Search
dimanche 3 juil 2022
  • :
  • :

RAPPEL DERNIER JOUR – Démocratie participative : extinction de l’éclairage public en ville Communiqué

image_pdfimage_print

 

PAGE 04_page-0001

La Municipalité a décidé de diminuer l’éclairage public sur son territoire selon des horaires et des secteurs définis. En effet, l’éclairage public sera éteint une partie de la nuit hors centre-ville (voir cartographie) et il vous est proposé, dans le formulaire ci-dessous, de choisir la tranche horaire.

 

Les objectifs de l’extinction sont les suivants :

 

> Réaliser des économies

Le coût de fonctionnement de l’éclairage public de GÉRARDMER est de 130 000 euros auxquels s’ajoutent bien entendu l’entretien et l’investissement notamment pour passer en LED.

Réduire le temps d’allumage, c’est donc réduire la facture d’électricité et allonger la durée de vie du matériel. Une diminution d’environ 30 % de la facture d’électricité est un objectif atteignable.

 

> Améliorer la sécurité

Concernant la sécurité routière, les études démontrent que les endroits où des extinctions ont été mises en œuvre sont moins accidentogènes, les automobilistes réduisent leur vitesse et redoublent de vigilance sur les tronçons moins éclairés. Quant aux autres délits, les statistiques des forces de l’ordre montrent qu’ils ont surtout lieu la journée ou dans des endroits éclairés.

 

> Préserver la biodiversité

Les animaux, particulièrement les oiseaux et les insectes, ont besoin de l’alternance naturelle du jour et de la nuit pour leur équilibre, voire pour subsister. Le fait d’éteindre l’éclairage public pendant quelques heures permet aux espèces de retrouver leur cycle naturel.

 

> Protéger notre santé

Tout comme les animaux, notre horloge biologique est réglée sur l’alternance jour / nuit. La qualité de la nuit permet notamment l’endormissement et une meilleure qualité de sommeil. Elle conditionne aussi la production d’hormones comme le cortisol, les mécanismes de défense immunitaire, et différentes fonctions physiologiques nécessaires à la santé. Les impacts d’un éclairage permanent ne sont donc pas anodins sur notre santé.

 

RétroPlanning

La consultation de la population se déroulera du 7 Juin 2022 au 30 juin 2022. Courant juillet, une analyse des retours sera réalisée et la population sera informée des résultats. La mise en place de l’expérimentation sera effective dès le 1er novembre 2022 et durera un an.

 

Début Septembre 2023, un questionnaire de retour d’expérience des Gérômois sera envoyé afin d’évaluer cette période d’extinction et d’adapter le dispositif si nécessaire.

 

https://www.mairie-gerardmer.fr/images/FORMULAIRE_-_ECLAIRAGE_PUBLIC_-_A_REMPLIR.pdf




5 réactions sur “RAPPEL DERNIER JOUR – Démocratie participative : extinction de l’éclairage public en ville

  1. Catherine Voiry

    L’argumentaire développé est aussi valable pour les autres sources lumineuses : enseignes, éclairage commercial…..une prise en compte prochaine?

    répondre
    1. MCM

      Je partage votre avis Mme VOIRY. Si on ne peut que saluer l’initiative, c’est tout de même en centre-ville que l’éclairage est à son maximum. Et, bizarrement, il en est exclu.
      On va encore nous sortir l’argument sécuritaire pour n’avancer qu’à petits pas…

      répondre
  2. Sceptique

    Tout d’abord, j’aurais commencé l’expérimentation au printemps plutôt qu’à l’automne.
    Les accidents des piétons avec le gel et la neige vont évidemment augmenter !
    Surtout que les secteurs concernés sont en majorité sur les coteaux…
    Et puis, pourquoi conserver uniquement le centre ville ?
    Si partout sur la commune, on coupait un éclairage sur deux, on arriverait à 50% d’économie et non pas 30 % …
    Je trouve un peu radicale cette envie d’éteindre tous les extérieurs.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.