Search
dimanche 2 oct 2022
  • :
  • :

Les Hôpitaux du Massif des Vosges font appel aux producteurs locaux Un cercle vertueux du producteur au consommateur en passant par l'équipe cuisine

image_pdfimage_print

Manger local, c’est idéal, et cela vous rappelle sans doute quelque chose… Ce mercredi 21 septembre, un menu à l’accent très local a été servi à l’ensemble du centre hospitalier Claudius Regaud (personnel, patients et résidents) ainsi qu’aux bénéficiaires des repas extérieurs, crèches de la commune, sans oublier le centre de secours de Gérardmer. Au total, ce sont pas moins de 450 repas qui sont sortis des cuisines de l’hôpital local !

Le chef A. Diche présente le plat principal

Le chef A. Diche présente le plat principal : rôti de porc au miel et poêlée de butternut.

Et c’est à l’EHPAD Léa André que Pascal MUNIER, Ingénieur Responsable du projet Hôtellerie Restauration, a eu le plaisir de présenter cette opération en présence de certains des producteurs locaux qui ont relevé le défi d’intégrer leurs produits dans les établissements hospitaliers du territoire, mais aussi de représentants de la CCGHV et du chef Anthony Diche. Un chef et l’ensemble du service restauration qui a ainsi eu le plaisir de concocter un menu à base de produits fournis par les agriculteurs/producteurs locaux, sortant ainsi des sentiers battus et des commandes classiques liées aux fournisseurs de l’établissement.

« Depuis plusieurs années, La direction des Hôpitaux du Massif des Vosges (HMV) avait inscrit un projet autour de l’hôtellerie-restauration (intitulé « Cultivons notre alimentation de demain » – NDLR) dans son projet global d’établissement. Nous réfléchissions depuis longtemps à nous rapprocher d’acteurs locaux, à les valoriser et à travailler avec eux. Il y a tout d’abord eu un galop d’essai avec un menu concocté et servi sur le repas du personnel à l’hôpital Saint Charles de Saint Dié. Cette fois, nous lançons vraiment cette démarche à Gérardmer avec pour objectif de la poursuivre sur l’ensemble des HMV qui comportant 5 cuisines pour 850 000 repas servi à l’année. Et c’est quelque chose que nous voulons vraiment pérenniser, nous souhaitons continuer à travailler ensemble pour avoir des commandes pérennes avec nos agriculteurs » explique Pascal Munier, cuisinier et pâtissier de métier.
Ce projet semble avoir de multiples bienfaits car outre la qualité des repas servis et le fait de mettre en avant les producteurs locaux, les équipes cuisines sont elles aussi valorisées et ravies de changer ponctuellement de méthodes de travail. Certains résidents trouvent une raison et une source de motivation supplémentaires pour se déplacer au repas, sachant que l’EHPAD, par exemple, sert entre 4 à 5 repas à thème par an, avec une décoration spécifique et servis par des membres du personnel qui se déguisent généralement pour l’occasion… Papilles et pupilles sont flattées et le plaisir est partagé à chacune de ces occasions un peu spéciales qui ne demandent qu’à se renouveler autant que possible.
Les agriculteurs ayant participé à l’opération, auxquels il faut ajouter une boulangerie de Gérardmer ainsi que la brasserie la Golaye de Xertigny pour l’apéritif :
ehpad léa andré HMV producteurs locaux (4)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.