômois sensibilisés à la problématique de l’eau et de la protection de l’environnement, vous invitent :

– à venir constater les irrégularités d’une construction en cours  chemin de la Grange Passée, dans le non-respect le plus total des prescriptions du permis de construire.

Le dossier est ultra sensible puisqu’ il s’agit du périmètre de protection rapprochée des puits de captage de Ramberchamp. Cette zone est protégée : juste en aval arrive une partie de l’eau qui alimente la ville de Gérardmer.

Les prescriptions sur une zone à risques comme celle-ci sont notamment les suivantes :

– Ne pas décaisser à plus de 2 mètres pour ne pas détourner les filons d’eau. Or nous constatons des décaissements de plus de 4 m.

– Ne pas déposer des remblais extérieurs au chantier qui risquent d’entraîner une pollution des eaux à cause des gravats qui peuvent être souillés. Or les remblais sont bien extérieurs.

La mairie a été avertie par courrier dès le 22 puis le 30 novembre 2021 et une lettre recommandée a été envoyée  à Monsieur le préfet le 13 décembre. Ces alertes sont restées sans réponse à ce jour… et aujourd’hui, à la sortie de l’hiver les travaux redémarrent !

Nous vous invitons donc à venir vous rendre compte sur place de ce dysfonctionnement grave

SAMEDI 2 AVRIL à 10 HEURES

Rendez-vous dans la montée des Bas-Rupts, à l’embranchement du chemin de la Grange Passée

(route de la Bresse, 200 m avant l’ancienne Belle Marée)

Nous ne pouvons pas tolérer que des actes qui engagent le bien commun se prennent sans respect des règles et en toute impunité.

Votre présence est importante. De visu, vous pourrez vous rendre compte du danger qui menace notre eau potable !

A samedi, 10 h ! »




16 réactions sur “Urbanisme – Gérardmer : appel au rassemblement samedi 2 avril à 10 h 00

  1. Jean-Paul Petit

    Et pourquoi voulez-vous que les promoteurs respectent la règlementation, si les autorités s’asseyent allègrement dessus?
    L’exemple vient d’en haut. Le mauvais exemple hélas. C’est devenu notre ordinaire.

    répondre
  2. Jean

    Je connais bien moi aussi cette technique de « l’absence de réponse  » pratiquée par la mairie, malgré des courriers en recommandé avec accusé de réception.
    Malheureusement je ne serai pas sur Gérardmer pour vous accompagner

    répondre
  3. david michel

    Eh oui c’est la nouvelle politique à Gérardmer : ne pas répondre ……

    Peut être que les sécrétaires sont débordées ??

    Peut être que Mr le Maire s’est fait une entorse du poignet qui l’empeche de signer ???

    DAVID Michel.

    répondre
  4. Jean-Paul Petit

    Pas le temps de répondre? Vous en avez de bonnes! On est fort occupé, en haut lieu, par la grande question des mobilités douces.
    En premier, on a eu l’aménagement de la rue de Gaulle, rebaptisée rue du 20, rapport à la limitation, ou rue du Vin, because les bistrots sympa à l’entrée et à la sortie de ladite zone, ou rue Vintage, vu le rétropédalage conseillé aux 4 roues, 2 roues, 1 roue ou pedibus jambus.
    En deuxième, on a l’actuelle transformation de la rue Lucienne en merveilleux gymkhana ouvert à tous, du camion de 40 tonnes au trotinetteur survolté. Va y avoir du sport.
    En troisième, le projet de transformer le chemin des 17 km en parcours ludique pour tous, baptisé rodéobic, rodeobike pour les anglophones. Le moment est venu de valoriser cette petite route forestière jusqu’ici bêtement laissée à l’état sauvage.
    L’aménagement de cette voie pour les bicycles, gyropodes, trotinettes, swincars, snowbike et autres inventions de génie permettra aux nombreux touristes qui viennent chez nous en toutes saisons par amour des espaces naturels de s’éclater en toute quiétude. Des barrières de sécurité et des panneaux en grosses lettres feront comprendre aux animaux de la forêt qu’ils doivent s’éloigner un peu, vers Lispach ou les Bioqués. Pour la première saison, on table sur une fréquentation de 60000 visiteurs, avec un maximum de 2000 par jour en haute saison.

    Encore à l’étude par un cabinet de conseil de réputation internationale et néanmoins très onéreux, le projet de l’aérodrome du Phény. A la suite des défrichements dus aux scolytes, on s’est aperçu que le plateau de La Charme offrait une magnifique surface propice à l’installation d’un terrain d’aviation à vocation touristique.
    Vous avez dit « mobilités douces »? Quelquefois, les idées mobiles toussent.

    répondre
  5. Rollin

    Le surtourisme est sans aucun doute ce qui perdra notre belle ville de Gérardmer. Cette, il y en a qui s’en seront mis plein les poches mais les vrais Geromois, ceux qui sont nés et ont toujours vécus à Gérardmer ne reconnaissent plus leur ville qui depuis 10 ans a été défigurée et a perdu toute son âme. Oui toute son âme.!!! Parlez en autour de vous, vous pourrez le vérifier.
    Ces clapiers à touristes, ce paysage dénaturé par les promoteurs, c’est une honte…
    Le retour de bâton sera terrible.
    Triste réalité… Et personne n’est responsable paraît il ?
    En attendant, nous perdons chaque année des habitants et nos jeunes, qui ne travaillent pas tous dans l’hôtellerie…partent sous d’autres cieux.

    répondre
    1. Ouille.

      Les entreprises qui jadis assuraient des milliers d’emplois sur notre fond de vallée ont disparues ou ont trés largement dégraissées ( scieries , carriéres, Grivel Leroy, Houot, blanchiments, confections, tissages, …).
      Donc, question à 1 euro :
      à supposer que l’on se passe du tourisme, quelles autres activités economiques selon vous permettraient d’eviter le depart des jeunes de Gerardmer ( departs entrainant, entre autres conséquences, la fuite des medecins, la fermeture de l’hopital, de commerces, d’ecoles, le degraissage de personnel communal, etc …)

      répondre
    2. Schmit

      A M.Rollin, Vous avez bien résumé la triste réalité… Que deviendront tous ces gros chalets construits les uns sur les autres près des pistes de ski quand il n’y aura plus de neige (car cela viendra un jour…) Seront ils toujours loués?
      Comme vous le soulignez, notre belle ville a perdu sa qualité de vie, son âme, et …. ses jonquilles sacrifiées qui faisaient la particularité printanière de Gérardmer…
      Comme le souligne aussi Ouille, nos industries perdues donnaient des emplois remplacés par des emplois d’hôtellerie et de restauration,
      certes! Mais sans pour autant repeupler notre ville qui perd des habitants de plus en plus chaque année…
      Mais les graves évènements actuels donneront peut-être l’obligation aux autorités politiques de réindustrialiser nos vallées au lieu de délocaliser à tout va… Ce qui permettrait à nos jeunes de retrouver des emplois locaux et de pouvoir y vivre.. A condition de leur consacrer des logements à prix abordables et de cesser de toujours donner priorité au tourisme!

      répondre
      1. Ouille.

        La reindustrialsation de la France ne pourra passer que par de lourds sacrifices pour retrouver une competivité. Nottament sociaux.
        Si par miracle elle se fait, les fonds de vallées ne seront pas la cible premiere des industriels.

        répondre
  6. xavier vervisch

    Ne trouvez vous pas qu’il serait démocratique que le maire vienne constater sur place, en même temps que les manifestants, les manquements éventuels au permis de construire. Affronter le mécontentement fait partie du boulot d’un élu, et surtout de trouver des solutions sans tout attendre du préfet. Le maire ferait preuve de courage…

    répondre
    1. Schmit

      Mais monsieur Le Maire est venu, pas le même jour certes, et son constat (entre autres):

      *Jusqu’à ces jours derniers, aucune infraction n’a été constatée.!!

      Donc, circulez, il n’y a rien à voir!

      Il faut peut-être qu’on accepte une fois pour toute que Gérardmer et ses alentours soit bétonnés au mépris des locaux, de la faune et de la flore…

      Alors, tout va bien dans le meilleur des mondes!!
      Dormez tranquille …

      répondre
  7. Devinette

    Qui a vendu les terrains aux promoteurs ou aux touristes encombrants à l’heure actuelle ?
    Dans la réponse vous trouverez les seuls coupables de la situation actuelle !.

    répondre
      1. Devinette

        Vous avez donc trouvé la réponse Bingo ! Pas de terrain , pas de maison et le moins possible à Gérardmer . Cette ville a perdu tout son charme .

        répondre
        1. Bingo.

          Allez faire un tour dans les dizaines de petites villes et villages vosgiens aux usines abandonnées et aux commerces fermés.
          Vous y verrez beaucoup de charme :)
          Au fait, la derniere boulangerie de Plombiéres vient de tirer son rideau…

          répondre
          1. Devinette

            J’habite un village charmant avec tout ce qu’il faut boucheries, boulangeries, pharmacie , médecins et à proximité de grandes surfaces et surtout sans une foule de touristes à longueur d’année .
            Des entreprises qui se développent et donnent donc de l’emploi .
            Vous ne semblez pas beaucoup connaître les environs de Gérardmer .
            Comme je l’ai déjà dit celle-ci n’est pas le centre du monde .
            Plombières , ville touristique voyez ce qu’il en advient !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.