Search
mardi 4 oct 2022
  • :
  • :

Cottage Saint Rémi : les précisions du maire de Gérardmer

image_pdfimage_print

cottage saint rémi

Suite à l’intervention orale du vice-président de Bio Grand Est ce mardi, le maire de Gérardmer a tenu à apporter quelques précisions sur la question du Cottage Saint Rémi. Stessy Speissmann se dit surpris par certains propos qu’il qualifie de « diffamatoires » et par « la pression » exercée à son encontre par le BGE et son représentant. « Je m’étonne également que ce soit le vice-président qui m’interpelle de la sorte, et non le président du BGE Nicolas Thomas » ajoute le premier magistrat. (Renseignements pris, Nicolas Thomas est président du GAB – NDLR).

« La Ville a procédé à la mise en vente de certains biens immobiliers qui ne sont plus utilisés et sur certains secteurs nous avons souhaité une orientation agricole, c’est le cas pour le Cottage Saint Rémi ou encore la pastorale qui se situe juste en dessous. Plusieurs dossiers ont été déposés pour le cottage, dont deux orientés vers l’agriculture qui ont été retenus et étudiés de manière anonyme en bureau municipal avant d’être soumis en commission développement durable, puis au vote lors du prochain Conseil Municipal qui aura lieu en octobre prochain. Je tiens d’ailleurs à rappeler que le passage dans ces commissions n’est pas obligatoire, la vente de ces biens est une compétence directe du maire » poursuit le 1er magistrat de Gérardmer.

« Nous nous étions en effet rapprochés de BGE pour une étude globale sur l’ensemble de la commune pour savoir ce que l’on pouvait implanter, où et comment. Dans le cadre de la vente du cottage, un adhérent du BGE a en effet candidaté et l’autre projet n’est pas porté par une adhérente du BGE. Mais il s’agit d’un projet avec une orientation similaire autour de l’agriculture bio, avec verger et maraîchage, vente directe en circuit court sur la commune et refuge d’étape sur le GR 355 Tour de Vologne. Le Club Vosgien a d’ailleurs été consulté par la candidate de ce projet qui a été retenu car il nous semblait économiquement plus sûr » conclut Stessy Speissmann qui confirme qu’un report de la commission développement durable de jeudi avait été demandé, mais par les représentants de la liste Gérardmer Notre Perle uniquement.




3 réactions sur “Cottage Saint Rémi : les précisions du maire de Gérardmer

  1. Boon Eric

    Concernant les précisions du Maire, Bio Grand Est a répondu pour un appel à une installation PUREMENT agricole.
    La pertinence économique du projet accompagné par Bio Grand Est, ne fait aucun doute.
    Le projet soutenu par la mairie nous est inconnu, pourtant, nous Bio Grand Est pouvions en faire une expertise.
    Il semble que ce projet retenu par la mairie n’est pas trop agricole mais relève de l’ECOTOURISME, voire d’une valorisation immobilière avec gîtes. Quand il y a un projet de maraîchage, il y a forcément des démarches d’engagées. Il faut un minimum de deux ans pour former un maraîcher. Ni la Chambre d’Agriculture contactée, ni Bio Grand Est n’ont été informés d’une telle démarche. Les doutes sont maintenus. Cependant, Nicolas Thomas, président du GAB (groupement des agrobiologistes des Vosges) et moi, Eric Boon, Vice-président de Bio Grand Est, désirons rencontrer le maire de Gérardmer.

    répondre
  2. THOMASK

    Le réchauffement climatique est-il suffisamment avancé pour envisager un projet de maraîchage sur les hauteur de Gérardmer ?
    Les jardiniers de la montagne vosgienne qui peinent à faire pousser leurs salades peuvent en douter

    répondre
  3. Lexa

    Pourquoi ne pas avoir présenté un dossier prenant en compte toutes les possibilités notamment l’attractivité du territoire pas uniquement la production…à retenir pour un prochain dossier.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.