Search
vendredi 2 déc 2022
  • :
  • :

Extinction de l’éclairage public Communiqué

Écouter cet article
image_pdfimage_print

AFFICHE ECLAIRAGE PUBLIC.copie

Plan Eclairage Public_page-0001

Consultée au mois de juin 2022, la population gérômoise a exprimé son choix concernant la tranche horaire de l’éclairage public en ville : 22h à 6h. Ainsi, dès ce lundi 3 octobre, les secteurs concernés (voir plan : https://www.mairie-gerardmer.fr/images/Plan_Eclairage_Public.pdf ) seront modifiés pour arriver avant la fin octobre à l’extinction totale (hors centre-ville) de l’éclairage public de 22h à 6h.

 

Pour rappel, la municipalité a décidé de diminuer l’éclairage public sur son territoire selon plusieurs objectifs :

> Réaliser des économies

Le coût de fonctionnement de l’éclairage public de GÉRARDMER est de 130 000 euros auxquels s’ajoutent bien entendu l’entretien et l’investissement notamment pour passer en led.

> Améliorer la sécurité

Concernant la sécurité routière, les études démontrent que les endroits où des extinctions ont été mises en œuvre sont moins accidentogènes, les automobilistes réduisent leur vitesse et redoublent de vigilance sur les tronçons moins éclairés.

> Préserver la biodiversité

Les animaux, particulièrement les oiseaux et les insectes, ont besoin de l’alternance naturelle du jour et de la nuit pour leur équilibre, voire pour subsister.

> Protéger notre santé

Tout comme les animaux, notre horloge biologique est réglée sur l’alternance jour / nuit. La qualité de la nuit permet notamment l’endormissement et une meilleure qualité de sommeil.

Début septembre 2023, un questionnaire de retour d’expérience des Gérômois sera envoyé afin d’évaluer cette période d’extinction et d’adapter le dispositif si nécessaire.

AFFICHE ECLAIRAGE PUBLIC.copie Plan Eclairage Public_page-0001 Consultée au mois de juin 2022, la population gérômoise a exprimé son choix concernant la tranche horaire de l’éclairage public en ville : 22h à 6h. Ainsi, dès ce lundi 3 octobre, les secteurs concernés (voir plan : https://www.mairie-gerardmer.fr/images/Plan_Eclairage_Public.pdf ) seront modifiés pour arriver avant la fin octobre à l’extinction totale (hors centre-ville) de l’éclairage public de 22h à 6h.   Pour rappel, la municipalité a décidé de diminuer l’éclairage public sur son territoire selon plusieurs objectifs : > Réaliser des économies Le coût de fonctionnement de l’éclairage public de GÉRARDMER est de 130 000 euros auxquels s’ajoutent bien entendu l’entretien et l’investissement notamment pour passer en led. > Améliorer la sécurité Concernant la sécurité routière, les études démontrent que les endroits où des extinctions ont été mises en œuvre sont moins accidentogènes, les automobilistes réduisent leur vitesse et redoublent de vigilance sur les tronçons moins éclairés. > Préserver la biodiversité Les animaux, particulièrement les oiseaux et les insectes, ont besoin de l’alternance naturelle du jour et de la nuit pour leur équilibre, voire pour subsister. > Protéger notre santé Tout comme les animaux, notre horloge biologique est réglée sur l’alternance jour / nuit. La qualité de la nuit permet notamment l’endormissement et une meilleure qualité de sommeil. Début septembre 2023, un questionnaire de retour d’expérience des Gérômois sera envoyé afin d’évaluer cette période d’extinction et d’adapter le dispositif si nécessaire.



10 réactions sur “Extinction de l’éclairage public

  1. Jean-Paul Petit

    Excellente décision, comme quoi c’est souvent bien de demander son avis à la population…et de respecter son choix.
    Espérons, pour la cohérence des décisions, qu’on va mettre fin également à la débauche d’illuminations sur les pistes de ski cet hiver, car, comme le dit judicieusement monsieur le Maire, les animaux ont besoin de l’alternance naturelle du jour et de la nuit. Les êtres humains aussi, sauf les êtres inhumains.
    Et pour les fêtes de Noël, lumières de fêtes de l’Avent à l’Epiphanie, c’est bien. Nul besoin de prolonger jusqu’à fin mars.

    répondre
  2. LE GAULOIS

    excellente initiative , mais il faudrait communiquer cet article a certains propriétaires de locations saisonnières . a coté de chez moi , une avec une quantité de lampes extérieures allumées toute la nuit a longueur de semaines sans être louée . la 2ème dès l’arrivée des propriétaires ou de loueurs tout est allumé pendant toute la nuit ( façade chalet
    terrain de boules , piscine )

    répondre
  3. MC Krol

    Y a t il eu une autre possibilité de répondre à l’enquête autre que le net ou imprimer soi même le questionnaire ? Une distribution dans les boîtes aux lettres par ex ?
    Moi je n’ai rien eu dans ma boîte aux lettres j’espère pouvoir répondre à la consultation suivante
    D’autre part je pense que le centre ville est justement moins dangereux que les routes rues environnantes ( montée mauselaine , les Xettes ..)
    Et pour finir : y a t il 2 catégories de geromois ? Ceux qui habitent en ville et ceux qui les entourent ?

    répondre
  4. Rourou

    Bonjour,

    Pourquoi l’éclairage publique existe: toute le monde semble en oublier le motif. Assurer la sécurité de nos concitoyens et de faciliter le travail des forces de sécurité.
    Encore une fois pas de demi-mesure, on coupe tout, alors qu’un éclairage d’un lampadaire sur deux serait plus intelligent. Je n’ai personnellement reçu aucune demande d’avis sur ce sondage.
    On va faciliter les cambriolages et les méfaits de toute nature mais tout le monde s’en fout jusqu’au jour où ils seront concernés.
    Quant aux motifs évoqués pour cette décision arbitraire ils sont légers :
    – faire des économies probablement ( il faut bien compenser les excès de dépense)
    – améliorer la sécurité j’en doute quant on voit le comportement de certains automobilistes
    – Les animaux ce sont habitués depuis des décennies au comportement de l’homme
    – protéger notre santé, c’est nouveau, quant on va à nouveau changer d’heure à la fin du mois, je m’interroge sur ce motif.
    J’assume mes propos et les critiques qui vont en résulter, mais plonger une ville touristique dans la nuit je ne suis pas certain que le bénéfice sera aussi bon que souhaité.

    répondre
  5. Bruno E

    C’est un début, mais il reste beaucoup à faire.
    Va-t-il y avoir l’éclairage « plein pot » du centre-ville ou celui-ci sera-t-il réduit à partir d’une certaine heure ? (Un lampadaire sur deux ou une baisse de puissance lumineuse quand c’est possible).
    Pour mémoire dans certains quartiers à 10h du soir il n’y avait qu’un lampadaire sur deux, solution abandonnée pour de plus ou moins bonnes raisons.
    J’espère que l’éclairage de la mairie sera éteint dès sa fermeture ainsi que celui des autres bâtiments publics.
    Pour les fêtes de fin d’année avec les décorations lumineuses des rues, que va-t-il se passer ?
    Entre le coût d’installation et de fonctionnement, l’éclairage même à LED n’est pas gratuit. Les faire fonctionner aux vacances de février n’est pas non plus nécessaire, sans oublier l’éclairage des pistes de skis, etc…
    Pour les particuliers il y a aussi beaucoup à faire avec des débauches d’éclairage inutiles.
    La solution de l’éclairage solaire devrait être approfondie, ainsi que des allumages automatiques avec détecteurs de présence, etc…

    répondre
    1. Rourou

      C’est bien mais je pense que le créneau horaire choisi par Gérardmer ne correspond pas à la vie de la cité. Minuit – 05 heures serait plus judicieux ete plus sécurisant pour les personnes qui travaillent tard ou embauche tôt le matin. D’ailleurs en France, de nombreuses communes utilisent ce créneau horaire.
      Cdt

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.