Search
vendredi 9 déc 2022
  • :
  • :

Arrêt du pompage de l’eau du lac Communiqué de la Ville de Gérardmer

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Pour rappel, la ville de Gérardmer a subi en août dernier une importante pénurie d’eau. La municipalité, avec l’accord de l’Agence Régionale de Santé, de la Préfecture et du service environnement (police de l’eau) de la Direction Départementale des Territoires, a puisé depuis le 3 août dans le lac pour alimenter la station de traitement de Ramberchamp.

 

Suite aux dernières précipitations et au retour des normales de saison, les sources sont suffisamment remontées pour alimenter la ville. Aussi, depuis cette semaine, l’eau du lac,  qui alimentait uniquement les zones de Ramberchamp, la Rayée, Les Gouttridos, les Bas-Rupts et le Beillard, n’est plus pompée.

 

De plus, dès la mi-septembre, après un effort de chacun, toute la commune, exceptées les zones citées ci-dessus, ont pu être de nouveau alimenté par les sources.

 

Malgré ce retour à la normale, la vigilance reste de vigueur. Soyons tous responsables.

Pour rappel, la ville de Gérardmer a subi en août dernier une importante pénurie d’eau. La municipalité, avec l’accord de l’Agence Régionale de Santé, de la Préfecture et du service environnement (police de l’eau) de la Direction Départementale des Territoires, a puisé depuis le 3 août dans le lac pour alimenter la station de traitement de Ramberchamp.   Suite aux dernières précipitations et au retour des normales de saison, les sources sont suffisamment remontées pour alimenter la ville. Aussi, depuis cette semaine, l’eau du lac,  qui alimentait uniquement les zones de Ramberchamp, la Rayée, Les Gouttridos, les Bas-Rupts et le Beillard, n’est plus pompée.   De plus, dès la mi-septembre, après un effort de chacun, toute la commune, exceptées les zones citées ci-dessus, ont pu être de nouveau alimenté par les sources.   Malgré ce retour à la normale, la vigilance reste de vigueur. Soyons tous responsables.



17 réactions sur “Arrêt du pompage de l’eau du lac

    1. Houlà.

      Au printemps le manteau neigeux formé par les canons infusera doucement les sols et alimentera la nappe.
      C’est toujours mieux que de voir notre eau douce partir via les riviéres et fleuves vers la mer du Nord

      répondre
  1. Jean-Paul Petit

    Il n’y a pas de nappe phréatique véritable à Gérardmer. Notre sol granitique, fissuré et morainique ne retient pas longtemps les eaux de pluie. Même si l’hiver est pluvieux ou neigeux, il suffit au printemps de quelques semaines sèches pour tarir dès juin les sources et les puits. La neige à canon ne change absolument rien à cela.
    Raison de plus pour bien entretenir nos réservoirs, augmenter leur capacité et éviter le gaspillage à coups de canons et autre inventions futiles.
    L’eau n’est pas le seul souci « Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille » disait Chirac. Les canons à neige artificielle, ça fonctionne à l’électricité, non? Et les remontées mécaniques aussi, non? Or, on nous annonce des coupures d’électricité sévères cet hiver, pour cause de sabotage de notre industrie nucléaire. Va-t-on priver les familles d’électricité pour la cuisine et le chauffage de leur maison pendant que l’industrie du loisir tournera à plein pour une petite minorité de privilégiés?

    répondre
    1. Houlà.

      Le sujet ne portait pas sur l’énergie ( qui est par ailleurs un vrai probléme ) mais sur la gestion de nos capacités en eau. Les centaines de sources qui coulent toute l’année sur notre vallée sont toutes alimentées par les eaux d’infiltration.
      Avec le Lac de Longemer, nous avons un superbe réservoir naturel de 760 000 m2 en amont de notre vallée. Celui ci, contrairement à celui de Gerardmer, ne dispose pas d’ une vanne à son déversoir.
      En installer une permettrait de conserver une reserve de 300 000 m3 d’eau douce ( plus ou moins 40 cms de différence entre le niveau très bas du mois d’Aout et le niveau haut admissible du lac ) ,

      répondre
  2. Lili

    Se serait qmeme une abération de voir fonctionner les canons à neige ….et nous pauvres ( vosgiens ) devoir faire attention à l électricité…..mais bon il y en a qui ont tout les droits…( voir forage au gouttridos) ……a cogité….

    répondre
  3. Ouille.

    Achetez vous des cols roulés.
    En cette période difficile, la priorité doit etre donnée aux emplois et à l’économie.
    Les canons à neige, ce sont des centaines d’emplois directs et indirects;

    répondre
    1. Amer

      Il est temps que Gérardmer se rende compte que la saison d’hiver va coûter très cher à la commune et cet argent elle ne le retrouvera pas dans les emplois directs ou indirects puisque la plupart vivent ailleurs .
      Ne vaut ‘il pas mieux se diriger vers des activités autres et moins coûteuses. Vivre avec le temps (météo) et non avec l’appât du gain qui rend impossible l’acquisition par de jeunes couples d’un logement à Gérardmer .Ne serait ‘il pas judicieux de limiter les résidences secondaires ? Celles-ci sont une des causes principales du manque d’eau à Gérardmer , la météo n’étant pas la seule raison du pompage cet été. L’affluence des touristes (particulièrement cette année ) fut d’une importance exceptionnelle . Les communes environnantes non alimentées par Gérardmer n’ ont pas connu ce manque d’eau ou très peu . A réfléchir mais je suis conscient que je vais encore soulever un pavé !!!

      répondre
      1. Ouille.

        Les communes environnantes du Tholy et Xonrupt ont connues également des problémes d’eau.
        Comme par ailleurs moults autres communes du département.
        Lequel departement etait encore placé en restriction jusqu’à fin octobre.
        Cela dit, limiter désormais ( ou bloquer ) le nombre de residences secondaires serait sans doute une bonne chose.

        répondre
          1. Ouille.

            Xonrupt , Liezey, et Le Tholy pour l’essentiel de son approvisionnement, ont leurs propres captages.
            Ces communes ne font appel à Gerardmer qu’en cas de pénurie d’eau

    2. Pour Rire

      Plutôt s’acheter un poêle à houille.
      Des emplois directs et indirects, combien ???
      Combien d’énergie perdue pour « fabriquer » de la neige artificielle ?
      Il paraît que des restrictions d’énergie seront d’application lors du mois de janvier, sauf pour préserver l’emploi à Gérardmer selon l’évangile de Ouille.

      répondre
      1. Ouille.

        Plus de 200 emplois directs sur le seul domaine skiable ( ESF, remontées mécaniques , loueurs de skis, restauration ).

        à cela s’ajoute des dizaines de millions de chiffre d’affaire pour les commercants, hoteliers restaurateurs, et autres activités découlantes
        ( artisans, entreprises, hopital, notaires, cabinets de comptabilité, etc … )

        répondre
        1. Pour rire

          Il faudra prévoir du personnel supplémentaire pour pédaler. Lors d’une coupure de courant pour l’alimentation de la dynamo. Peut-être des cyclistes bénévoles ???

          répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.