Search
jeudi 11 août 2022
  • :
  • :

Sécheresse – Les ruisseaux gérômois tirent la langue Presque tous à sec

image_pdfimage_print

Le constat s’impose de lui même, la sécheresse frappe partout dans l’hexagone et sur la planète. La Jamagne est à sec, au même titre que les ruisseaux de Ramberchamp, du Cheni et de Cellet. Il subsiste encore un filet d’eau dans le lit de Forgotte et dans la descente de la cascade de Mérelle : mais pour combien de temps encore.

Bref, les ruisseaux gérômois tirent la langue et la situation, si l’on s’en tient à la météo nationale devrait encore durer.

Le plus inquiétant quand on s’en réfère à l’étiage, soit l’abaissement exceptionnel du débit d’un cours d’eau (le terme de « basses eaux » désigne un abaissement plus normal et plus fréquent.) se situe dans nos régions entre la fin du mois d’août, mi-septembre, voire parfois début octobre.




13 réactions sur “Sécheresse – Les ruisseaux gérômois tirent la langue

  1. Defranould eric

    Pourquoi ne faisons nous pas comme pour les précédentes sécheresses un pompage minimum dans le lac pour sauver la jamagne d’une mort complète ?

    répondre
  2. Lili

    L eau n’est toujours pas potable ?? C est quand la distribution de pack d eau pour les geromois ?? Juste incroyable….partout ailleurs si il y a un problème avec l eau potable il le font …et les feux d artifices du 15 août ?? Seront ils annulés ? Se serait la première chose à faire non…vu comme c est sec partout. Manquerait plus que ça brûle..bref…c’est juste surréaliste.

    répondre
    1. Rollin

      Si c’est pour distribuer des packs d’eau aux 20000 touristes au frais des Géromois… Vaut peut être mieux s’abstenir non ?
      A moins que les élus ne mettent leurs indemnités consequentes au pot commun…

      répondre
  3. Jean-Paul Petit

    On observe environ 4 sécheresses exceptionnelles par siècle. Les dernières: 1947, 1976, 2003, 2022.
    Le changement climatique a tendance à les accentuer en fréquence, en durée et en intensité.
    De plus, les pluies se raréfient en toutes saisons. L’inexistence de nappe phréatique à Gérardmer (hors Ramberchamp) du fait de nos sols granitiques aggrave le problème. Nous n’avons pas de réserves !
    Raison de plus pour lutter contre le gaspillage de certains usagers et les choix irresponsables de certains décideurs.
    L’eau est d’abord le bien commun des habitants qui vivent toute l’année sur place.

    répondre
    1. Schmit

      M Petit, vous avez raison de parler de gaspillage de l’eau, cette ressource si précieuse… On ne va pas parler des gaspilleurs irresponsables de l’été, non !! on est bien assez agacé par ce constat !
      Je profite de ce site qui nous permet de nous exprimer pour donner quelques petites astuces pour économiser l’eau dans notre quotidien..
      Garder un seau près de la douche pour récupérer la 1ère eau avant que l’eau chaude arrive….
      Laver les légumes et salades dans une cuvette et récupérer l’eau
      ainsi que celle qui refroidit des œufs durs…
      On n’a pas idée de la quantité d’eau gaspillée que l’on peut récupérer et qui servira à arroser les fleurs ou le potager ou pour d’autres usages comme rincer des pipis dans les toilettes.. Cela peut faire rire, mais ces gestes répétés tous les jours, en plus d’économiser l’eau allègent aussi la facture !

      répondre
  4. Fr. Laubacher

    Et pendant ce temps là…

    Pendant que nous sommes nombreux,…
    Très nombreux à dénoncer une politique qui, de murs en murs…
    Va dans le mur…
    Pendant que nous soulignons le trop plein des constructions et toutes les constructions non conformes,
    Pendant que nous dénonçons les projets vicieux, …
    Pendant que nous dénonçons ce cercle… vicieux, lui aussi, de PC trop facilement accordés permettant tous les projets juteux, faisant donc monter prix et enchères des constructions poussant de ce fait les vendeurs à vendre terrains et maisons par effet d’aubaine…
    « Et que le premier à leur jetter la pierre, dise simultanément haut et fort que lui, stoïque face à ces offres mirobolantes …. resterait de marbre !… »….
    Les membres du CM ne se gênent pas pour cibler ces vendeurs comme causes exclusives de la situation alors que c’est bien un cercle vraiment vicieux qui s’est installé et qui était prévu depuis 2015 date où certain(e)s ont quitté Gérardmer …
    Pendant que nous relevons que la population autochtone baisse d’année en année et que les écoles ferment …
    Pendant que nous montrons les beaux paysages qui peu à peu s’enlaidissent avant de s’effacer …
    Pendant que nous soulignons le problème de l’eau….
    Pendant que nous soulignons et nous nous alarmons contre le grignotage progressif des prairies des coteaux…
    Pendant que nous soulignons et nous nous alarmons contre le bétonnage de zones humides…
    Pendant que nous pleurons la disparition progressive de notre jaune jonquille des prairies printanières …..

    Des tractopelles…
    Des camions…
    Des pelleteuses…
    Des toupies à béton… continuent leur ballet bruyant et puant dans le chemin de la Rayée et ailleurs …
    Des grosses voitures semi camions souvent sombres et bien cylindrées, 4×4 surélevés ou non aux vitres fumées ou non … continuent, elles, leur course vers le haut ou … vers le bas, attirées par la Mauselaine ou par la ville comme les mouches le sont par la confiture ou la…
    Sans oublier les motos puissantes… ou non…, mais assurément bruyantes … qui confondent toute la journée Bol d’or et Bord du lac, coteaux et ruelles et qui gratifient généreusement de leurs pets bruyants riverains et passants …

    Quelle belle partition !…

    GERARDMER !…,
    Gerardmer notre ville,
    Gerardmer notre ville chérie…

    Tu as un très beau passé, même martyrisée et amputée de ces belles villas d’avant guerre,
    Gérardmer…,
    Tu nous montres un bien triste présent…

    Quant à l’avenir, …
    Gérardmer ….
    Je crains le pire…
    Et je t’entends déjà le dire ….
    « NE M’APPELEZ PLUS GERARDMER !….
    C’EST MA DERNIERE VOLONTE ! »

    répondre
    1. Schmit

      Bravo M Laubacher ! Le désastre mis en vers parait moins criant, mais il est bien là…Il a fallu moins de 10 ans pour que tous ces vampires saccagent notre Perle …

      répondre
  5. Myrtille

    Bonjour,
    À Mr. Le Maire, une suggestion: Etant en période de sécheresse, ne serait il pas intelligent et nécessaire de nettoyer les  » rigoles », les fossés et les petits ruisseaux de tous les détritus ( feuilles mortes, touffes d herbes y poussant, petites branches) ce qui permettrait, une fois l’ eau revenue, de voir enfin nos petits cours d eau couler à flot. Merci de votre action

    répondre
    1. Ouille

      Probléme secondaire.
      Et ce n’est pas en accelerant le débit des ruisseaux que l’on améliorera la situation.
      L’urgence est d’abord de trouver des solutions pour pallier à ces sécheresses de plus en plus récurrentes.

      répondre
    2. Schmit

      Myrtille, vous me prenez l’idée… Ce serait en effet l’occasion de nettoyer aussi le lit de la Jamagne notamment qui est bien encombré !

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.