Search
mardi 7 fév 2023
  • :
  • :

Nouvelle année, nouveau projet pour TG2V Du train à hydrogène au Tram - Train sur Batteries

Écouter cet article
image_pdfimage_print

AG TG2V

Les assise annuelles de TG2V ont eu lieu à a maison de la Montagne où les adhérents se sont réunis autour de leur président Robert Frayon afin d’évoquer un nouveau projet que souhaite porter l’association : celui d’un Tram Train sur batteries.

Mais il a tout d’abord été rappelé que TG2V avait vu le jour en 2004 et poursuit depuis son action pour le retour du train à Gérardmer avec l’aide de ses adhérents et le soutien du collectif d’associations de défense des petites lignes.

« Depuis décembre 2021, la réouverture de la ligne Épinal – St. Dié permet de réactiver la ligne pénétrante sur les hautes Vosges. Réhabiliter 16 km de voie ferrée Bruyères-Gérardmer devient possible aujourd’hui mais cette remise en état vitale ne soulève pas d’enthousiasme chez les élus concernés » précise Robert Frayon. Le projet de train à hydrogène n’a donc pas abouti, et comme le déclare le président de TG2V : « Ce concept proposé au Conseil Régional Grand Est qui a la compétence en transport TER de décider, n’a rien décidé ! Le projet a également été adressé par courrier à 20 maires concernés, seul le maire d’Epinal a répondu être intéressé ».

Mais un projet ferroviaire peut en cacher un autre : le train à hydrogène passe donc son chemin, et arrive le Tram Train électrique : tram sur la ligne Bruyères-Gérardmer, train sur la ligne Épinal Saint Dié. « La version tram utilise des normes moins contraignantes que celles exigées pour un train : pour la voie, la signalisation avec fonctions embarquées, les quais et abris voyageurs de conception légère, le fait de circuler sur rails encastrés en milieu urbain » poursuit Robert Frayon. TG2V avance donc un nouveau projet moins coûteux liant Bruyères gare à Gérardmer Centre.

L’association annonce également que ce projet pourrait participer au désenclavement de Gérardmer Hautes Vosges tout en pérennisant la ligne Épinal Saint Dié et en participant dans l’urgence à la transition écologique. « A la Région Grand Est, compétente en transports, de décider sur la pertinence des propositions de TG2V et d’engager sans tarder les procédures pour aboutir ». A bon entendeur… Pour appuyer leur démarche, Robert Frayon et ses amis ont également signalé que « le contrat plan signé entre l’État et Conseil Régional permet une convergence des finances en faveur des projets structurants pour l’aménagement du territoire ainsi que la mise en cohérence de politiques publiques à l’exemple de la Ruralité et de la mobilité. Idem pour le Contrat de Relance et de Transition Écologique (CRTE) ».

Et de conclure que sans être opposé à une voie de loisirs de type voie verte, TG2V continuera à sauvegarder e voie ferrée, le temps de faire aboutir son projet Tram Train.

AG TG2V

Les assise annuelles de TG2V ont eu lieu à a maison de la Montagne où les adhérents se sont réunis autour de leur président Robert Frayon afin d’évoquer un nouveau projet que souhaite porter l’association : celui d’un Tram Train sur batteries.

Mais il a tout d’abord été rappelé que TG2V avait vu le jour en 2004 et poursuit depuis son action pour le retour du train à Gérardmer avec l’aide de ses adhérents et le soutien du collectif d’associations de défense des petites lignes. « Depuis décembre 2021, la réouverture de la ligne Épinal - St. Dié permet de réactiver la ligne pénétrante sur les hautes Vosges. Réhabiliter 16 km de voie ferrée Bruyères-Gérardmer devient possible aujourd’hui mais cette remise en état vitale ne soulève pas d’enthousiasme chez les élus concernés » précise Robert Frayon. Le projet de train à hydrogène n’a donc pas abouti, et comme le déclare le président de TG2V : « Ce concept proposé au Conseil Régional Grand Est qui a la compétence en transport TER de décider, n’a rien décidé ! Le projet a également été adressé par courrier à 20 maires concernés, seul le maire d’Epinal a répondu être intéressé ». Mais un projet ferroviaire peut en cacher un autre : le train à hydrogène passe donc son chemin, et arrive le Tram Train électrique : tram sur la ligne Bruyères-Gérardmer, train sur la ligne Épinal Saint Dié. « La version tram utilise des normes moins contraignantes que celles exigées pour un train : pour la voie, la signalisation avec fonctions embarquées, les quais et abris voyageurs de conception légère, le fait de circuler sur rails encastrés en milieu urbain » poursuit Robert Frayon. TG2V avance donc un nouveau projet moins coûteux liant Bruyères gare à Gérardmer Centre. L’association annonce également que ce projet pourrait participer au désenclavement de Gérardmer Hautes Vosges tout en pérennisant la ligne Épinal Saint Dié et en participant dans l’urgence à la transition écologique. « A la Région Grand Est, compétente en transports, de décider sur la pertinence des propositions de TG2V et d’engager sans tarder les procédures pour aboutir ». A bon entendeur… Pour appuyer leur démarche, Robert Frayon et ses amis ont également signalé que « le contrat plan signé entre l’État et Conseil Régional permet une convergence des finances en faveur des projets structurants pour l’aménagement du territoire ainsi que la mise en cohérence de politiques publiques à l’exemple de la Ruralité et de la mobilité. Idem pour le Contrat de Relance et de Transition Écologique (CRTE) ». Et de conclure que sans être opposé à une voie de loisirs de type voie verte, TG2V continuera à sauvegarder e voie ferrée, le temps de faire aboutir son projet Tram Train.



14 réactions sur “Nouvelle année, nouveau projet pour TG2V

  1. christian

    pourquoi cet acharnement sur le rail?
    un train vide même à hydrogène c’est de la gabegie!
    pourquoi un tram sur une voie spécifique alors qu un bus ou une navette (à hydrogène également) ferait l’affaire sans frais supplémentaires d infrastructures..

    répondre
      1. teuf teuf.

        On a vu les résultats du test bus sur 6 mois.
        Une quarantaine de passagers au TOTAL.

        L’idee d’un bus à hydrogene qui ferait des A/R plusieurs fois par jour entre Gerardmer centre et Remiremont gare serait une bonne idée.
        Tout çela coordonné avec les horaires de train..

        répondre
        1. Marc

          A oui le Résultat du bus test …

          Test qui propose un trajet en bus qui vous depose a Bruyères là ou il passait un train toutes les 4 heures ! pour une correspondance et ou même les agents sncf ne connaissaient l existence… a oui j’me souviens !

          Si le bus d aujourd’hui qui ne fonctionne pas plus que ca et qui lui part vers Remiremont n intéresse pas grand monde, peut être que tout simplement le bus est moins attractif qu un train, aux yeux de la population et des touristes non?

          répondre
          1. teuf teuf.

            1 passager tous les 4 jours.
            Naufrage ayant couté 30 000 euros d’argent public au contribuable.
            La moindre des choses serait de faire profil bas …..

  2. Marc

    Profil bas ? A qui s’ adresse votre message ??
    Car ce test voué dès le début a un échec ne vient pas de moi désolé.

    Il vient plus de la région Grand Est ( lorraine de l époque ) qui croyait pouvoir répondre le plus rapidement et le plus simplement possible a une décision qui de toute façon déjà prise
    Bien difficile de revenir sur ses erreurs!

     » Tester  » une fréquentation de deplacement via un car qui vous transporte par route à une gare où passe un train le matin, un l’ apres midi, et un le soir n est pas révélateur de ce que pourrait etre un déplacement en train avec de multiples combinaisons possible vers des destinations divers avec un cadencement logique ( heures de travail, ecoles…)

    Un simple questionnaire officiel en mairie, avec toutes ses nouvelles propositions
    ( grilles horaires , nbr de circulations, correspondances…) aurait suffit a connaître les attentes, les besoins, les avis de la population Geromoise, et alentours

    Argumenter avec d autres avis que de nous rabacher ce test a chq fois
    Une fois, c est pour demontrer qu’ une voie verte est la solution miracle pour nos déplacements !
    une fois le coût,
    apres la fréquentation basé sur celle de 1980…

    Combien d argent du contribuable pour les routes ?
    Combien d argent dépensé lié aux accidents de la route ?
    Combien mettez vous en € d essence dans votre auto (s)
    Et ce quelle vous coûte et coûtera demain?

    derniers commentaires pour moi.
    Bonnne journée

    répondre
    1. teuf teuf.

      l’objectif d’une voie verte concerne d’abord les déplacements de loisirs et n’a pas vocation premiére de faciliter les déplacements intercités.

      à part pelés quatre tondus, un train ou tramway qui mettra une heure à des horaires contraints pour faire Kichompré gare / Epinal gare n’intéresse pas grand monde..

      répondre
      1. Laurent

        《《 l’objectif d’une voie verte concerne d’abord les déplacements de loisirs et n’a pas vocation premiére de faciliter les déplacements intercités.》》

        Non seulement la Voie verte n’ a pas vocation a remplacer la ligne de train mais en plus elle supprime définitivement tout retour a un SERVICE possible
        Le problème est la justement !

        Vous voulez supprimer un transport avec un projet qui ne se substitue pas a celui-ci
        Il est logique donc que certains ne veulent pas.

        répondre
        1. teuf teuf.

          Il est surtout logique que l’on n’ait pas envie de mettre 40 millions dans un délire.
          Sans compter tous les ans une rallonge d’un ou deux millions d’euros pour les frais d’entretiens et le déficit de fonctionnement.

          répondre
          1. Laurent

            Rassurez-vous, teuf teuf

            quelques euros peut-être pour vous et moi et encore.
            ce ne sont pas « vos « 40 ? » millions
            d’ euros de votre épargne personnelle Mdr

            Quelques euros , qui serviront a beaucoup et peut être même un jour a vous et moi , pour nos vieux jours.

          2. teuf teuf.

            Pas la peine d’agrandir le gouffre mon cher Laurent.
            250 euros c’est le cout du déficit annuel SNCF par francais.
            Ce qui représente déja, qu’elle utilise ou non le train,1000 euros par an pour une famille de 4 Personnes.
            Usage qu’elle aura du mal à faire en cette fin d’année avec les sempiternelles des petits hommes rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.