Search
dimanche 2 oct 2022
  • :
  • :

Le feu de forêt entre Mortagne et Brouvelieures est fixé

image_pdfimage_print

fot fran

L’incendie qui a débuté mercredi entre Brouvelieures et Mortagne est le plus important de ces 20 dernières années dans le département des Vosges. 30 hectares sont partis en fumée. D’importants moyens ont été mis en place, ce qui a permis de fixer le feu. Des habitants ont été évacués et pourront ce jeudi regagner leur domicile. 

Ce jeudi matin après de nombreuses heures de lutte contre l’incendie, François Vannson, président du Conseil départemental des Vosges a annoncé que le feu était fixé. 30 hectares sont partis en fumée entre Brouvelieures et Mortagne. Près de 100 sapeurs-pompiers étaient à à l’oeuvre pour éteindre cet incendie qui et éviter qu’il se propage. Ils étaient aidés par 30 militaires de la gendarmerie. La Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Marne, la Côte-d’Or et le Territoire de Belfort se sont mobilisés pour apporter du matériel et des renforts humains. Un hélicoptère de la gendarmerie était également engagé.

La préfecture des Vosges a activé hier une cellule de crise. La D50 a été bloquée pendant la durée des interventions.

Les habitants évacués pourront regagner leur domicile

Les moyens restent sur place afin de traiter les points chauds et de prévenir toute reprise de feu avec la remontée en température. Les habitants évacués du hameau de l’Orme, pourront regagner leur domicile dans la matinée.

« Le feu est fixé ! Un grand merci à toutes les équipes opérationnelles. Les moyens restent sur place afin de traiter les points chauds et de prévenir toute reprise de feu avec la remontée en température. Les habitants du hameau évacué de L’Ormé pourront vraisemblablement regagner leurs habitations dans la matinée. Un très grand merci à nos pompiers. » explique François Vannson.

C.K.N.




4 réactions sur “Le feu de forêt entre Mortagne et Brouvelieures est fixé

  1. Arlot simon

    Merci aux pompiers car je suis dans ma maison de vacances juste à côté de l’ incendie ( Je n ai pas été évacué ). Si ils n’ avaient pas été là j’ aurai sûrement dû partir en urgence.

    répondre
  2. Maurice POLLOT

    Il faut également les soutenir face à la racaille on n’est pas assez réactif !
    et impliquer les enfants au niveau scolaire très jeunes
    Trop d’oisiveté chez nos jeunes mère de tout les vice !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.