Search
mercredi 6 juil 2022
  • :
  • :

Un geste vaut mille mots La nouvelle création du Plateau Ivre présentée à Mai en Scènes

image_pdfimage_print

Le geste Plateau Ivre (1)

Le dernier spectacle programmé dans le cadre de Mai en Scènes n’était autre que la dernière création du Plateau Ivre, à savoir « Le Geste » qui réunit sur scène Pierre-Marie Paturel, Hélène Tisserand et Michel Deltruc.

Rappelons brièvement que Pierre­-Marie Paturel est l’héritier du prestidigitateur Mister Jo et que c’est sur cette base, celle de la transmission et de la filiation, que ce spectacle théâtral et musical s’est construit. Mais il ne faut surtout pas faire l’erreur de réduire cette création à ses racines, car « Le Geste » est versatile, il cultive l’art de la surprise, il vous parle, vous amuse, vous frustre (mais elle où cette pièce bon dieu ?!!?) et vous émeut. « Le Geste » prend son temps et il s’accélère, il matérialise des ponts entre les trois protagonistes dont les interactions sont délectables et constituent l’un des nombreux points forts du spectacle. Un quatrième s’invite à la fête, puisque l’ombre magique et presque mystique de Mister Jo plane sur la scène…. Rien de plus naturel après tout, car « le geste relie les choses entre elles, comme le temps ».

Pierre-Marie Paturel se remémore donc en mouvement certaines routines et manipulations transmises par son maître ; « la mémoire est un geste en soi. » Des mouvements tantôt fluides, tantôt saccadés, rapides et précis, parfois désordonnés ou encore lents et décomposés. Des mouvements répétés et maîtrisés laissent place à des mouvements instinctifs ou plus brouillons. Sur un côté de la scène, Michel Deltruc, lui aussi un magicien dans son registre, met en musique la gestuelle de son acolyte, à moins que ce ne soit l’inverse ?! Le doute plane sans doute volontairement à certains moments. De son chapeau et de ses baguettes (oui, parce que lui a le droit d’en avoir deux !), il fait apparaître des objets ou des instruments d’où sortent à leur tour des sons qui contribuent à faire naître des émotions. Des sons qui vous font voyager eux aussi, mais on ne vous dira pas où, ce sera à vous de le découvrir. Ils vous éloignent ou vous rapprochent, vous incitent à regarder au loin ou au contraire au plus profond de vous-même.

Enfin, « Le Geste » aurait pu être un spectacle muet, « un geste vaut mille mots » après tout. Mais qu’il fut dommage de se priver de la voix d’Hélène Tisserand, dont le timbre est décidément taillé pour vous raconter des histoires. Ici, c’est elle qui vient planter le décor à travers la lecture d’une correspondance entretenue par le prestidigitateur et son maître. Un décor dont elle entre et sort pourtant à loisir, car elle est aussi l’électron presque libre du spectacle, à moins que ce ne soit qu’une illusion ?… Comédienne, elle aussi metteuse en scène sur « Le Geste » dont elle doit forcément connaître tous les rouages et qu’elle supervise, mais pas en coulisses, car autant profiter du spectacle pleinement après tout. Le facteur X est aussi le liant entre les ingrédients de cette délicieuse crème dessert. Un cocktail parfaitement réussi que vous êtes invités à siroter cet été… Petite cerise sur le gâteau d’ailleurs, pour ceux qui n’ont pas eu le plaisir de découvrir ce spectacle à la MCL de Gérardmer, sachez que le spectacle sera représenté au théâtre Artéphile du 7 au 26 Juillet à 17h15 dans le cadre du festival d’Avignon. Rien que ça !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.