Search
vendredi 9 déc 2022
  • :
  • :

Conférence au Grattoir : Henri Hogard, un Vosgien remarquable au XIXème siècle Mardi 15 novembre à 20 h 00

Écouter cet article
image_pdfimage_print

La prochaine conférence programmée au Grattoir aura lieu le mardi 15 Novembre à 20 heures et portera sur : Henri Hogard, un Vosgien remarquable au XIXème siècle.

Euriat le GrattoirElle sera animée par Christian Euriat, Professeur honoraire de philosophie et de sciences de l’éducation. Ce dernier présentera Henri Hogard, directeur des chemins de communication du département des Vosges, de 1840 à 1872. Il est entre autre, à l’origine de la construction de la route qui monte de Gérardmer au Col de la Schlucht.

On lui doit aussi d’avoir le premier, exposé et défendu la thèse alors totalement nouvelle de la présence de glaciers dans les Vosges en des temps anciens.

Après avoir passé trois ans presqu’à temps complet sur le chantier de la route de la Schlucht, Hogard se sent chez lui à Gérardmer. Il achète un terrain à proximité du lac et y fait bâtir une villa longtemps connue comme le Chalet Hogard, avant de devenir le Chalet de Warren. C’est là qu’il passera les dernières années de sa vie en compagnie de son épouse.

Il est enterré au cimetière de la ville, et sa tombe a la particularité d’être orientée à l’envers de celles de la rangée, selon la volonté qu’il avait exprimée d’avoir le regard éternellement tourné vers la Schlucht.

A travers ce personnage, seront évoqués les problèmes de voirie de l’époque, les mœurs politiques et administratives, ainsi que certaines problématiques scientifiques de la toute jeune géologie.

La prochaine conférence programmée au Grattoir aura lieu le mardi 15 Novembre à 20 heures et portera sur : Henri Hogard, un Vosgien remarquable au XIXème siècle. Euriat le GrattoirElle sera animée par Christian Euriat, Professeur honoraire de philosophie et de sciences de l'éducation. Ce dernier présentera Henri Hogard, directeur des chemins de communication du département des Vosges, de 1840 à 1872. Il est entre autre, à l'origine de la construction de la route qui monte de Gérardmer au Col de la Schlucht. On lui doit aussi d’avoir le premier, exposé et défendu la thèse alors totalement nouvelle de la présence de glaciers dans les Vosges en des temps anciens. Après avoir passé trois ans presqu’à temps complet sur le chantier de la route de la Schlucht, Hogard se sent chez lui à Gérardmer. Il achète un terrain à proximité du lac et y fait bâtir une villa longtemps connue comme le Chalet Hogard, avant de devenir le Chalet de Warren. C’est là qu’il passera les dernières années de sa vie en compagnie de son épouse. Il est enterré au cimetière de la ville, et sa tombe a la particularité d’être orientée à l’envers de celles de la rangée, selon la volonté qu’il avait exprimée d’avoir le regard éternellement tourné vers la Schlucht. A travers ce personnage, seront évoqués les problèmes de voirie de l’époque, les mœurs politiques et administratives, ainsi que certaines problématiques scientifiques de la toute jeune géologie.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.