Search
dimanche 3 juil 2022
  • :
  • :

Fin d’année et fin de cursus au lycée Chardin : derniers conseils avant de se quitter Les élèves de Luc Rieger se sont réunis aux Brimbelles pour évoquer les différents types de licences mais aussi la protection de la clientèle

image_pdfimage_print
Brimbelles Gérardmer lycée Chardin A. Valdenaire (1)

Une petite sortie aux Brimbelles organisée par l’enseignant Luc Rieger en accord avec le proviseur du lycée Chardin M. Lefebvre et son adjointe Mme Claude.

Pour certains élèves, c’est une simple année qui s’achève, pour d’autres, c’est un cycle qui prend fin au lycée Chardin après trois années d’enseignement marquées par le COVID, mais aussi des stages en entreprises, des échanges avec des professionnels etc. C’est le cas du petit groupe d’élèves d’hôtellerie-restauration encadré par Luc Rieger, professeur d’arts appliqués, qui vont finir leur cursus avec le passage du baccalauréat. Actuellement en révision, ils ont fait une petite pause pour « s’évader » du côté des Brimbelles où les a accueillis Aurélie Valdenaire dans son bar situé dans le boulevard Kelsch, non loin de l’établissement scolaire.

Luc Rieger et Aurélie Valdenaire.

Luc Rieger et Aurélie Valdenaire.

Quoique, s’évader n’est pas tout à fait le terme approprié… Ils ont plutôt lié l’utile à l’agréable avec leur enseignant qui a eu l’idée de leur proposer un petit temps d’échange autour de deux thématiques : la première concernant les différents types de licences, et la seconde concernant la protection de la clientèle et la responsabilité d’un patron ou salarié d’établissement vis-à-vis de la consommation d’alcool par exemple, mais pas que. En effet, suite aux incidents survenus ces derniers temps dans les boîtes de nuit de France et de Navarre (piqures, malaises, vols, etc.), Luc Rieger a estimé qu’il serait utile de sensibiliser ces futurs professionnels à leur rôle tout en les mettant en garde lorsqu’ils sont dans la position de client : « J’ai eu cette idée il y a trois semaines suite à une conversation avec des étudiantes d’une autre classe. Elles avaient l’habitude d’aller assez régulièrement en boîte de nuit, mais elles ont arrêté suit aux problèmes qu’il y a eu récemment car elles avaient peur de ce qui pouvait leur arriver » explique-t-il.

Conseils d’une professionnelle qui partage son expérience, échange entre élèves et professeur, la petite session aux Brimbelles a été fructueuse : « N’oubliez pas que que vous avez un rôle préventif et des responsabilités quand vous êtes derrière un comptoir » insiste Aurélie Valdenaire qui a également évoqué le service de l’alcool en fonction de l’âge : « En France, on ne peut pas servir d’alcool aux mineurs de moins de 18 ans. Quand vous êtes client, on peut vous demander de prouver que vous êtes majeurs mais pas de fournir une pièce d’identité (carte d’identité ou permis de conduire) » ; une petite subtilité qui laisse perplexe une partie des jeunes. Quant aux licences, certains ont découvert que les fameuses Licences 4 que l’on appelle communément « licences bar » (et qui permettent entre autres de vendre également de l’alcool fort (plus de 18°) sans avoir à vendre à manger) sont désormais rachetées mais ne peuvent plus être créés. « L’État n’en délivre plus depuis plusieurs années maintenant. » Enfin, petite précision apportée par Aurélie Valdenaire aux élèves, il faut passer un permis d’exploitation afin de pouvoir prétendre au rachat d’une licence 4 par exemple, ou exploiter une licence 3 (qui ne peut s’implanter près d’un établissement scolaire, d’une église ou d’un hôpital par exemple). Des subtilités qui ont leur importance pour ces futurs professionnels, dont certains auront peut-être l’ambition de se mettre à leur compte. Et qu’importe la voie qu’ils choisiront, souhaitons leur bonne chance pour leur avenir professionnel.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.