Search
dimanche 2 oct 2022
  • :
  • :

Pouvait-on imaginer cela

image_pdfimage_print

20220812_150926Les Vosges,  véritable réservoir d’eau de la Lorraine.  Et bien, c’est fini tout cela. Pouvait-on imaginer un jour une pénurie d’eau dans certains villages et villes du département suite au changement climatique confirmé  actuellement par la sécheresse. Les étés vosgiens étaient ponctués jadis de jours de pluie, parfois de semaines entières pour des périodes estivales capables de vider les caisses de l’Union Nautique avant même d’avoir ouvert ses portes : c’est aussi pour cela que l’on aimait Gérardmer autrefois et que les vacanciers s’installaient sur les bords du lac pour des séjours longs, parapluie, coupe vent et patience, non ce n’est pas une vulgarité,  dans les valises. Pouvait-on imaginer, comme dans le sud de la France, apercevoir à l’orée des forêts, à l’entrée des chemins ombragés fleurir des panneaux de prévention sur les risques d’incendies. Forcément non ! Pourtant, nous sommes rattrapés par une situation qui nous échappe aujourd’hui pour ne pas  avoir entendu les  prévisionistes tirer la sonnette d’alarme sur l’évolution du climat, mais surtout pour ne pas avoir anticipé les dégâts sur la planète avec l’élévation des températures. C’est l’ensemble du fonctionnement de notre société qui est à repenser. A l’échelon des états, des régions  des départements et des communes  mais aussi de chaque foyer. Nous devons fermer le robinet de notre insouciance afin d’économiser l’eau,  mais pas seulement avant qu’il ne soit trop tard. Et c’est maintenant au risque de voir notre belle planète bleue crever à petit feu…et surtout de grands feux comme ce fût le cas en Gironde, à Le Menil et partout sur notre bonne vieille terre.

BF




10 réactions sur “Pouvait-on imaginer cela

  1. Houlà.

    Le manque d’eau, dont l’origine est le déficit de pluviometrie du à la rapide dégradation du climat, n’est que la conséquence de notre mode de vie tout confort, insouciant, et égoiste.
    Et comme le souci est mondial, c’est rapé.

    répondre
  2. Bruno E

    En France pour les catastrophes annoncées ou prévues, rien n’est fait pour anticiper et prévoir des solutions en amont. Nos politiques s’agitent quand cela arrive, pour faire au passage leur communication et cela s’arrête là.
    Ils vont peut-être faire une commission (avec leurs amis) qui ne débouchera sur rien…
    Quand la pluie sera revenue aucune action efficace ne sera réalisée pour anticiper les problèmes.
    Les mêmes pourront continuer à gaspiller et piller allègrement l’eau.
    C’est comme cela que l’on peut constater la dégradation des services pour la population, santé, énergies, éducation etc… Au moindre grain de sable les insuffisances colossales sont mises en évidence.

    Concernant le réchauffement climatique l’homme y contribue mais il ne peut pas lutter contre la nature et ses cycles.
    Voir ci-dessous un éclaircissement avec les paramètres de Milutin MILANCOVIC
    Les paramètres de MILANKOVIC – Comment Ça Marche ?
    https://www.youtube.com/watch?v=FTzmqjDNMmM
    Paramètres de Milanković — Wikipédia (wikipedia.org)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Param%C3%A8tres_de_Milankovi%C4%87

    répondre
    1. Christian P

      les fameux cycles de Milankovic (il suffit de LIRE le lien wiki auquel vous faites allusion)sont fréquemment sortis de leur contexte par les tenants de la puissance carbonée pour justifier l’injustifiable.
      Ces cycles ont tours une périodicité très longues ce qui n’a rien à voir avec la vitesse avec laquelle change actuellement le climat. Par exemple le taux de CO2 a augmenté de 50% en 60 ans pour atteindre un niveau jamais atteint dans l histoire, aucun cycle naturel ne peut l’expliquer (pas besoin de lien sur de pseudos analystes scientifiques pour trouver cette info à n importe quel degré de précision).
      Surtout la lutte est effectivement utile et vaut mieux que baisser les bras devant une pseudo fatalité. Luttons contre le réchauffement climatique en cessant de baser notre société sur le carbone.

      répondre
  3. Bla bla bla

    Évidemment qu’on pouvait s’y attendre, ça fait 40 ans que les scientifiques indépendants et les personnes sensées essaient de mettre en garde contre des comportements égoïstes et suicidaires, et voilà, tout le monde trinque parce que le fric est devenu le maître du monde.
    On n’entend parler que de pouvoir d’achat, de profits et de bénéfices pendant que la planète crève…

    répondre
  4. Beatrice Ligonnet Ligonnet

    Effectivement nous sommes bien obligés de nous rendre compte que tout dans la nature n’est pas à profusion si nous ne la respectons pas. Et nous payons aujourd’hui la facture de nos inconsciences…Toutefois, et même si l’être humain a de grands pouvoirs, il faut se rappeler que dans l’univers, tout marche par cycles, donc sur terre, des périodes de glaciations mais aussi des périodes de réchauffements. Une tribu Cro Magnon ayant été décimée en 10 ans à cause d’une période glaciaire, personne à cette époque n’a pu être coupable de cet évènement. Certes aujourd’hui les activités humaines contribuent à ce réchauffement naturel en l’accélérant ce qui sera bien sûr préjudiciable à l’adaptation de la faune et de l’être humain. Quant à notre mère Terre il est hors de doute qu’elle s’en sortira mieux que nous. Mais si nous voulons avancer, que l’on arrête de culpabiliser car notre mode de vie a été avec ce que la société nous a donné comme règles et us et coutumes pour (sur) vivre. Autrefois nous avions la religion pour nous rendre coupables, aujourd’hui l’écologie prend la relève mais surtout pour les reproches et les interdits, et sans chercher à donner de réelles et applicables solutions. Essayons essentiellement de rester dans le respect de ce qui nous entoure, adaptons nous avec les moyens que nous possédons (et nous en avons beaucoup au niveau technologique) et surtout soyons moins égocentriques. Oui l’homme avec son cerveau possède de grands pouvoirs et sera en mesure de s’adapter, si enfin il applique le respect, le bon sens et l’ouverture pour ce qui l’entoure. De notre côté sur Gérardmer, n’étant pas raccordés au réseau d’eau cela fait déjà 5 ans que nous manquons d’eau les étés et avons appris à nous adapter et nous débrouiller en économisant la moindre goutte, ainsi le manque d’eau n’est pas que de cette année seulement.

    répondre
    1. Jean-Paul Petit

      Disons-le sans fard, je suis épaté par votre prêche en faveur de notre Terre- Mère, Ô déesse Gaïa, prends pitié de nous!
      Vous dites avec pertinence qu’aujourd’hui l’écologie prend la relève de la religion. Plus exactement, c’est une nouvelle religion, bien culpabilisante comme il faut. C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute.
      Qu’attendez-vous, nouveaux missionnaires, pour répandre votre croyance chez les Chinois, Indiens, Américains, qui sont ensemble 100 fois plus nombreux que les Français et qui se soucient de la Terre-Mère comme d’une guigne?
      Afin de manifester ma solidarité, pouvez-vous me donner les coordonnées de cette tribu Cro Magnon décimée en dix ans rapport à une période glaciaire? De lire cette terrible nouvelle, ça me glace le sang. .

      répondre
    2. Christian P

      être climato sceptique ne permet pas d argumenter avec un exemple (un exemple ne justifie jamais une généralité) d ‘une tribu de cro magnon ayant subi une catastrophe dont on se demande bien ce qui peut justifier un tel récit que je qualifie sans l ombre d un doute de fiction. Il n a jamais existé de période glaciaire due à un cycle naturel d une durée ridicule de 10 ans. Seule une catastrophe planétaire aurait pu causer une tel changement, ce n’est pas un cycle, cela n’aurait pas touché qu’une tribu , aucun événement de ce genre n’est arrivé sur Terre depuis des millions d’années, bien avant l’homme. Il y eu des épisodes qualifiés de glaciaires en Europe ou ailleurs mais jamais planétaires dus à des catastrophes éruptives ou dérèglements divers. Jamais une évolution naturelle (surtout dans le sens du réchauffement) ne s est produite avec une variation climatique aussi importante (en amplitude) et surtout rapide qu aujourd hui. Homo carbonus est bien le responsable principal (même s il n’est pas l’unique) de ce qui arrive.
      Quant à accuser les écolos d imposer une manière de penser ou d’agir je trouve cela ridicule tellement la parole de ceux que l on peut qualifier d’écologistes est diverse (voire opposée d un mouvement à l’autre) et changeante au point d’en faire des politiciens aussi peu crédibles qu ils le sont dans leur approche scientifique des remèdes à apporter.

      répondre
  5. Sadler

    Pour nous rassurer un élu rappelait un jour devoir dompter la nature en aprenant d’elle. Je constate que c’est encore elle qui tient le fouet…

    répondre
  6. Jaeger

    Vous pleurez tous ok vous croyez que ces messieurs vous ecoute non bien sûr ils préfèrent prendre leur avions les vacances pour eux c est primordiale de tout façon il n y a jamais d euros pour investir mais tous cette argents va ou expliquez moi j ai travaillé toutes ma vie pour me retrouver avec une retraite misérable d autres gens ne vont pas travailler ils en touche autant le problème est général vous voyer des rodéo dehors mais on nous prends pour des cons

    répondre
  7. Jean claude DEFAY

    Attention un nouvel arrêté Préfectoral est en cours de réflexion…….il se murmure..de Source… sûre que les cafetiers Geromois auraient interdiction de servir des Pastis et Ricards ,vu la consommation d’eau qui en découle,…cette démesure permettrait d’autoriser ponctuelle ment le remplissage des spas qui ont été réparés suite aux actes de vandalisme.
    Oui il y a pénurie,mais au lieu de consacrer notre énergie a crier aux loups et aux »mauvais touristes »,, chacun ferait mieux de se regarder dans l’eau pour apporter sa contribution aux économies à réaliser! On serait peut être surpris par les donneurs de leçons de morale qui fleurissent en cette période ! En attendant une prière pour la pluie.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.