Search
mercredi 6 juil 2022
  • :
  • :

Parcs & jardins de Gérardmer : les bons choix au bon endroit Grégory Bonne : "On fait attention à nos arbres"

image_pdfimage_print
Grégory Bonne et Christian Didier-Laurent.

Grégory Bonne et Christian Didier-Laurent.

La Ville de Gérardmer a récemment planté et coupé plusieurs arbres dans les parcs au printemps, l’occasion pour l’adjoint adjoint à l’écologie et au développement durable de mettre en lumière la politique mise en place.

Et pour se faire, Grégory Bonne était naturellement accompagné du responsable du service parcs & jardins Christian Didier-Laurent. Réunis au parc Garnier où plusieurs arbres ont été plantés récemment, les deux hommes échangent sur les dernières opérations. « Plusieurs arbres ont été coupés pour des raisons de sécurité ou sanitaires ici ainsi qu’au niveau de l’Espace LAC et de la Chanonyère. Le service parcs et jardins a la compétence pour estimer si un arbre est dangereux ou/et s’il est malade au point de devoir s’en séparer.  (…) Évidemment, ça fait mal au cœur… Cela ne nous fait jamais plaisir de voir couper ces arbres qui, parfois, sont multiséculaires, mais parfois nous n’avons pas le choix. Ce qui a été le cas au bord du lac et qui risque d’être le cas dans la montée de Sapois par exemple, où certains sont menaçants. On fait attention à nos arbres » déclare Grégory Bonne.

Gregory Bonne Christian didier laurent parcs jardins gérardmer (2)Et de poursuivre : « En parallèle, nous replantons en apportant beaucoup d’attention sur le choix des essences et sur le choix de l’emplacement, qui souvent vont de pair. En matière d’emplacement ça peut être pour faire écran sur une installation moins esthétique (compteur électrique par exemple), garder au contraire une ouverture sur le lac ou un autre site remarquable, ou encore produire des zones d’ombre, ce qui est de plus en plus important. Concernant les essences, nous optons pour des arbres nobles (chênes, gingko biloba…)  ou fruitiers (pommier, quetschier…). » Ajoutons également que les tilleuls issus de l’arbre légendaire de la place du même nom sont prêts, ils sont au nombre de 6 qui attendent d’être replantés. L’un sera replanté sur la place, quant aux autres, rien n’a pour le moment été décidé de manière ferme et définitive…

Les arbres plantés récemment :

Parc Garnier

– Acer Platanoides Cleveland

– Platanus Hispanica

– Sorbier Aucuparia

– Ginkgo Biloba

– 2 Fruitiers : pommier Melrose et 1 quetsche d’Alsace

Espace Lac :

– Acer Platanoides

– Hetre Sylvatica

– Sorbier Aucuparia cepée

Secteur Chanonyère

– Quercus Robur ou chêne pedonculé

– Frêne

– Malus Aldenhamensis




12 réactions sur “Parcs & jardins de Gérardmer : les bons choix au bon endroit

  1. Fr. Laubacher

    Ginkgo biloba…OK mais mâle ou femelle ?
    Car si c’est un pied femelle…. appretons-nous, dans quelques années à une détestable odeur de vomit quand les fruits (ressemblant à des mirabelles) tomberont au sol et commenceront à pourrir…
    Espérons que ce soit un ou des pied mâles…

    répondre
  2. Jean-Paul Petit

    C’est fort louable de se préoccuper de replanter des espèces insolites et néanmoins décoratives dans nos parcs publics. Si ça peut épater le béotien…
    Mais n’est-il pas plus urgent d’agir pour sauvegarder nos forêts, communales et domaniales, gravement affectées par les scolytes et autres maladies favorisées par des évolutions climatiques préoccupantes?
    Plutôt que de transformer la forêt en parc d’attraction pour boboïdes à trottinettes et à vélos électriques, il faudrait au contraire la protéger des diverses invasions dommageables à sa santé. Les arbres, comme les habitants, méritent au moins qu’on les respecte.

    répondre
    1. Schmit

      Comme vous dites, c’est bien de replanter, mais l’urgence serait de cesser de saccager prés et forêts pour y implanter ces chalets voués au tourisme..
      Il y en a largement assez, même trop, beaucoup trop!!

      répondre
    2. houlà.

      Restez serieux.
      Les scolytes vont de pair avec le rechauffement climatique et les secheresses qui en découlent.
      Les quelques promeneurs en VTT et trottinettes electiques dans nos forets ne sont que pour tres peu sur l’evolution de cette maladie.

      répondre
      1. Jean-Paul Petit

        Naturellement, ce ne sont pas les touristes qui importent les scolytes! Encore heureux.
        Mais le manque de respect envers les habitants et les débordements en tous genres, que ce soit dans la rue, dans la nature ou dans les locations, c’est bien le laisser-aller généralisé qui les provoque et même qui les encourage.
        Il n’est pas inutile de rappeler que les élus ont été élus par les habitants, et non par les touristes et les promoteurs. Dans un monde normal, ils devraient se mettre au service de leurs électeurs.

        répondre
        1. jack

          Sous certains aspects , le touriste de base promenant son gros ventre ,sa grosse voiture , sa grosse bonne femme , louant son gros chalet et déversant ses grosses poubelles à l’issue de son séjour cul culturel ,est plus proche du scolyte que de ce que devrait être un être humain de facture normale….

          répondre
    3. Irréel

      Vous préférez peut-être le rallye qui va se dérouler ce W-E . Est-ce raisonnable quand on demande à tous de faire des économies d’énergie à tous niveaux . Encore 2 poids , 2 mesures comme d’habitude .
      Ne me dites pas que cela n’a pas d’impact sur la nature parce que cela ne dure que le temps d’un W-E .Les gouttes d’eau font les nuages , les nuages ,les orages ,…..

      répondre
      1. houlà.

        Montrez l’exemple.
        Vendez votre voiture et utilisez les transports en communs ( bus, trains ).
        Faites vos petits deplacements à pied ou à velo.

        répondre
          1. houlà.

            Il y a des lignes de bus pour St Dié, Remiremont, Epinal , Munster.
            Chacune de ces villes dispose d’une gare.
            Les donneurs de lecons peuvent donc utiliser les transports en commun au depart de Gerardmer.
            Pour ma part, j’ essaye de limiter mon kilometrage avec ma voiture thermique ( 8000 kms par an ).
            Je fais mes courses si possible à pied ou à bicyclette.
            Je ne prends pas l’avion.

  3. Irréel

    Et quand on n’habite pas Gérardmer que fait ‘on ?
    Pour ma part sans habiter une ville dotée de transports en commun digne de ce nom je fais pas plus de 5000 kms par an !
    Je n’ai toujours pas compris votre réaction à mon commentaire sur le rallye je m’adressai à Mr Petit qui parlait de la forêt transformée en parc d’attraction pour vélos électriques ….Je ne vois pas la relation avec les scolytes !!!! Par contre le genre de manifestation précitée contribue certainement à la pollution de nos forêts ..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.