Search
mercredi 6 juil 2022
  • :
  • :

« Karnawal » : l’Argentine s’invite aux rencontres du Cinéma Histoire de famille au pays des gauchos sur font de dans traditionnelle

image_pdfimage_print
 Juan Pablo Félix & Edson Sidonie

Juan Pablo Félix & Edson Sidonie

Plus que jamais internationale, la sélection des 24èmes rencontre proposait un film argentin cette année aux exploitants de salle du Grand est ainsi qu’au public gérômois. Et pour couronner le tout, le réalisateur Juan Pablo Felix était présent pour présenter son film en compagnie du producteur Edson Sidonie.

Attention, premier point essentiel concernant « Karnawal » (et qui n’enlève rien à la qualité du film), ne pas se fier à un titre qui laisse présager quelque chose de festif et de joyeux… La première réalisation de Juan Pablo Felix est avant tout une histoire de famille, un drame social qui emprunte au western et au road movie certains de leurs codes. C’est le passage à l’âge adulte d’un jeune danseur de malambo, passage qui va s’accélérer par un événement inattendue et inhabituel : la sortie de prison de son père…

L’action se déroule dans le nord de l’Argentine, au pays des gauchos, proche de la frontière bolivienne, pendant la période de carnaval, qui se dit d’ailleurs karnawal avec un « W » dans cette région. Un décor original pour un œil européen, un voyage et une ouverture sur une autre culture ancrée dans un secteur plus âpre de l’Argentine. C’est un autre univers qui se dévoile à travers le regard d’un jeune argentin interprété par Martin Lopez Lacci, danseur découvert sur un concours national de danse après des recherches intenses. Ce dernier a travaillé dur pour acquérir des talents d’acteur suffisant pour exister et même briller aux côtés de l’expérimenté Alfredo Castro, star du cinéma en Amérique du Sud.

Lui-même danseur de tango et de malambo lorsqu’il était adolescent, le réalisateur tenait à intégrer cet élément traditionnel dans « Karnawal » qui permettra à bon nombre d’entre vous de découvrir cette danse spécifique. Une danse inspirée par les mouvements que les chevaux effectuent avec leurs jambes et sabots pour séduire les juments, une danse dont la force vous saisira sans doute comme elle a saisi le producteur Edson Sidonie. Précisons enfin que pour l’heure, le film de Juan Pablo Felix a été sélectionné dans plus de 80 festivals et a déjà reçu une vingtaine de prix, recevant surtout un accueil plus que chaleureux du public et des professionnels. Un premier film convaincant dont la sortie est prévue le 11 mai 2022.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.