Search
dimanche 3 juil 2022
  • :
  • :

Nouveau « point étape » pour le plan Grand Lacs » Un livret pour cet été et des travaux qui vont démarrer

image_pdfimage_print

réunion publique plan grands lacs (2)

Une réunion publique était organisée ce jeudi dans le cadre du Plan Grands Lacs par les villes de Gérardmer et Xonrupt-Longemer. Un nouveau point étape programmé à une date choisie stratégiquement à l’approche des vacances d’été qui s’accompagnent de grosses chaleurs et qui annoncent l’afflux de la clientèle touristique.

« L’idée de cette soirée, c’était de savoir comment préparer l’été car on sait qu’avec l’affluence touristique, c’est là que les lacs subissent le plus de pression. C’est d’ailleurs pour ça que nous allons publier un petit livret qui réunira des conseils et des recommandations ainsi que des explications sur les lacs et les objectifs du plan, tout ça pour de sensibiliser les vacanciers notamment. Mais il faut aussi faire en sorte que les locaux soient informés de ce qui se passe dans le cadre du plan et qu’ils puissent à leur tour être le relais de l’information » explique Hugo Basquin, coordinateur du plan Grands Lacs.

Et pour faire que de plus en plus de locaux deviennent progressivement des relais de l’information mais aussi des acteurs du plan tant par le geste que la parole, les deux communes qui portent le plan jouent la carte de la participation/consultation citoyenne. Implication de la population locale et timing, les deux éléments étaient donc réunis pour « faire un nouveau point sur les actions menées et à venir, mais aussi pour recueillir l’expérience des citoyens afin d’affiner et compéter le livret qui sera disponible et distribué cet été » précise Hugo Basquin ; « Un premier jet a été réalisé avec les partenaires du plan, et nous le soumettons ce soir à la population dont nous allons recueillir les propositions. »

Concernant les actions menées jusqu’à présent (lire nos précédents articles ICI !), les sondes de température(s) installées au printemps dernier ont permis de récoltés un an de données en cours d’analyse et qui seront vraisemblablement présentées en détail lors d’une future réunion publique, sans doute en fin d’année 2022. « Pour l’instant on sait qu’il y a toujours bien 2 périodes de mélanges des eaux, comme il y a toujours eu jusqu’à présent. Mais sont-elles suffisantes pour réoxygéner les lacs ? » s’interrogent pour l’instant le coordinateur et les chevilles ouvrières du plan grand Lacs. Autre action en cours, les échelles installées un peu plus récemment permettent de mesurer l’évolution du niveau de l’eau en fonction des saisons par exemple, une autre donnée très importante. Différents suivis sont également réalisés par l’Agence de l’Eau (qualité et quantité d’eau, faune et flore etc.) et un suivi physio-chimique est en cours.

« par exemple, on sait qu’il y a naturellement du manganèse sous forme solide au fond des lacs. Mais on sait désormais aussi que comme une partie du lac n’a plus d’oxygène, une partie de ce manganèse est passé à l’état soluble. Le problème, c’est qu’à Gérardmer et Xonrupt le manque d’eau se fait de plus en plus sentir. Dans ce genre de situation, on pourrait être tenté de pomper dans le fond des lacs, mais on prendrait le risque que ce manganèse soluble se retrouve en trop grosse quantité dans le réseau d’eau, en apportant de l’eau chargée en manganèse sur la réserve de Ramberchamp notamment. (…) On constate donc que les éventuels dysfonctionnements du lac ont des conséquences et peuvent même faire naître des risques sur l’eau de manière générale, et par conséquent sur sa consommation, la baignade, l’économie etc… »

En ce qui concerne les actions à venir, en dehors des interventions de sensibilisations prévues cet été via l’association Etc…Terra et le Parc Naturel des Ballons des Vosges qui iront à la rencontre des vacanciers, plusieurs points sont à retenir : la programmation de certains travaux de restaurations de certains deltas (à commencer par le delta de la Vologne sur le lac de Longemer) ; le lancement d’une newsletter sur les réseaux sociaux pour relayer les informations sur le lac et le plan Grands Lacs ; des travaux de réflexion sur la gestion de l’eau au niveau intercommunal ; et enfin une nouvelle réunion publique à la fin de l’année pour faire un nouveau point et préciser le calendrier pour l’année 2023.