Search
dimanche 29 mai 2022
  • :
  • :

Un projet & un voyage pour apprendre à déjouer les fake news 14 élèves de la Haie griselle vont partir à Manavgat avant de revecoir leurs homologues turcs au début du mois de juin

image_pdfimage_print

Dans le cadre du programme ERASMUS +, la cité scolaire de la Haie Griselle organise un échange avec un lycée turc de Manavgat sur le thème des fake news. Échange qui va se concrétiser prochainement avec un voyage programmé du 15 au 21 mai 2022 pour les 14 élèves participants.

C. Trarbach et B. Funetes

C. Trarbach et B. Funetes

Mardi soir, à quelques jours du grand départ, une petite réunion d’information avait donc lieu en salle audiovisuelle du lycée. L’occasion de revenir sur la genèse de ce projet (financé dans son intégralité par l’Union Européenne) avec les deux enseignantes qui l’ont porté, à savoir Carole Trarbach (anglais) et Britta Fuentes (allemand). A l’origine, le duo a répondu à un appel à projet d’ERASMUS et a décidé de travailler sur le thème « déjouer les fake news » en comparant les médias et le traitement de l’information en France et en Turquie, le tout en s’appuyant sur des professionnels, mais aussi et surtout en collaborant avec des correspondants d’un lycée de Manavgat, ville située dans le secteur d’Antalya.

haie griselle voyage turquie Manavgat (1)« Nous travaillons depuis 2 ans sur ce projet et nous avons déjà beaucoup échangé avec nos homologues du lycée privé de Manavgat en visioconférence » précise Carole Trarchach. Côté turc, ils sont 14 également, issus d’une classe d’options Science et International qui étudie donc beaucoup les langues étrangères, ce qui permet aux élèves de communiquer en anglais et en allemand. La semaine prochaine, il s’agira donc de la première rencontre entre les jeunes qui n’avaient pas eu le plaisir de se voir en présentiel jusqu’alors. Pour les vosgiens, le séjour sera articulé autour de visites culturelles, sans oublier les médias et journaux locaux. Ils recevront ensuite leurs homologues turcs du 30 mai au 4 juin prochains, sachant que l’hébergement se fera dans les familles, que ce soit à Gérardmer ou à Manavgat. « L’objectif sera également de réaliser un guide numérique sur la bonne utilisation des médias » conclut Carole Trarbach.

Enfin, tirons un coup de chapeau aux deux enseignantes qui n’ont pas ménagé leurs efforts et ont fait preuve de détermination pour monter ce beau projet. Un échange qui s’est monté lentement mais sûrement depuis près de deux ans dans une période qui était celle de la crise sanitaire, un contexte peu propice au voyages scolaires et aux échanges en présentiel. Souhaitons que la concrétisation de cette belle initiative soit appréciée à sa juste valeur par l’ensemble des protagonistes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.