Search
mardi 6 déc 2022
  • :
  • :

Pénurie de carburants – La file d’attente s’allonge dans les stations-service des Vosges

Écouter cet article
image_pdfimage_print

essence-carrefour-800x600Dans les Vosges, le préfet, Yves Séguy a annoncé hier soir qu’il était interdit de faire des provisions et de remplir des bidons et des jerricans pour l’achat de carburant dans les stations-service du département. Pourtant, ce samedi matin, à Epinal, nous avons croisé de nombreux automobilistes venus faire le plein avec des bidons.

Ce samedi matin, de nombreux automobilistes font la queue dans les stations services vosgiennes pour faire le plein d’essence. Certains, paniqués, sont même venus avec des bidons pour stocker un maximum d’essence, malgré l’interdiction de la préfecture des Vosges.

Les automobilistes ont pu constater cette semaine des pénuries d’essence dans de nombreuses stations-services d’Epinal et des Vosges. La station Total de Golbey est complètement fermée en attendant une nouvelle livraison de carburant.

Cette tension sur les livraisons de carburants s’explique par un mouvement de grève pour une hausse des salaires de 10 %, soit 7% pour l’inflation, et 3% pour «le partage des richesse», mené par les employés de certaines raffineries de TotalEnergies. Six des huit raffineries françaises sont actuellement à l’arrêt.

Cela s’explique aussi par les provisions faites par les automobilistes. certains n’hésitent pas à venir avec plusieurs bidons et jerricans. « Des difficultés d’approvisionnement en carburant sont apparues depuis quelques jours dans le département des Vosges. Ces difficultés sont liées au blocage d’un des dépôts approvisionnant les Hauts-de-France en raison d’un mouvement social, mais résultent aussi d’un afflux massif des usagers de la route vers les stations-services, engendrant ainsi une consommation plus élevée qu’habituellement. » explique le Préfet des Vosges.

Yves Seguy, préfet des Vosges, a donc décidé d’interdire la vente et l’achat de carburant dans tout récipient de type jerrican ou bidon du 8 au 12 octobre 2022.

C.K.N.

essence-carrefour-800x600Dans les Vosges, le préfet, Yves Séguy a annoncé hier soir qu’il était interdit de faire des provisions et de remplir des bidons et des jerricans pour l’achat de carburant dans les stations-service du département. Pourtant, ce samedi matin, à Epinal, nous avons croisé de nombreux automobilistes venus faire le plein avec des bidons.

Ce samedi matin, de nombreux automobilistes font la queue dans les stations services vosgiennes pour faire le plein d’essence. Certains, paniqués, sont même venus avec des bidons pour stocker un maximum d’essence, malgré l’interdiction de la préfecture des Vosges. Les automobilistes ont pu constater cette semaine des pénuries d’essence dans de nombreuses stations-services d’Epinal et des Vosges. La station Total de Golbey est complètement fermée en attendant une nouvelle livraison de carburant. Cette tension sur les livraisons de carburants s’explique par un mouvement de grève pour une hausse des salaires de 10 %, soit 7% pour l’inflation, et 3% pour «le partage des richesse», mené par les employés de certaines raffineries de TotalEnergies. Six des huit raffineries françaises sont actuellement à l’arrêt. Cela s’explique aussi par les provisions faites par les automobilistes. certains n’hésitent pas à venir avec plusieurs bidons et jerricans. « Des difficultés d’approvisionnement en carburant sont apparues depuis quelques jours dans le département des Vosges. Ces difficultés sont liées au blocage d’un des dépôts approvisionnant les Hauts-de-France en raison d’un mouvement social, mais résultent aussi d’un afflux massif des usagers de la route vers les stations-services, engendrant ainsi une consommation plus élevée qu’habituellement. » explique le Préfet des Vosges. Yves Seguy, préfet des Vosges, a donc décidé d’interdire la vente et l’achat de carburant dans tout récipient de type jerrican ou bidon du 8 au 12 octobre 2022. C.K.N.



13 réactions sur “Pénurie de carburants – La file d’attente s’allonge dans les stations-service des Vosges

  1. Sans nom

    La c….des gens dans toute sa splendeur ! Les mêmes, sans doute, qui remplissent leurs caddies de pâtes, de PQ, d’huile dès qu’il y a une info catastrophe dans leurs journaux ou autre…

    répondre
    1. Jy

      Et quand tu dois travailler avec ta voiture, c’est une connerie de vouloir faire le plein ???
      Beaucoup ne savent pas comment ils vont faire les jours prochains !
      Ce n’est pas une annonce catastrophe car il n’y a plus rien dans toutes les stations !!!

      répondre
      1. Sans nom

        Jy
        Je voulais dire simplement qu’en s’affolant les gens contribuent à la pénurie ! C’est bien connu.
        Et je soutiens les grévistes au vu de ce que TOTAL engrange sur le dos des consommateurs !

        répondre
    1. Jy

      Lili doit être en retraite…
      Elle ne pense pas que tout le monde a besoin de sa voiture pour aller au boulot !!!
      C’est sûr que le RSA ne va pas envoyer des aides aux grévistes de Total qui gagnent environ 4000 EUR par mois….

      répondre
  2. PierreL

    « Pénurie » provoquée par le comportement scandaleux des grévistes CGT des raffineries qui se contrefoutent de mettre tous les autres salariés dans la m… !

    répondre
    1. Jy

      Je me pose une question :
      Les grévistes viennent à vélo ou ont-ils une réserve pour eux ???
      Ou alors, avec leurs bons salaires, ils roulent peut-être en électrique…

      répondre
  3. Marie

    Ils ont bien bien raison les grévistes ! Ce qui est scandaleux, ce sont les bénéfices de TOTAL et les salaires des ouvriers !
    TOTAL a dépensé, à ce jour, 550 millions d’euros pour « aider » les consommateurs. Une rigolade face aux bénéfices réalisés en même temps : 6 MILLIARDS d’euros sur un trimestre! A ce rythme, on va vers les 24 MILLIARDS annuels et l’an passé, TOTAL avait déjà réalisé 14 MILLIARDS de bénéfices ! Ils vont être contents les actionnaires !
    Alors, il ne faut pas se tromper de cible. Tout le monde devrait être dans la rue !
    Et, qu’attend le gouvernement pour exiger des négociations rapides de la part de TOTAL plutôt que de laisser pourrir la situation ?

    répondre
    1. Râleur

      Ils ont peut-être bien raison mais en attendant ce sont toujours lesmêmes qui trinquent et pas ceux qui le doivent . Ceux là ils se baladent en avion avec véhicules qui les attendent à la sortie . Ils viennent juste de se rendre compte que la France était en pénurie de carburant et qu’il était urgent de réagir . Encore une fois un gouvernement qui réagit( et on verra comment)avec beaucoup trop de retard. « Prévenir c’est guérir ».

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.