Search
samedi 28 jan 2023
  • :
  • :

Actu chargée pour la Libre Pensée – SNU, indemnisations des victimes de l’Eglise et Fusillés pour l’Exemple Prochaine conférence le 12 février avec Nicolas Cadène

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Dans le sillage d’un Complément d’Enquête diffusé en milieu de semaine sur le thème des indemnisations des victimes de l’Église, la Libre Pensée qui a été largement sollicitée pour cet épisode a souhaité s’exprimer sur ce thème par l’intermédiaire de Luc Neuhauser, président départemental.

Luc Neuhauser, président de la Libre Pensée des Vosges

Luc Neuhauser, président de la Libre Pensée des Vosges

La Libre Pensée 88 (LP88) a en effet une actualité chargée et son président de rappeler que l’on compte aujourd’hui 330 000 victimes connues/déclarées de crimes sexuels dans l’Église, dont 220 000 crimes commis par le Clergé et 110 000 par du personnel croyant non-ordonné. Globalement, la Libre Pensée regrette et déplore « le silence des gouvernements successifs par rapport à ces crimes et des réparations dérisoires. (…) C’est aux criminels de payer, dans certains cas, l’Église qui se montre particulièrement pingre dans ce genre de situation, demande même des dons aux fidèles pour couvrir ces indemnisations aux victimes. Autre exemple qui pourrait prêter à sourire si ce n’était pas la réalité, il a été proposé à une victime de prendre en charge les soins vétérinaires de son chien en guise de réparation... » précise Luc Neuhauser.

« La Libre Pensée demande donc qu’un inventaire soit établi sur les biens et richesses du Clergé. Un livre de la LP a d’ailleurs été édité faisant le relevé de ces biens sur 26 diocèses et nous entendons bien nous battre aux côtés des victimes. Dans les Vosges, un protocole spécifique a été mis en place entre l’Église et l’État, entre la Préfecture et le diocèse afin que les victimes puissent porter plainte d’ailleurs. De notre côté, dans le département, nous allons enquêter et interpeller la Préfète sur ces biens du Clergé au sein du diocèse » conclut le président de la LP88 sur ce sujet épineux et polémique.

Autre sujet d’actualité, Luc Neuhauser a évoqué la future discussion qui aura lieu au Sénat le 2 février suite au courrier concernant les Fusillés pour l’Exemple et leur réhabilitation. « Un courrier a été envoyé aux deux sénateurs conjointement avec Le Mouvement de la Paix, L’ARAC, la FSU88, la LDH section de Gérardmer. Des espoirs conséquents sont portés sur cette discussion et la proposition de loi qui l’accompagne visant à réhabiliter les militaires « fusillés pour l’exemple » durant la Première Guerre mondiale. Une conférence commune sur le sujet devrait être prochainement programmée.

Ce samedi 21 janvier, la LP88 participe également à une manifestation devant la Préfecture d’Épinal à l’initiative du Mouvement de la paix en faveur de l’abolition de l’arme nucléaire dans le cadre de l’anniversaire du traité d’interdiction de l’arme en question. La manifestation sera suivie d’une conférence de presse et les associations participantes ambitionnent de créer un Comité Départemental de la Paix des Vosges dont ferait partie la LP88. Toujours dans l’actualité, la Libre Pensée souhaite également marquer son opposition à la mise en place du Service National Universelle (SNU) obligatoire qui va nécessiter des milliards d’investissement (sans doute plus utiles à la santé et l’éducation par exemple…). La LP dénonce un « embrigadement de la jeunesse. » « Les jeunes ce qui leur faut actuellement ce sont des études et du boulot, pas de l’embrigadement » ajoute Luc Neuhauser.

Enfin, la LP88 vous donne rendez-vous le 12 février prochain avec une conférence sur la Loi de 1905 qui sera menée par Nicolas Cadène, ancien Rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité. Plus de détails prochainement dans nos colonnes.

Dans le sillage d'un Complément d'Enquête diffusé en milieu de semaine sur le thème des indemnisations des victimes de l’Église, la Libre Pensée qui a été largement sollicitée pour cet épisode a souhaité s'exprimer sur ce thème par l'intermédiaire de Luc Neuhauser, président départemental.

[caption id="attachment_199919" align="alignright" width="339"]Luc Neuhauser, président de la Libre Pensée des Vosges Luc Neuhauser, président de la Libre Pensée des Vosges[/caption]

La Libre Pensée 88 (LP88) a en effet une actualité chargée et son président de rappeler que l'on compte aujourd'hui 330 000 victimes connues/déclarées de crimes sexuels dans l’Église, dont 220 000 crimes commis par le Clergé et 110 000 par du personnel croyant non-ordonné. Globalement, la Libre Pensée regrette et déplore "le silence des gouvernements successifs par rapport à ces crimes et des réparations dérisoires. (...) C'est aux criminels de payer, dans certains cas, l’Église qui se montre particulièrement pingre dans ce genre de situation, demande même des dons aux fidèles pour couvrir ces indemnisations aux victimes. Autre exemple qui pourrait prêter à sourire si ce n'était pas la réalité, il a été proposé à une victime de prendre en charge les soins vétérinaires de son chien en guise de réparation..." précise Luc Neuhauser.

"La Libre Pensée demande donc qu'un inventaire soit établi sur les biens et richesses du Clergé. Un livre de la LP a d'ailleurs été édité faisant le relevé de ces biens sur 26 diocèses et nous entendons bien nous battre aux côtés des victimes. Dans les Vosges, un protocole spécifique a été mis en place entre l’Église et l’État, entre la Préfecture et le diocèse afin que les victimes puissent porter plainte d'ailleurs. De notre côté, dans le département, nous allons enquêter et interpeller la Préfète sur ces biens du Clergé au sein du diocèse" conclut le président de la LP88 sur ce sujet épineux et polémique.

Autre sujet d'actualité, Luc Neuhauser a évoqué la future discussion qui aura lieu au Sénat le 2 février suite au courrier concernant les Fusillés pour l'Exemple et leur réhabilitation. "Un courrier a été envoyé aux deux sénateurs conjointement avec Le Mouvement de la Paix, L'ARAC, la FSU88, la LDH section de Gérardmer. Des espoirs conséquents sont portés sur cette discussion et la proposition de loi qui l'accompagne visant à réhabiliter les militaires « fusillés pour l'exemple » durant la Première Guerre mondiale. Une conférence commune sur le sujet devrait être prochainement programmée.

Ce samedi 21 janvier, la LP88 participe également à une manifestation devant la Préfecture d’Épinal à l'initiative du Mouvement de la paix en faveur de l'abolition de l'arme nucléaire dans le cadre de l'anniversaire du traité d'interdiction de l'arme en question. La manifestation sera suivie d'une conférence de presse et les associations participantes ambitionnent de créer un Comité Départemental de la Paix des Vosges dont ferait partie la LP88. Toujours dans l'actualité, la Libre Pensée souhaite également marquer son opposition à la mise en place du Service National Universelle (SNU) obligatoire qui va nécessiter des milliards d'investissement (sans doute plus utiles à la santé et l'éducation par exemple...). La LP dénonce un "embrigadement de la jeunesse." "Les jeunes ce qui leur faut actuellement ce sont des études et du boulot, pas de l'embrigadement" ajoute Luc Neuhauser.

Enfin, la LP88 vous donne rendez-vous le 12 février prochain avec une conférence sur la Loi de 1905 qui sera menée par Nicolas Cadène, ancien Rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité. Plus de détails prochainement dans nos colonnes.




5 réactions sur “Actu chargée pour la Libre Pensée – SNU, indemnisations des victimes de l’Eglise et Fusillés pour l’Exemple

  1. Mimi

    Beau discourt plein d’humanité, mais…
    Sous prétexte de laïcité, la libre pensée fait déboulonner une statue de Saint-Michel devant l’église Saint Michel aux Sables-d’Olonne.

    répondre
  2. Jean-Paul Petit

    La « Libre Pensée » déboulonneuse poursuit sa croisade, inlassablement.Avec une tartufferie minable et sous des prétextes fallacieux, elle entend déconstruire 15 siècles d’histoire de notre civilisation chrétienne, liquider définitivement notre armée nationale et mettre un terme à notre force de dissuasion nucléaire. Et sans doute aussi de notre industrie nucléaire.
    En attendant la liquidation de la nation France. La table rase, toujours.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.