Search
mercredi 6 déc 2023
  • :
  • :

Le Havre pour cœur de cible Le dernier polar du bressaud Jean-Pierre Géhin est aujourd'hui en kiosque

Écouter cet article
image_pdfimage_print

g11« À l’hôtel de police du Havre, au début de l’année 2018… ». Tels sont  les premiers mots de la quatrième de couverture du roman policier Cœur de cible, de Jean-Pierre Géhin. Les lecteurs de l’écrivain bressaud, habitués à parcourir avec lui l’histoire et la géographie des montagnes vosgiennes, ont pu être surpris de ce changement de cadre et d’époque. L’auteur s’en explique : « comme pour la montagne vosgienne dans mes romans précédents, j’ai voulu mettre en valeur une région qui m’est chère et où ma femme Sylvie a passé sa jeunesse : Le Havre, le pays de Caux et la côte d’Albâtre. De plus, pour les besoins de l’intrigue, les victimes de l’assassin qui nargue les enquêteurs de la brigade Gryczkowiak devaient appartenir à des secteurs professionnels très variés. La vaste agglomération portuaire du Havre et de ses environs s’y prêtait très bien ».

Quand on le questionne sur la spécificité du genre polar, Jean-Pierre explique qu’il a pu obtenir un partenariat avec l’hôtel de police du Havre, qui a affecté un policier à la lecture de son manuscrit. « Grâce à nos échanges et aux précisions qu’il m’a fournies, j’ai pu rendre vraisemblable l’enquête menée par les huit membres de la brigade ». Le point de vue adopté dans Cœur de cible est exclusivement celui des policiers et en particulier celui du lieutenant Élise de Franville. Le lecteur accompagne les enquêteurs dans leurs investigations, il assiste à leurs réunions, il observe leurs doutes, parfois leurs certitudes, leurs divergences d’interprétation qui débouchent sur des querelles parfois violentes. Ainsi, peu à peu, il « participe » à la découverte de ce message mystérieux que l’assassin a dissimulé derrière ses mises en scènes si déroutantes.

« J’invite les lecteurs à mettre en œuvre la même réflexion logique que les policiers, pour les amener à partager les mêmes conclusions ». C’est le souhait de l’auteur de Cœur de cible, polar captivant, bien ancré dans l’actualité du moment.

Cœur de cible :

En vente dans les libraires et points presse du département et… au Havre au tarif de 19€. Mais aussi à la FNAC sur internet.

g12

 

g11« À l’hôtel de police du Havre, au début de l’année 2018… ». Tels sont  les premiers mots de la quatrième de couverture du roman policier Cœur de cible, de Jean-Pierre Géhin. Les lecteurs de l’écrivain bressaud, habitués à parcourir avec lui l’histoire et la géographie des montagnes vosgiennes, ont pu être surpris de ce changement de cadre et d’époque. L’auteur s’en explique : « comme pour la montagne vosgienne dans mes romans précédents, j’ai voulu mettre en valeur une région qui m’est chère et où ma femme Sylvie a passé sa jeunesse : Le Havre, le pays de Caux et la côte d’Albâtre. De plus, pour les besoins de l’intrigue, les victimes de l’assassin qui nargue les enquêteurs de la brigade Gryczkowiak devaient appartenir à des secteurs professionnels très variés. La vaste agglomération portuaire du Havre et de ses environs s’y prêtait très bien ». Quand on le questionne sur la spécificité du genre polar, Jean-Pierre explique qu’il a pu obtenir un partenariat avec l’hôtel de police du Havre, qui a affecté un policier à la lecture de son manuscrit. « Grâce à nos échanges et aux précisions qu’il m’a fournies, j’ai pu rendre vraisemblable l’enquête menée par les huit membres de la brigade ». Le point de vue adopté dans Cœur de cible est exclusivement celui des policiers et en particulier celui du lieutenant Élise de Franville. Le lecteur accompagne les enquêteurs dans leurs investigations, il assiste à leurs réunions, il observe leurs doutes, parfois leurs certitudes, leurs divergences d’interprétation qui débouchent sur des querelles parfois violentes. Ainsi, peu à peu, il « participe » à la découverte de ce message mystérieux que l’assassin a dissimulé derrière ses mises en scènes si déroutantes. « J’invite les lecteurs à mettre en œuvre la même réflexion logique que les policiers, pour les amener à partager les mêmes conclusions ». C’est le souhait de l’auteur de Cœur de cible, polar captivant, bien ancré dans l’actualité du moment. Cœur de cible : En vente dans les libraires et points presse du département et... au Havre au tarif de 19€. Mais aussi à la FNAC sur internet. g12  



Une réaction sur “Le Havre pour cœur de cible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.