Search
dimanche 29 mai 2022
  • :
  • :

Gérardmer Patrimoine Nature prend un nouveau virage environnemental (vidéo) Jacques Valentin quittera ses fonctions au sein du bureau à la fin de l'année 2022

image_pdfimage_print

L’assemblée générale de Gérardmer Patrimoine Nature (GPN) a eu lieu à la salle des Armes ce vendredi 30 avril où deux annonces importantes on été faites : dans un premier temps, Anne Huart a fait part de la décision de ne plus se concentrer uniquement sur l’urbanisme mais d’intégrer l’environnement à la réflexion et à l’action de l’association. Et pour conclure cette réunion, Jacques valentin a annoncé qu’il quitterait ses fonctions au sein de GPN à la fin de l’année.

AG GPN Gérardmer patrimoine nature (1)Si la marche n’a peut-être jamais semblé aussi haute pour GPN après un peu plus de deux ans d’existence, l’association et ses chevilles ouvrières entendent bien poursuivre leur démarche dédiée à « proposer des solutions pour freiner la politique d’hyper-urbanisation favorisée par des lois nationales et locales inadaptées. » « Notre objectif est vraiment de rassembler pour proposer, débattre et réfléchir ensemble » a ajouté l’actuelle présidente Anne Huart. Et Jacques Valentin de rappeler que « c’est bien grâce à l’action de GPN que les procédures de modification/révision du PLU ont pu être envisagées par la municipalité, notamment suite à une réunion à l’initiative de Mme la Sous-Préfète. »

L’aventure va donc se poursuivre en 2022 avec entre autres une prochaine publication de 8 pages qui sera distribuée en boîtes aux lettres, mais aussi et surtout un nouveau virage qui va être pris assez rapidement. En effet, GPN souhaite également élargir son action et l’orienter vers la cause environnementale. Cela prendra forme assez rapidement : le 28 juin aura lieu une grande soirée ouverte à toutes et à tous sur le thème de l’eau et de la gestion de l’eau. « Cela nous semblait tout à fait logique, je dirais même que c’était une évidence. (…) Nous avons fait appel à des personnalités scientifiques pour intervenir et à un journaliste pour animer cette soirée dont le fil rouge sera un peu « Gérardmer demain » car nous sommes convaincus qu’il faut une vision d’avenir pour notre ville. (…) C’est dans cet esprit que nous avons fait faire ce clip vidéo, finalement assez romantique je dirai  » précise Anne Huart.

« Une vision d’avenir & une volonté politique »

AG GPN Gérardmer patrimoine nature (2)Une vision d’avenir et « une volonté politique » ajoutera Jacques Valentin qui, pour clôturer cette assemblée générale, a souhaité faire une déclaration pour annoncer qu’il quitterait ses fonctions au sein du bureau de GPN à la fin de l’année 2022, en substance pour les raisons suivantes : « Après 2 ans de recherches, de découvertes, de connaissance de la législation, de démarches multiples, je suis écœuré par l’immobilisme des autorités, des administrations, de la justice et surtout de la fermeture opiniâtre du maire à notre égard. Il nous a considérés dès les premiers jours comme des opposants, il a refusé tout dialogue. Pire, il a usé de mensonges récurrents pour justifier les décisions et les positions de l’urbanisme » ; Jacques Valentin évoquant notamment le dossier dit « de la droite du lac » où « le SDIS n’avait pas été sollicité et n’avait pas donné d’avis, cela nous a été confirmé par écrit. »

Et d’ajouter avec dépit : « Bref, comme je l’ai dit souvent lors de réunions, nous nous battons contre des moulins à vent. (…) La Préfecture et la sous-préfecture ne bougent pas, le discours est toujours le même : la politique de l’urbanisme est du ressort du maire. Les services de l’État suivent cette directive. » Las, jacques Valentin raccrochera donc en fin d’année « avec l’espoir que nous aurons avancé. » Une avancée que GPN entrevoit par exemple au niveau du PLU dont la procédure ainsi que le vote du PADD pourrait permettre à la municipalité de voter un éventuel sursis à statuer demandé par les deux listes d’opposition. 2022 pourrait donc constituer une année charnière en matière d’urbanisme à Gérardmer…