Search
dimanche 2 oct 2022
  • :
  • :

Pénurie d’eau potable : situation préoccupante dans de nombreuses communes vosgiennes

image_pdfimage_print

eau-secheresse-5Ce jeudi 11 août, le Comité Ressource en Eau des Vosges s’est réuni à la préfecture des Vosges pour faire un point de situation. La sécheresse s’est aggravée rapidement dans les Vosges et l’eau potable vient à manquer. La situation est préoccupante dans de nombreuses communes vosgiennes. 

Réunion de crise ce jeudi matin en préfecture ! Le Comité Ressource en Eau des Vosges s’est réuni pour échanger sur la situation délicate et trouver des réponses face à la sécheresse actuelle et les pénuries en eau potable. L’objectif est aussi de faire de la prévention auprès du public. Des contrôles auront lieu pour vérifier que le public respecte bien l’arrêté du préfet des Vosges. Les acteurs présents en préfecture (agence de l’eau, fédération de pêche, pompiers, gendarmerie…) ont expliqué que cette situation était historique.

 3 communes alimentées par des citernes

Les débits des cours d’eau sur l’ensemble du département continuent de diminuer et de nombreux d’assèchements de ruisseaux ou de parties de cours d’eau sont constatés, en particulier sur le massif vosgien. Les nappes d’eau souterraines restent à des niveaux acceptables, hormis sur la montagne. Certaines collectivités connaissent des difficultés d’alimentation en eau potable ; 3 communes sont actuellement alimentées par des citernes. La situation pourrait s’aggraver dans les prochaines semaines en l’absence de précipitations importantes.

La sécheresse actuelle est caractérisée par sa précocité et son intensité. Le déficit pluviométrique global qui perdure depuis plusieurs semaines a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d’eau dans les bassins versants de la Moselle, de la Meurthe, de la Saône dans le département des Vosges.

Lundi, le Préfet des Vosges avait décidé de placer les bassins de la Saône, de la Moselle et de la Meurthe au niveau « crise » sécheresse. « La sécheresse continue de s’aggraver de manière rapide et exceptionnelle, ce qui conduit à un renforcement des mesures de restrictions, en activant le niveau « crise » sur les bassins de la Saône, de la Moselle et de la Meurthe ; une situation inédite, dont chacun doit prendre la mesure. Le bassin de la Meuse reste au niveau « alerte renforcée ». Tous les usagers, particuliers, collectivités et professionnels (entreprises, secteurs agricoles) doivent prendre conscience de la situation et restreindre davantage leur consommation en eau. La préservation de la ressource en eau est l’affaire de tous. » explique la préfecture des Vosges.

Les arrêtés préfectoraux renforcent provisoirement les mesures de restrictions concernant les usages de l’eau sur les bassins Moselle, Meurthe et Saône du département des Vosges.

Des mesures de restriction

thumbnail_Vignette_Mesures de restriction à respecter en période de sécheresseParmi les mesures de restriction : interdiction du remplissage des piscines et bains à remous à usage privé, interdiction de laver les véhicules, sauf impératif sanitaire, interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades, sauf raison sanitaire ou sécuritaire, interdiction d’arroser les pelouses, massifs fleuris et les espaces verts publics ou privés ainsi que les terrains de sport, interdiction d’arroser les jardins potagers entre 9h et 20h ; seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé, interdiction de remplir les plans d’eau, interdiction d’irriguer les cultures, interdiction de réaliser des travaux et rejets dans les cours d’eau.

Toutes ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels. Elles ne s’appliquent pas s’il est utilisé de l’eau de pluie récupérée.

Des amendes de 1 500€ à 3 000€

Les contrevenants s’exposent à des amendes de 1 500€ à 3 000€ en cas de récidive.  Plus d’une centaine de contrôles ont déjà été réalisées par les services de l’État (OFB, DDT, DREAL, gendarmerie) auprès des collectivités, industriels ou particuliers. Les mesures sont globalement respectées mais plusieurs procédures judiciaires vont être engagées pour les infractions les plus graves. Les contrôles vont s’accentuer dans les jours à venir.

« Notre climat évolue »

« Cette situation montre que notre climat évolue. Jusqu’à présent, le département des Vosges ne manquait pas d’eau. La situation est en train de changer. Les territoires sont dans une phase de transition qui doit faire l’objet d’une réelle prise de conscience en vue de l’adoption de mesures d’anticipation (récupération des eaux de pluie, désimperméabilisation, évolution des usages et des consommations, etc) et plus seulement de mesures de gestion de crise. L’eau est un bien commun dont il appartient à chacun de préserver la ressource. » explique la préfecture des Vosges.

La pluie est attendue dès le début de semaine dans les Vosges, mais est-ce que cela suffira à sortir de cette crise ?

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.