Search
mercredi 6 juil 2022
  • :
  • :

Nuisances sonores – Le Club Vosgien Communique

image_pdfimage_print

club Vosgien 100 ans

« Le Club Vosgien milite depuis de nombreuses années contre la vitesse excessive et les nuisances sonores émises par les véhicules à moteur dans le milieu naturel. 

Les habitants des vallées vosgiennes subissent dans leur vie quotidienne et depuis trop longtemps les nuisances sonores routières, surtout pendant les week-ends. Le bruit est un enjeu de santé publique. Il est démontré que l’exposition à un excès décibels a un impact sur la santé. (La charge de morbidité imputable au bruit ambiant) www.euro.who.int

Les randonneurs et autres usagers venus pour se ressourcer ou évoluer en pleine nature en sont empêchés par les nuisances sonores de certains véhiculés motorisés, les motos en particulier.

Cette situation n’est plus acceptable aujourd’hui. Il faut agir de manière urgente.

Pour mémoire, le Club Vosgien a été à l’initiative de la réduction de la vitesse sur la route des crêtes à 70km/h sous la mandature de Charles BUTTNER, alors Président du Conseil Général du Haut-Rhin. Le Club Vosgien demande le respect de la vitesse sur cet axe comme sur tout autre axe routier du territoire.

Le Club Vosgien intervient auprès des élus, des collectivités locales, territoriales des services de l’Etat pour demander une réelle prise en compte de la problématique liée au bruit, aux comportements déviants de certains usagers de la route qui imposent les conséquences de leurs agissements à la majorité silencieuse.

Ainsi en 2020 nous avons adressé un courrier à Madame la Ministre de la Transition Ecologique demandant la prise en compte de ce que notre mouvement associatif considère comme une atteinte à la santé publique. En Alsace, nous avons interpellé sur le sujet la Collectivité européenne d’Alsace, gestionnaire des routes. Nous avons été entendus.

Des discussions concertées sont en cours pour la mise en place de mesures concrètes destinées à réduire de manière significative les nuisances sonores. Des mesures récentes, consécutives à ces échanges ont débouché sur la mise en place de radars sonores et de contrôles de vitesse. Nous soutenons ces actions et en demandons le renforcement.

Le Parc naturel régional des Ballons des Vosges organise régulièrement des rencontres autour de la thématique. Les représentants des usagers (motorisés, marcheurs, chasseurs, naturalistes etc…), les acteurs économiques et touristiques du massif vosgien, les élus des collectivités locales et territoriales ainsi que les services de l’Etat, se mettent autour de la table pour poser tout d’abord un diagnostic puis entrevoir un projet cohérent et réaliste visant à réduire de manière évolutive et concertée les nuisances que sont le bruit et la vitesse excessive des véhicules.

Le Club Vosgien participe activement à ces rencontres et revendique  » un massif vosgien accessible et silencieux associé au respect du milieu naturel et montagnard ».

Les demandes du Club Vosgien aux autorités compétentes :

  • Un renforcement des contrôles routiers portant sur la vitesse et les nuisances sonores des véhicules à moteur dans les vallées, les accès à la montagne et sur les routes de montagne. 

  • Une clarification et une simplification de la réglementation sur l’émission du bruit des véhicules, de manière à rendre facilement applicables sur le terrain, les contrôles effectués par les forces de l’ordre. 

 

  • Une interdiction formelle des pots d’échappement non homologués associée à des mesures coercitives en cas de non-respect de la loi.

 

  • Un moratoire associant les acteurs de la montagne pour  » un massif vosgien accessible et silencieux, pour une cohabitation harmonieuse entre usagers et le milieu naturel montagnard ».

 

La Fédération du Club Vosgien et la Commission Environnement du Club Vosgien restent disponibles et ouvertes aux discussions, afin de faire progresser ce dossier, en faveur du massif et de ses usagers. »

 

Pour la Fédération du Club Vosgien,
Alain FERSTLER, Président.

Pour la commission environnement du Club Vosgien,
Joseph Peter.