Search
mardi 5 juil 2022
  • :
  • :

Sécheresse : le département des Vosges placé en état de vigilance

image_pdfimage_print

En raison d’un déficit pluviométrique au cours des derniers mois, l’ensemble du département des Vosges est placé en état de vigilance sécheresse à partir d’aujourd’hui. Chacun est appelé à la vigilance dans sa consommation en eau.

prefet-secheresse-comite-eau-3C’est une première ! C’est la première fois que le comité ressource en eau des Vosges passe le département en état de vigilance aussi tôt dans le saison. « En temps normal, c’est plutôt au mois de juin qu’on manque d’eau dans le département » explique le Préfet des Vosges.

Le soleil est de retour et la pluie se fait attendre dans les Vosges. Le comité ressource en eau s’est réuni ce jeudi matin à la préfecture des Vosges. Le département des Vosges a été placé en vigilance face à la sécheresse. Il n’y a pas de mesure de restriction en eau pour l’instant, mais uniquement un appel à la vigilance et à être économe en eau.

Les prévisions météorologiques des prochains jours ne permettent pas d’entrevoir une amélioration pérenne de la situation hydrique (cours d’eau et nappe) dans le département des Vosges.

Le Préfet des Vosges appelle chacun, particulier, industriels, collectivités, exploitants agricoles, à réduire sa consommation en eau.

C.K.N.




5 réactions sur “Sécheresse : le département des Vosges placé en état de vigilance

  1. Jean-Paul Petit

    Sauf qu’à Gérardmer, circulez, y’a rien à voir, et bientôt plus rien à boire hormis l’alcool. Plus d’eau, nous voilà propre.
    On continue à creuser des piscines à tout va, à installer des spas, n’est-ce pas, véritables usines à bactéries dont les eaux suspectes sont rejetées dans la nature sans aucun contrôle!
    Gérardmer, république bananière où tout est permis, au nom du sacro-saint tourisme..

    répondre
  2. Lili

    La tête dans le sable, la spécialité locale de la perle des Vosges, construire a tout prix, mais surtout pas pour les geromois !ramassé le plus de pognon possible…mais pendant se temps la ,nappe freatique qui s s’amenuise..forêt saccagé, lac et rivière polluée, énorme taux d acrochages en voitures car trop de monde au même endroit…bref…un jadis paradis qui est devenu enfer

    répondre
      1. Jean-Paul Petit

        Nullement loufoques, les commentaires de Lili sont au contraire frappés au coin du bon sens. Ils expriment l’amour pour son cadre de vie, l’attachement à la qualité de vie des habitants, la défense du patrimoine naturel.
        De l’âme, du coeur et de la raison, que demander de plus?
        Evidemment, des esprits mercantiles uniquement préoccupés de profit immédiat ne peuvent rien comprendre à cela.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.