Search
samedi 28 jan 2023
  • :
  • :

Conseil Municipal : DM, casino, bornes de recharge et motion contre les J.A d’hiver en Arabie Saoudite Coûts de l'énergie, sécheresse : des ajustements nécessaires sur le budget

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Le dernier conseil municipal de l’année 2022 avait lieu ce vendredi à l’hôtel de ville de Gérardmer. 18 points à l’ordre du jour dont on retiendra tout d’abord deux Décisions Modificatives (DM) votées par les élus concernant le « budget général et annexes » 2022 ainsi que des DM sur le « budget général et annexes » liées aux charges du personnel. Des DM qui, pour résumer, ont notamment été prises en fonction de la longue période de sécheresse qui a nécessité de nombreuses adaptations en matière d’alimentation en eau ; des hausses successives des coûts de l’énergie ; de l’excellente saison d’hiver réalisée précédemment ou encore de la nécessité de procéder à plus de recrutement, principalement sur le domaine skiable.

conseil municipal gérardmer (1)Et l’adjoint aux finances Olivier Odile de préciser à la demande du groupe Gérardmer Notre Perle la nécessité de travailler sur une temporalité différente en matière de budget concernant la Ville d’un côté et le domaine skiable de l’autre : « Concernant le domaine skiable, en fonction des saisons et de la météo, on monte parfois très vite en charge, ce sera le cas par exemple en fluides (carburants, lubrifiants etc. – NDLR) cet hiver par exemple, d’où la nécessité de travailler sur une temporalité plus courte » déclarait l’adjoint afin de détailler la stratégie adoptée sur ces DM. Et le maire de Gérardmer d’ajouter que la station représente tout de même 136 contrats de travail au total et que « l’on ne jongle pas entre le budget de la Ville et celui de la station. (…) ce qui est fait là-haut reste là-haut. » Et de conclure en annonçant que,  pour l’heure, les maires n’avaient absolument aucune information concernant d’éventuelles coupures électriques. On notera que les 2 groupes d’opposition s’abstiendront sur le vote de ces 2 DM, comme ils s’étaient abstenus sur le vote du budget.

Le point numéro 7 appelait ensuite le vote du renouvellement de la convention portant délégation de service public relative à l’exploitation du casino de Gérardmer. Préalablement à ce renouvellement, il revenait donc à la commune de prononcer le maintien des jeux sur le territoire communal, de définir le mode de gestion du casino à l’échéance du contrat et de déterminer les caractéristiques principales des prestations que devra assurer le futur délégataire (grands jeux, animations culturelles et spectacles et restauration/brasserie). Il a également été rappelé que le taux de prélèvement actuel sur le casino était de 15%. Un point voté à l’unanimité.

conseil municipal gérardmer (2)Le point numéro 12 appelait le vote d’une convention avec le SDEV pour l’occupation du domaine public en vue de l’installation des IRVE (infrastructures de recharge pour véhicules électriques et hybrides). Sur ce point, André Jacquelin du groupe Gérardmer Notre Perle de rappeler qu’il avait émis des réserves sur l’adhésion au SDEV concernant ce service. L’élu a stipulé que les bornes de recharge étaient très mal arrimées et que le coffre de l’une d’entre elle était même ouvert encore ce vendredi matin, chose qui peut s’avérer extrêmement dangereuse.  « Le problème, c’est que la plateforme qui gère ça se trouve à Helsinki, en Finlande. Quand c’était la Ville, c’était plus réactif » regrette l’élu de l’opposition. Le nécessaire pour arrimer les bornes a depuis été fait sur la plupart et le problème devrait être réglé rapidement, le premier magistrat assurant que le contact avait été pris avec les personnes compétentes.

Le point numéro 15 appelait le vote de la convention de refacturation de charges entre la commune de Gérardmer et la commune de Xonrupt-Longemer relative au recrutement d’un agent dans le cadre du Plan Grands Lacs, lequel sera prochainement inscrit dans le contrat territoire « eau & ilimat ». L’occasion d’évoquer l’avancement de la démarche en question, à la demande de l’élue Vanessa Maury. Après une phase de diagnostic, un plan d’action a été défini, des réunions publiques et des ateliers organisés et proposés au public, et actuellement la hiérarchisation des actions se met en place avec l’Agence de l’Eau notamment, partenaire privilégié de ce plan qu’elle subventionne en majorité. Un point d’étape sera fait prochainement lors d’une commission développement durable, laquelle commission n’avait pas été réunie depuis juin dernier.

conseil municipal gérardmer (3)Enfin, évoquons le vote d’une motion contre l’organisation des jeux asiatiques d’hiver 2029 en Arabie Saoudite. Organisation qui aura lieu dans un lieu naturellement pauvre en précipitations et en eau ( et à priori en skieurs…), où il n’existe à ce jour aucune piste de ski. « Nous ne pouvons que dénoncer ce projet aberrant et totalement à l’opposé de ce qui est souhaitable pour la planète. En tout état de cause, ce n’est pas le chemin que nous traçons pour les stations françaises et le ski français. C’est seulement notre capacité collective à respecter les accords de Paris, mais aussi à gérer durablement les ressources et la biodiversité que les générations futures pourront encore vivre avec bonheur sur notre planète et apprendre le ski » déclarait le maire de Gérardmer à la lecture de cette motion votée à l’unanimité. Une motion et une organisation qui doivent également « nous faire prendre conscience de ce qui se passe chez nous et des changements climatiques que nous aurons à gérer et à anticiper, nous décisionnaires » ajoutera André Jacquelin. Des propos que prolongent Éric Defranould du groupe Gérardmer Solidaire, rappelant l’urgence d’agir face au réchauffement climatique, l’été 2022 étant une nouvelle alerte sérieuse.

Le dernier conseil municipal de l'année 2022 avait lieu ce vendredi à l'hôtel de ville de Gérardmer. 18 points à l'ordre du jour dont on retiendra tout d'abord deux Décisions Modificatives (DM) votées par les élus concernant le "budget général et annexes" 2022 ainsi que des DM sur le "budget général et annexes" liées aux charges du personnel. Des DM qui, pour résumer, ont notamment été prises en fonction de la longue période de sécheresse qui a nécessité de nombreuses adaptations en matière d'alimentation en eau ; des hausses successives des coûts de l'énergie ; de l'excellente saison d'hiver réalisée précédemment ou encore de la nécessité de procéder à plus de recrutement, principalement sur le domaine skiable.

conseil municipal gérardmer (1)Et l’adjoint aux finances Olivier Odile de préciser à la demande du groupe Gérardmer Notre Perle la nécessité de travailler sur une temporalité différente en matière de budget concernant la Ville d'un côté et le domaine skiable de l'autre : "Concernant le domaine skiable, en fonction des saisons et de la météo, on monte parfois très vite en charge, ce sera le cas par exemple en fluides (carburants, lubrifiants etc. - NDLR) cet hiver par exemple, d'où la nécessité de travailler sur une temporalité plus courte" déclarait l'adjoint afin de détailler la stratégie adoptée sur ces DM. Et le maire de Gérardmer d'ajouter que la station représente tout de même 136 contrats de travail au total et que "l'on ne jongle pas entre le budget de la Ville et celui de la station. (...) ce qui est fait là-haut reste là-haut." Et de conclure en annonçant que,  pour l'heure, les maires n'avaient absolument aucune information concernant d'éventuelles coupures électriques. On notera que les 2 groupes d'opposition s'abstiendront sur le vote de ces 2 DM, comme ils s'étaient abstenus sur le vote du budget.

Le point numéro 7 appelait ensuite le vote du renouvellement de la convention portant délégation de service public relative à l’exploitation du casino de Gérardmer. Préalablement à ce renouvellement, il revenait donc à la commune de prononcer le maintien des jeux sur le territoire communal, de définir le mode de gestion du casino à l'échéance du contrat et de déterminer les caractéristiques principales des prestations que devra assurer le futur délégataire (grands jeux, animations culturelles et spectacles et restauration/brasserie). Il a également été rappelé que le taux de prélèvement actuel sur le casino était de 15%. Un point voté à l'unanimité.

conseil municipal gérardmer (2)Le point numéro 12 appelait le vote d'une convention avec le SDEV pour l’occupation du domaine public en vue de l’installation des IRVE (infrastructures de recharge pour véhicules électriques et hybrides). Sur ce point, André Jacquelin du groupe Gérardmer Notre Perle de rappeler qu'il avait émis des réserves sur l'adhésion au SDEV concernant ce service. L'élu a stipulé que les bornes de recharge étaient très mal arrimées et que le coffre de l'une d'entre elle était même ouvert encore ce vendredi matin, chose qui peut s'avérer extrêmement dangereuse.  "Le problème, c'est que la plateforme qui gère ça se trouve à Helsinki, en Finlande. Quand c'était la Ville, c'était plus réactif" regrette l'élu de l’opposition. Le nécessaire pour arrimer les bornes a depuis été fait sur la plupart et le problème devrait être réglé rapidement, le premier magistrat assurant que le contact avait été pris avec les personnes compétentes.

Le point numéro 15 appelait le vote de la convention de refacturation de charges entre la commune de Gérardmer et la commune de Xonrupt-Longemer relative au recrutement d’un agent dans le cadre du Plan Grands Lacs, lequel sera prochainement inscrit dans le contrat territoire "eau & ilimat". L'occasion d'évoquer l'avancement de la démarche en question, à la demande de l'élue Vanessa Maury. Après une phase de diagnostic, un plan d'action a été défini, des réunions publiques et des ateliers organisés et proposés au public, et actuellement la hiérarchisation des actions se met en place avec l'Agence de l'Eau notamment, partenaire privilégié de ce plan qu'elle subventionne en majorité. Un point d'étape sera fait prochainement lors d'une commission développement durable, laquelle commission n'avait pas été réunie depuis juin dernier.

conseil municipal gérardmer (3)Enfin, évoquons le vote d'une motion contre l’organisation des jeux asiatiques d’hiver 2029 en Arabie Saoudite. Organisation qui aura lieu dans un lieu naturellement pauvre en précipitations et en eau ( et à priori en skieurs...), où il n'existe à ce jour aucune piste de ski. "Nous ne pouvons que dénoncer ce projet aberrant et totalement à l'opposé de ce qui est souhaitable pour la planète. En tout état de cause, ce n'est pas le chemin que nous traçons pour les stations françaises et le ski français. C'est seulement notre capacité collective à respecter les accords de Paris, mais aussi à gérer durablement les ressources et la biodiversité que les générations futures pourront encore vivre avec bonheur sur notre planète et apprendre le ski" déclarait le maire de Gérardmer à la lecture de cette motion votée à l’unanimité. Une motion et une organisation qui doivent également "nous faire prendre conscience de ce qui se passe chez nous et des changements climatiques que nous aurons à gérer et à anticiper, nous décisionnaires" ajoutera André Jacquelin. Des propos que prolongent Éric Defranould du groupe Gérardmer Solidaire, rappelant l'urgence d'agir face au réchauffement climatique, l'été 2022 étant une nouvelle alerte sérieuse.




6 réactions sur “Conseil Municipal : DM, casino, bornes de recharge et motion contre les J.A d’hiver en Arabie Saoudite

  1. bernadette

    je pense que Gérardmer a d’autres problèmes à gérer sur sa commune et environs que de s’occuper des JO d’Asie !!!!! notamment la gestion de l’eau

    répondre
  2. Jean-Paul Petit

    Pas bon pour la planète, les JO d’hiver en Arabie Saoudite?
    Et la coupe du monde de foot au Qatar, c’est bon pour la planète?
    Et les JO de Pékin, où il n’y avait de neige que d’artificielle, et pourtant ils ont eu lieu, ce fut bon pour la planète?
    Et les prochains JO de Paris, ville sale, interlope, dangereuse et ruinée, c’est bon pour qui, c’est bon pourquoi?
    Il y a fort longtemps que ces grandes cérémonies sportives sont d’abord le moyen pour certains d’opérer de juteuses affaires économiques et pour d’autres d’afficher leur propagande d’Etat.
    Autant dire que votre motion, si elle vous donne bonne conscience à peu de frais, c’est tant mieux. Dans le monde réel, elle risque fort de tomber à l’eau, à moins que le vent l’emporte telle une feuille morte, ou qu’elle soit engloutie dans les sables mouvants de la diplomatie.

    répondre
    1. Houlà.

      Bonne idée que cette motion.
      Toutes les initiatives qui peuvent aider à éveiller ou à élever nos responsabilités et consciences individuelles sont les bienvenues

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.